ECCHYMOSE

HÉMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Édith FRESSINAUD, 
  • Dominique MEYER
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Symptomatologie clinique »  : […] La symptomatologie clinique se résume aux manifestations hémorragiques et à leurs séquelles. Les premières hémorragies surviennent rarement durant la période néo-natale, sauf parfois après circoncision. Dans les formes graves, c'est habituellement vers la fin de la première année, et surtout lors des premiers pas, que l'apparition d' ecchymoses et d'hématomes conduit au diagnostic. En revanche, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemophilie/#i_20136

HÉMORRAGIES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  • , Universalis
  •  • 4 292 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Principales localisations »  : […] Les hémorragies cutanées , pétéchies (petites hémorragies cutanées de la taille de confettis, qui surviennent spontanément sous forme de «  purpura »), et ecchymoses (classiques « bleus ») se rencontrent aussi bien dans les purpuras d'origine vasculaire ou plaquettaire, que dans les atteintes de la coagulation proprement dite. Les hémorragies muqueuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorragies/#i_20136

PURPURAS

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Jacques DELOBEL
  •  • 1 990 mots

Lésion élémentaire de la peau et des muqueuses due à une extravasation de sang en dehors des capillaires, le purpura traduit un trouble de l'hémostase ou une atteinte de la paroi vasculaire. La peau du malade montre des taches, spontanément apparues, de taille variable : punctiformes, ce sont des pétéchies (purpura pétéchial) ; plus étendues, ce sont des ecchymoses (purpura ecchymotique). Ces él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purpuras/#i_20136

TAMIER ou HERBE AUX FEMMES BATTUES

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 299 mots

Parent des ignames tropicales et comme elles pourvu d'un énorme tubercule toxique à l'état cru, le tamier ( Tamus communis  L. dioscoréacées) doit son nom populaire d'« herbe aux femmes battues » à l'usage très ancien de cette souche sur les meurtrissures. Seule partie usitée, la racine, riche en amidon et en mucilage, est littéralement farcie de cristaux d'oxalate de calcium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tamier-herbe-aux-femmes-battues/#i_20136