EBOLA (VACCIN CONTRE LE VIRUS)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’épidémie de fièvre Ebola de 2013-2015

En revanche, l’épidémie qui a débuté en 2013 en Guinée s’est rapidement étendue aux pays limitrophes. Elle a pris une ampleur remarquable et n’a été apparemment jugulée que durant l’été 2015. Elle a provoqué le décès d’au moins 11 000 personnes sur les 28 000 cas recensés et a désorganisé les systèmes de santé et l’économie des pays concernés. Une vive inquiétude dans l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest et, à un moindre degré, dans le reste du monde est à l’origine d’une mobilisation internationale sans précédent pour une épidémie de fièvre hémorragique. En l’absence de traitements autres qu’expérimentaux, l’accent a porté sur la production de vaccins, du moins d’un vaccin contre la souche responsable de cette épidémie, qui a finalement été mis au point en un temps record. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a ainsi pu annoncer le succès des essais cliniques menés en Guinée et les résultats ont été publiés dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet le 3 août 2015. D’autres vaccins sont moins avancés dans les essais sur l’homme.

Le personnel sanitaire premier bénéficiaire de la vaccination contre le virus Ebola

Photographie : Le personnel sanitaire premier bénéficiaire de la vaccination contre le virus Ebola

Photographie

Après le succès de la vaccination contre le virus Ebola, ce sont les personnels de première ligne, ceux qui vont au contact des malades et des morts, qui deviennent les candidats à une vaccination contre le virus, avant une vaccination à plus grande échelle.  

Crédits : P. Borghi/ Demotix/ Corbis

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Afrique de l'Ouest. Épidémie de fièvre Ebola. 2-3 juillet 2014

quatre cent quarante-cinq sont décédées, en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Il n'existe ni vaccin ni traitement contre ce virus très contagieux. L'épidémie, la plus forte enregistrée depuis la découverte du virus en 1976, continue de progresser: on compte près de sept cents morts à la fin du mois. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « EBOLA (VACCIN CONTRE LE VIRUS) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ebola-vaccin-contre-le-virus/