EAUX LIBRES & CAPTIVES

HYDROGÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques MUDRY
  •  • 5 720 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Recharge »  : […] On a coutume de distinguer nappes « libres » et nappes « captives ». Une nappe est dite libre quand sa surface piézométrique peut librement balayer la zone non saturée sus-jacente (zone de battement) ; une nappe est dite captive quand le toit de l’aquifère est contraint par un aquifuge ou un aquiclude, c’est-à-dire quand la surface piézométrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrogeologie/#i_22022