ÉCHANGE, économie

AUTRICHIENNE ÉCOLE, économie

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 603 mots

Dans le chapitre « Entrepreneurship »  : […] Cette notion est un des éléments clés de l'analyse autrichienne de la dynamique économique. Déjà présente chez Carl Menger et chez Friedrich von Wieser, celle-ci est chez Joseph Aloys Schumpeter à la base de l'analyse de l'évolution économique. Israel Kirzner lui consacre également des développements importants quand il s'intéresse au rôle de l'entrepreneur dans le processus de marché. La notion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-autrichienne-economie/#i_5328

BIEN, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 626 mots
  •  • 1 média

La science économique a longtemps revendiqué avec succès le monopole légitime de l’analyse des biens. Dans sa version dominante, elle rend compte de la production et de l’appropriation d’un bien privé, qu’il s’agisse d’une tomate ou d’un soin dentaire, en suivant les règles d’une institution, le marché, auquel elle prête la faculté d’allouer les ressources de façon optimale grâce à la concurrence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-sociologie/#i_5328

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Les premières approches réelles du taux de change »  : […] Les deux principales théories traditionnelles de la détermination du taux de change sont la parité des pouvoirs d'achats et l'approche du taux de change par la balance des paiements. Elles ont en commun, outre leur développement déjà ancien, de reposer sur une approche réelle du taux de change, dans laquelle le marché des biens et services joue un rôle essentiel. La théorie selon laquelle le taux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_5328

COMMERCE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 1 497 mots

Selon la maxime empruntée à l'auteur latin de théâtre Plaute (254-184 av. J.-C.), « la bonne marchandise trouve facilement un acheteur » ( Proba merx facile emptorem reperit ). Sont ici exprimées deux conditions indispensables à la relation d'échange : avoir quelque chose à échanger et trouver un partenaire pour l'échange. Il en est une troisième qui confère au commerce sa r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce/#i_5328

COMMERCE INTERNATIONAL - Théories

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 7 201 mots

Défini comme l'échange de biens ou services entre nations, le commerce international est un objet d'analyse circonscrit de façon nécessairement arbitraire : c'est le franchissement d'une frontière lors du déplacement d'un bien, ou à l'occasion de la fourniture d'un service, qui détermine le caractère international de l'échange. Deux dimensions – politique et spatiale – sont donc à prendre en compt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-theories/#i_5328

COMMERCE INTERNATIONAL - Avantages comparatifs

  • Écrit par 
  • Matthieu CROZET
  •  • 5 799 mots

Dans le chapitre « Source des avantages comparatifs »  : […] Les différences de productivité relatives, à l'origine des avantages comparatifs, sont supposées exogènes dans le modèle de Ricardo. Généralement, on considère sans plus de formalisme qu'elles correspondent à une disponibilité inégale des techniques de production, si bien que ce modèle est aussi connu sous l'appellation de modèle technologique. La science économique a cependant cherché à mieux dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-avantages-comparatifs/#i_5328

COMMERCE INTERNATIONAL - Division internationale du travail

  • Écrit par 
  • Lionel FONTAGNÉ
  •  • 3 920 mots

Dans le chapitre « Matières premières du Sud contre production industrielle du Nord »  : […] L'échange international apparaît dès les toutes premières civilisations, comme en témoigne la mise au jour de poteries ou de monnaies anciennes bien loin de leur lieu de production. C'est que l'échange, dont les économistes montrent le caractère mutuellement avantageux, est aussi ancien que l'industrie humaine. L'échange est la rencontre de deux raretés relatives : ce qui est plus rare dans un pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-division-internationale-du-travail/#i_5328

COMMERCE INTERNATIONAL - Politique du commerce extérieur

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLOCHON
  •  • 7 521 mots
  •  • 2 médias

La politique du commerce extérieur, ou politique commerciale, est constituée de l'ensemble des moyens dont dispose un État pour orienter les flux d'échanges d'un pays avec l'étranger. Dans la panoplie des instruments utilisables, on distingue les droits de douane des autres obstacles. Le type de politique choisi et la nature des moyens mis en œuvre dépendent d'une organisation institutionnelle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce-international-politique-du-commerce-exterieur/#i_5328

COMMERCES URBAINS ET MIGRATIONS

  • Écrit par 
  • Lucine ENDELSTEIN
  •  • 1 096 mots

Avec la confection et l’artisanat, le commerce de détail est une activité associée de longue date aux migrations, au point que Georg Simmel déclarait dès 1908 que « l’étranger fait partout son apparition comme commerçant, et le commerçant comme étranger » (Simmel, 1990). Les réseaux de solidarité entre compatriotes, les obstacles liés au manque de maîtrise de la langue du pays d’accueil et la pos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerces-urbains-et-migrations/#i_5328

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les relations économiques extérieures »  : […] La caractéristique dominante des échanges extérieurs, pour la majorité des pays socialistes, aura été la concentration sur le système socialiste lui-même et, par conséquent, une tendance à l'autarcie de « bloc ». La seule exception significative fut apportée par la Chine, sortie de l'orbite soviétique lors de la crise sino-soviétique de 1960-1961. Pour six pays, devenus dix en fin de parcours, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_5328

COMPENSATION ACCORDS DE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 1 105 mots

Dans le commerce international, le système d'échanges fondé sur des compensations s'est développé sous la pression conjuguée de la crise économique mondiale, du surendettement de nombreux pays et de la baisse des cours des matières premières. Il s'agit d'une pratique par laquelle on cherche à obtenir, pour un montant donné d'importations, des ventes de produits nationaux de valeur comparable. Ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-compensation/#i_5328

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

La concurrence définit un type de rapports entre les acteurs de la vie économique caractérisé par la liberté de contracter, de commercer, de circuler et d'entreprendre. Elle donne libre cours à des comportements humains très répandus dans un monde aux ressources rares : de la simple émulation et de la compétition d'allure sportive à des actes de rivalité agressive. C'est pourquoi la concurrence es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/#i_5328

CONTINGENTEMENT

  • Écrit par 
  • Jean-Claude CAILLAT
  •  • 421 mots

Limitation autoritaire apportée par l'État à certaines activités économiques ou commerciales, lesquelles ne doivent pas dépasser une limite ou contingent ; le contingentement est essentiellement une mesure de défense prise à l'encontre d'activités dont le libre développement pourrait compromettre des équilibres fondamentaux. Il en a été fait usage dans les secteurs les plus variés de l'économie : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingentement/#i_5328

CONTRAT

  • Écrit par 
  • Georges ROUHETTE
  •  • 7 193 mots

Dans le chapitre « L'échange »  : […] En un sens large, constitue un échange tout contrat par lequel une des parties consent un sacrifice en vue de se procurer un avantage correspondant, c'est-à-dire – en règle générale – un avantage qu'elle estime, subjectivement, être équivalent à son sacrifice. Ainsi en est-il non seulement de la remise d'une chose contre une autre (le troc proprement dit), mais encore de l'accomplissement réciproq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrat/#i_5328

COÛTS DE TRANSACTION

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 5 298 mots

Dans le chapitre « Le problème de la coordination »  : […] C'est cette dernière question qui va marquer la rupture profonde introduite par l'économie des coûts de transaction par rapport aux raisonnements traditionnels. Les économistes classiques puis néo-classiques ont cru trouver la réponse au problème smithien de la coordination dans l'idée du marché comme « main invisible » organisant la diversité des échanges. En posant la question des coûts de fonc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/couts-de-transaction/#i_5328

COÛT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Xavier GREFFE
  •  • 4 114 mots

Dans le chapitre « Le théorème de Coase est-il valide ? »  : […] Auparavant, on peut se demander si le théorème de Coase mérite l'attention et la fiabilité qui lui ont été prêtées. Rien n'est moins sûr. Considérons la première version du théorème, celle où le libre échange des droits de propriété suffirait à régler le problème du coût social. Kenneth J.  Arrow a montré, dès 1969, qu'un tel marché ne pouvait fonctionner de manière correcte, et qu'il déboucherait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cout-social/#i_5328

DISTRIBUTION, économie

  • Écrit par 
  • Marc FILSER
  •  • 6 975 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les fonctions de la distribution »  : […] La principale justification du développement de la distribution est d'ordre économique. L'existence d'un intermédiaire entre les producteurs et les acheteurs permet en effet de réduire le nombre de contacts nécessaires à ces deux catégories d'agents pour être informées respectivement de la demande et de l'offre et pour conclure des transactions. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distribution-economie/#i_5328

ÉCHANGE TERMES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean-Marc SIROËN
  •  • 3 475 mots

Dans leur définition la plus courante, les termes de l'échange expriment pour un pays le rapport entre le prix des exportations et le prix des importations. Les termes de l'échange sont généralement calculés à partir d'indices de prix et indiquent une évolution par rapport à une année de référence. Mais les termes de l'échange ne sont pas seulement des indicateurs de prix relatifs. Ils se trouven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termes-de-l-echange/#i_5328

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Objets et méthodes

  • Écrit par 
  • Henri GUITTON
  •  • 6 469 mots

Dans le chapitre « La science des échanges »  : […] La valeur des biens et services n'existant pas en soi, elle ne se connaît qu'à travers l'échange. Ce qui est économique, c'est précisément ce qui est capable d'échange (d'où le nom sibyllin, parfois donné à cette science, de « catallactique »). L'acte économique se révèle comme tel seulement lorsqu'il y a passage, déplacement des biens entre les hommes. Il est social par essence. Et comme le trans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie/#i_5328

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Une science trop humaine ?

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 4 849 mots

Dans le chapitre « Économie et idéologie »  : […] Le désir de prouver que la science économique serait différente des autres sciences humaines et sociales, parce qu'elle peut être mise sous forme mathématique conduit aussi à des aberrations. C'est ainsi que la théorie actuellement dominante sur la formation des prix a été à l'origine proposée dans les années 1870 par Léon Walras, qui cherchait surtout à déterminer des prix qui soient, selon lui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-definition-et-nature-une-science-trop-humaine/#i_5328

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - L'école classique

  • Écrit par 
  • Daniel DIATKINE
  •  • 6 853 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'égalisation des taux de profit »  : […] Cette critique est liée étroitement à une autre, plus fondamentale encore. Smith détermine les prix naturels en supposant donnés les taux de salaire, de profit et de rente, les salaires, les profits et les rentes étant les composantes du prix naturel. La théorie de la rente différentielle va cependant permettre d'exclure celle-ci des composantes des prix. En conséquence de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-l-ecole-classique/#i_5328

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

  • Écrit par 
  • Michel ROSIER
  •  • 6 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La valeur »  : […] Marx présente son analyse de l'échange comme la construction d'un concept de valeur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marxisme/#i_5328

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marginalisme

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 2 032 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un socle conceptuel précurseur »  : […] Avant Jevons, Menger et Walras, un grand nombre d'économistes ont eu recours à un raisonnement de type marginaliste. Ces raisonnements étaient soit appliqués à des problèmes précis, soit perçus comme des instruments d'approfondissement des thèses de David Ricardo (1772-1823), sur la valeur et la répartition notamment. En 1838, dans ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marginalisme/#i_5328

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Prémisses : le rejet de l'analyse dichotomique »  : […] Cette ambition apparaît sans ambiguïté dès la publication en 1930 de son premier ouvrage théorique majeur, le Traité sur la monnaie . Son objectif principal est alors de démontrer que la « théorie quantitative de la monnaie » (T.Q.M.) n'est pas une bonne approche de la détermination du niveau général des prix. Ce dernier est le rapport d'échange entre la quantité de monnaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_5328

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Néo-institutionnalisme

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 1 809 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Transactions, droits de propriété et contrats »  : […] La ventilation des recherches néo-institutionnelles sur ces deux axes pourrait paraître purement descriptive. En réalité, elle exprime les registres temporels différents dans lesquels s'articulent les trois composantes clés du néo-institutionnalisme : les transactions, les droits de propriété et les contrats. Le premier de ces trois éléments est au centre du dispositif théorique. Pourquoi accorde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-neo-institutionnalisme/#i_5328

ÉCONOMIE INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Bruno JULLIEN
  •  • 9 068 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les barrières technologiques à l'entrée »  : […] Tout démarrage d'une nouvelle activité industrielle nécessite des dépenses initiales spécifiques : recherche et développement, mise en place des capacités de production et du circuit de distribution, information des consommateurs et construction d'une image de marque. Le concept de coûts d'entrée regroupe ces dépenses. À la différence des coûts fixes, les coûts d'entrée ne s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-industrielle/#i_5328

ÉLÉMENTS D'ÉCONOMIE POLITIQUE PURE, Léon Walras - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 965 mots

Dans le chapitre « Naissance de la théorie de l'équilibre général »  : […] Walras commence par définir l'économie politique pure (section 1). C'est la théorie de la valeur d'échange des choses rares, c'est-à-dire „utiles et limitées en quantité“. La méthode adaptée est la „méthode rationnelle“. Elle consiste à construire, par abstraction, des types idéaux (consommateurs, producteurs, marché) et à établir entre eux des relations théoriques „pour ne revenir à la réalité q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-d-economie-politique-pure/#i_5328

ENTREPRISE - Théories et représentations

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 6 342 mots

Dans le chapitre « Les théories contractuelles de la firme »  : […] Pour comprendre la justification contractuelle de la firme, il faut, paradoxalement, prendre pour référence le modèle d'équilibre général de la théorie économique néo-classique, au sein duquel la firme, réduite au statut de « firme-point », n'a pas de véritable existence. Dans ce modèle, utile pour comprendre le rôle du système des prix, les firmes sont de simples « boîtes noires » – on ne s'inter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-theories-et-representations/#i_5328

ÉQUILIBRE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 6 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'équilibre « de concurrence parfaite » »  : […] Un équilibre de concurrence parfaite est donc un ensemble de prix, un par bien, tel que, à ces prix, il y a égalité entre l'offre et la demande (globales) de chaque bien, les offres et les demandes émanant d'individus (ménages, entreprises) qui adoptent un comportement de « preneurs de prix » (au sens défini ci-dessus). La concurrence est « parfaite », dans le sens où tout le monde possède la mêm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-economique/#i_5328

EURO

  • Écrit par 
  • Agnès BÉNASSY-QUÉRÉ
  •  • 6 229 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pourquoi l'euro ? »  : […] Pour comprendre les raisons qui ont conduit à l'unification monétaire en Europe, il est nécessaire de rappeler à quoi sert une monnaie. Une monnaie sert à régler des transactions entre individus (c'est un moyen de paiement) ; de manière connexe, elle sert à libeller les prix des biens et services aussi bien que des créances et des dettes (c'est une unité de compte) ; enfin, elle sert à reporter à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euro/#i_5328

FORCE DE VENTE, gestion

  • Écrit par 
  • Christophe FOURNIER
  •  • 5 374 mots
  •  • 3 médias

L' histoire enseigne que les phases de prospérité économique correspondent très fréquemment à des périodes d'échanges commerciaux intenses. Cela souligne le rôle clé du commerce et des négociants dans la création de richesse d'une nation. Pourtant, la fonction commerciale, et les vendeurs qui la remplissent, pâtissent d'une image sociale plutôt négative. La vente est trop souvent assimilée au por […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/force-de-vente-gestion/#i_5328

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers États »  : […] L'essor agricole favorise les échanges avec le monde méditerranéen, demandeur de matières premières (blé, salaisons, étain, bois, cuir, esclaves). Ces échanges renforcent en retour les élites émergentes, aussi bien dans les campagnes que dans les premières villes, qui importent des objets de luxe, notamment des amphores de vin. Ces villes concentrent peu à peu, dans les deux derniers siècles, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_5328

INPUT & OUTPUT, économie

  • Écrit par 
  • Pierre DARROT
  •  • 656 mots

L'objectif des tableaux d'input-output — tableau des échanges interindustriels (T.E.I.) dans la comptabilité nationale française jusqu'en 1976, tableau des entrées-sorties (T.E.S.) depuis lors — est de donner une représentation synthétique des échanges de biens et services à l'intérieur d'une économie. Dans le T.E.I., tel notamment que l'a présenté l'économiste Wassili Leontief, l'accent porte sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/input-et-output-economie/#i_5328

INTERNATIONALISATION DES ÉCHANGES COMMERCIAUX - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 553 mots

1947 Signature des accords du G.A.T.T. (Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) dans le but de libéraliser les échanges commerciaux. 1948 Application du plan Marshall et création de l'O.E.C.E. (Organisation européenne de coopération économique). 1957 Signature des traités de Rome instituant la Communau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationalisation-des-echanges-commerciaux-reperes-chronologiques/#i_5328

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Dans le chapitre « Commerce et intermédiation électronique »  : […] Au stade initial de son développement, de nombreux observateurs prévoyaient qu'Internet allait devenir le siège d'une relation directe entre les producteurs de biens et services et leurs clients, leur permettant de se passer des intermédiaires que sont les entreprises du commerce. Les « promesses » du commerce électronique en matière de gains de productivité tenaient à la combinaison de la dématé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-economie-d-internet/#i_5328

JEVONS WILLIAM STANLEY (1835-1882)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 501 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des travaux théoriques »  : […] Dans le domaine de la logique, discipline qui a occupé une grande partie de son temps de 1866 à 1876, Jevons acquiert une réputation aussi importante qu'en économie. Ses différents ouvrages –  Logique pure ( Pure Logic , 1863), Les Principes de la science ( The Principles of Science , 1874), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-stanley-jevons/#i_5328

KRUGMAN PAUL R. (1953- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  • , Universalis
  •  • 1 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au-delà de la théorie traditionnelle du commerce international »  : […] La théorie traditionnelle de l'échange s'est longtemps appuyée sur la théorie des avantages comparatifs de David Ricardo (1817) et, dans le prolongement de cette dernière, sur d'autres travaux, qui se sont succédé pendant la première moitié du xx e  siècle, avec les économistes suédois Eli Heckscher et Bertil Ohlin d'une part, et l'Américain Paul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-r-krugman/#i_5328

LA SIGNIFICATION SOCIALE DE L'ARGENT (V. A. Zelizer)

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 1 001 mots

La traduction de The Social Meaning of Money , publié aux États-Unis en 1994 (coll. Liber, Seuil, 2005), permet au public francophone d'accéder directement à ce qui est devenu un « classique » de la nouvelle sociologie économique américaine, consacré à la question, centrale en cette période de « marchandisation » généralisée, des usages sociaux de l'argent. On trouve tout d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-signification-sociale-de-l-argent/#i_5328

LEONTIEF WASSILY (1906-1999)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 874 mots

Avant même sa disparition, à l'âge de quatre-vingt-treize ans à New York, ses pairs disaient de Wassily Leontief que c'était un sage, tant il était reconnu que sa pensée évoluait hors des dogmes et en toute indépendance, faisant de lui un « économiste complet » au sens défini par Keynes lui-même. Né le 5 août 1906 à Saint-Pétersbourg, dans une famille bourgeoise, Wassily Leontief commence très jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wassily-leontief/#i_5328

MACROÉCONOMIE - Emploi

  • Écrit par 
  • Bernard GAZIER
  •  • 9 587 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le schéma du marché »  : […] Une des premières pistes explorées par les théoriciens a consisté à appliquer aux transactions entre employeurs et employés les outils intellectuels forgés pour les échanges de marché. On parle ainsi du « marché du travail », expression devenue courante et qui n'est pourtant pas si évidente. Ce qui caractérise, en effet, les relations de marché, c'est, pour un produit donné, l'établissement d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-emploi/#i_5328

MARCHÉ, économie

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 1 949 mots

Par « marché » on entend habituellement plusieurs choses, qui correspondent à des degrés d'abstraction différents. Au départ, il y a l'idée d'un lieu où se retrouvent des acheteurs et des vendeurs, qui effectuent des échanges sur la base de prix, fixés par l'une des parties ou après marchandage. À un niveau d'abstraction plus élevé, le mot marché désigne l'ensemble des transactions concernant un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-economie/#i_5328

MARKETING

  • Écrit par 
  • Marc FILSER
  •  • 4 345 mots

Le marketing a été d'abord défini comme un ensemble d'activités mises en œuvre par une organisation – l'entreprise par exemple – pour identifier ou anticiper, puis satisfaire, les besoins et désirs des consommateurs, grâce à la création et à la mise sur le marché de produits ou de services dont ces consommateurs percevront la valeur (E. Jerome McCarthy et William D. Perreault, 1985 ; Jean-Jacque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marketing/#i_5328

MARX KARL (1818-1883)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 533 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La préparation du « Capital » »  : […] « Marx vit dans un grand isolement [...]. Lorsqu'on lui rend visite, on est accueilli non par des salutations, mais par des catégories économiques » (Pieper à Engels, janv. 1851). Il poursuit des travaux théoriques acharnés, notamment à la salle de lecture du British Museum, qui portent surtout sur l'économie politique, mais également sur la philosophie, sur l'histoire, sur les sciences naturelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-marx/#i_5328

MARXISME - La réification

  • Écrit par 
  • Jacques LEENHARDT
  •  • 3 898 mots

Dans le chapitre « Le domaine économique »  : […] La théorie de la réification trouve sa source dans l'analyse marxienne de la marchandise. Dans Le Capital (liv. I er , chap. I er ), Marx étudie le processus historique à travers lequel le produit du travail se transforme en marchandise en même temps que la valeur du produit devient elle-même valeur d' échange. La constitution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-la-reification/#i_5328

MATHEMATICAL PSYCHICS, Francis Ysidro Edgeworth - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 973 mots

Cet ouvrage d'économie mathématique, publié neuf ans avant que Francis Ysidro Edgeworth (1845-1926) n'obtienne la chaire d'économie politique à Oxford, fait partie des premiers travaux qui ont amorcé la « révolution marginaliste ». Dans le prolongement des écrits de Stanley Jevons, Mathematical Psychics (Psychologie mathématique) contribue à poser les bases d'une analyse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mathematical-psychics/#i_5328

MESURES, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne CHAPRON, 
  • Universalis
  •  • 7 933 mots

Dans le chapitre «  Mesure en unités non monétaires »  : […] Tous les phénomènes économiques ne peuvent pas nécessairement se mesurer en unités monétaires. La place que la monnaie occupe dans le fonctionnement de l'économie ne doit pas conduire à un « impérialisme » absurde de la mesure en unités monétaires. Quelques exemples simples l'attestent. Si l'on s'intéresse à un produit relativement homogène (une matière première par exemple) et qu'il n'est pas néc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesures-economie/#i_5328

MICROÉCONOMIE - Incitations et contrats

  • Écrit par 
  • Bernard SALANIÉ
  •  • 6 238 mots

Dans le chapitre «  La théorie des contrats »  : […] La théorie des contrats a un nom trompeur, qui peut laisser penser qu'elle étudie les procédures juridiques encadrant les relations économiques. Sa définition est d'ailleurs difficile. Les travaux publiés dans ce domaine depuis les années 1970 forment un ensemble tellement foisonnant qu'une définition précise exclurait arbitrairement trop de contributions dont il est pourtant clair pour un économ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-incitations-et-contrats/#i_5328

MICROÉCONOMIE - Économie du bien-être

  • Écrit par 
  • Emmanuelle BÉNICOURT
  •  • 4 768 mots

Dans le chapitre « Le surplus en tant que mesure du bien-être collectif »  : […] À l'origine de tout échange volontaire, et marchand, il y a la recherche d'un gain. Par exemple, un consommateur qui est prêt à payer au maximum 10 euros pour un bien et qui trouve une entreprise qui le vend à 7 euros, procédera à l'échange, son gain en satisfaction pouvant être évalué à 3 euros. On appelle « surplus » du consommateur » un tel gain. Si, de son côté, le coût de production du bien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microeconomie-economie-du-bien-etre/#i_5328

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nature et fonctions de la monnaie »  : […] Accepteriez-vous de vous séparer de 15 grammes d'argent en échange de 10 grammes ? Cette question est au centre des querelles théoriques sur le statut de la monnaie depuis la controverse entre Jehan de Malestroit et Jean Bodin, dans la seconde moitié du xvi e  siècle. Une réponse positive nécessite que vous pensiez à votre tour pouvoir échanger ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_5328

PRINCIPLES OF ECONOMICS, Carl Menger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 189 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les prémices « autrichiennes » de l'analyse marginaliste »  : […] L'ouvrage de Carl Menger commence par une analyse générale des biens (premier chapitre) puis des biens économiques (deuxième chapitre). Cette analyse aura un grand retentissement sur la façon dont ses disciples analyseront les phénomènes économiques. Elle est fondée sur une approche en termes de hiérarchie des biens économiques, hiérarchie définie en termes de temporalité et de disponibilité. L'id […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principles-of-economics/#i_5328

RECHERCHES SUR LES PRINCIPES MATHÉMATIQUES DE LA THÉORIE DES RICHESSES, Antoine Augustin Cournot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Claire PIGNOL
  •  • 1 094 mots

Dans le chapitre « L'application des mathématiques à l'économie »  : […] Cournot expose dans la Préface le but de son ouvrage, qui est d'appliquer à ses recherches théoriques en économie « les formes et les symboles de l'analyse mathématique ». Il commence (chapitre  i ) par définir la richesse de manière à l'étudier d'un point de vue mathématique : la richesse est une « idée abstraite » qui signifie « valeurs échangeables » et qu'il faut dist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-sur-les-principes-mathematiques-de-la-theorie-des-richesses/#i_5328

RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA

  • Écrit par 
  • Jean GADREY
  •  • 4 757 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La richesse chez les marginalistes et les néoclassiques »  : […] La grande concurrente de la convention de richesse matérielle et marchande fut, dès le xix e  siècle, la convention de « richesse marchande », indissociable de celle de la valeur utilité (selon laquelle ce qui fonde le niveau des prix relatifs de deux biens marchands est leur utilité relative pour les acheteurs). Pour cette convention, le critère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/definitions-et-mesures-de-la-richesse/#i_5328

RISQUE ET INCERTITUDE

  • Écrit par 
  • Christian GOLLIER
  •  • 1 778 mots

Dans le chapitre « Société et partage du risque »  : […] Henry Ford disait que les gratte-ciel de New York n'auraient sans doute jamais existé en l'absence d'assureurs pour couvrir le risque. Notre société est une société de partage de risques. Ce partage unit ses membres par la solidarité et le contrat, renforçant ainsi le tissu social. Il permet aux plus entreprenants d'entre nous de se lancer dans des investissements potentiellement rémunérateurs, ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/risque-et-incertitude/#i_5328

ROUTE DE LA SOIE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 737 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les rythmes de la route »  : […] Les échanges sur la Route de la soie déclinèrent une première fois au iii e  siècle, avec la chute des Han. Le commerce ne se ranima pas avant l’essor de la Chine des Tang au vii e  siècle. La conquête musulmane des Empires byzantin et sassanide vers 650 entraîna cependant des bouleversements et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/route-de-la-soie/#i_5328

SERVICES ÉCONOMIE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 12 731 mots

« Rien ne sera moins industriel que la civilisation issue de la révolution industrielle ». Cette prévision pouvait paraître hasardeuse et paradoxale lorsqu'elle fut formulée par Jean Fourastié dans Le Grand Espoir du XX e  siècle (1949) au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Elle allait directement à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/#i_5328

ŠIK OTA (1919-2004)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 882 mots

Né à Plzeň, Ota Šik est d'abord technicien dans l'industrie électrique. En 1940, il adhère au Parti communiste tchécoslovaque (P.C.T.) et connaît la déportation à Mauthausen, où il restera cinq ans sans cesser de militer. De 1947 à 1952, il étudie à l'Institut d'études politiques et sociales de Prague, où il sera, de 1952 à 1958, assistant puis professeur d'économie politique. Malgré une attitude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ota-sik/#i_5328

TABLEAU ÉCONOMIQUE, François Quesnay - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 1 096 mots

Publié une première fois en 1758-1759, repris en 1760, puis en 1766, Tableau économique définit, pour la première fois dans l'histoire de l'économie politique, une représentation abstraite et synthétique des flux d'échanges qui permettent de traduire, de période en période, l'activité de production d'un « royaume agricole ». Son auteur, François Quesnay (1694-1774), chirurgi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tableau-economique/#i_5328

TAÏWAN [T'AI-WAN] (FORMOSE)

  • Écrit par 
  • Philippe CHEVALÉRIAS, 
  • Évelyne COHEN, 
  • Jean DELVERT, 
  • François GODEMENT, 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Frank MUYARD, 
  • Angel PINO, 
  • Pierre SIGWALT, 
  • Charles TESSON
  • , Universalis
  •  • 19 906 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Virage technologique et reprise des échanges à travers le détroit »  : […] Dans les années 1980, Taïwan se tourne vers les technologies de l'information. Un parc industriel à vocation scientifique est implanté à Hsinchu en 1980 sur le modèle de la Silicon Valley aux États-Unis. On fabrique bientôt des circuits imprimés (1982), des ordinateurs portables (1988), des plaquettes de silicium (1989), des téléphones mobiles (1994). En 1987, l'excédent commercial atteint un nive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taiwan-t-ai-wan/#i_5328

THÉORIE DE L'ÉCONOMIE POLITIQUE, William Stanley Jevons - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe LE GALL
  •  • 869 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Utilité et échange »  : […] La Théorie de l'économie politique rassemble les éléments nécessaires à la construction de cette « mécanique de l'utilité et de l'intérêt privé ». Le chapitre introductif présente le caractère mathématique de l'économie qui « traite de quantités », telles que « le plaisir, la peine, l'utilité, la valeur, la monnaie, le capital, etc. ». Le deuxième chapitre, « Théorie du pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-economie-politique/#i_5328

TIERS MONDE

  • Écrit par 
  • Sylvie BRUNEL, 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 15 071 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'instabilité des prix des produits de base »  : […] Les termes de l'échange évaluent la variation du pouvoir d'achat d'un bien échangé ou d'une série de biens au cours d'une période donnée. Ils sont estimés par le rapport de deux indices. Le prix moyen des exportations est divisé par le prix moyen des importations. Dans les années 1950-1960, leur analyse a focalisé l'attention des économistes. Josué de Castro et Raul Prebish ont défendu la thèse d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-monde/#i_5328

TRANSPORTS - Transports et économie

  • Écrit par 
  • Rémy PRUD'HOMME
  •  • 9 150 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un rôle clé dans le développement économique »  : […] Les liens entre transports et économie sont évidemment réciproques : c'est la demande de l'économie qui engendre les transports, mais c'est aussi le transport qui façonne et développe l'économie. La question de la contribution des transports – et en particulier des infrastructures de transport – à la croissance nationale ou locale a fait l'objet de nombreuses réflexions et analyses empiriques. L'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transports-transports-et-economie/#i_5328

VALEUR, économie

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 1 271 mots

La notion de valeur a différentes acceptions en économie, qui témoignent des difficultés à la définir ainsi que des enjeux théoriques dont elle est l'objet. La valeur d'un bien peut renvoyer à la satisfaction que retire un individu de l'usage de ce bien. Cette valeur, qualifiée alors de valeur d'usage, dépend des caractéristiques physiques du bien mais aussi des goûts de l'individu ; elle est ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeur-economie/#i_5328

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Valeur et économie »  : […] L'extension triomphante de l'économie de marché a suggéré un concept unifié de valeur, la valeur d'échange. Contrairement à la valeur d'usage, qui tient à la spécificité des objets et à ce qu'on peut en faire, mais qui ne permet guère de comparaisons entre deux usages – par exemple entre labourer la terre et écrire des poèmes, entre la charrue et la plume et le papier –, la valeur d'échange tient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_5328

VIX TOMBE DE

  • Écrit par 
  • Claude ROLLEY
  •  • 2 544 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Échanges, trafics, commerce ? »  : […] Il restait à s'interroger sur les modalités de la circulation des objets méditerranéens, en particulier dans des cas aussi exceptionnels que celui du cratère de Vix. L'anthropologie a paru fournir des modèles adéquats. On a fait appel à la notion du don et du contre-don, élaborée par Marcel Mauss. L'échange de cadeaux, comme on le voit très bien dans l' Odyssée , est au centr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tombe-de-vix/#i_5328

WALRAS LÉON (1834-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 2 559 mots

Dans le chapitre « Théorie de l'échange et conception de l'équilibre général »  : […] Pour Walras, qui en a proposé plusieurs définitions, l'économie politique pure « est essentiellement la théorie de la détermination des prix sous un régime hypothétique de libre concurrence absolue ». Elle est, par là même, « la théorie de la richesse sociale qui rassemble toutes les choses, matérielles ou immatérielles, qui sont susceptibles d'avoir un prix parce qu'elles sont rares, c'est-à-dir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-walras/#i_5328

ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul HUET
  •  • 488 mots

Différentes formes d'association entre États ont été tentées pour favoriser les échanges internationaux en réalisant, selon l'ambition des objectifs, soit une simple zone de libre-échange, soit une union douanière, soit une union économique. La zone de libre-échange, la moins contraignante des trois formules, consiste seulement à supprimer les droits de douane, c'est-à-dire toute restriction quant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zone-de-libre-echange/#i_5328


Affichage 

Tableau économique de François Quesnay

dessin

Première représentation abstraite d'un circuit macroéconomique, le tableau décrit, à partir de cinq flux d'échange entre trois pôles (classe des propriétaires, classe productive, classe stérile), la circulation de la richesse nécessaire à la reproduction des conditions de la production 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Tableau économique de François Quesnay
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin