EAU DE JAVEL (hypochlorite de sodium)

BERTHOLLET CLAUDE LOUIS (1748-1822)

  • Écrit par 
  • Michelle GOUPIL-SADOUN
  •  • 1 193 mots

Dans le chapitre « Le savant »  : […] Claude Louis Berthollet, né à Talloires, près d'Annecy, situé alors en territoire piémontais, fit ses études à Chambéry, puis surtout à Turin, où il fut reçu licencié et docteur en médecine, en janvier et mai 1770. En 1772, il vint à Paris, où il s'intéressa à la chimie en suivant principalement les cours de Macquer et Bucquet. Reçu médecin de la faculté de Paris en 1779, naturalisé Français l'ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-louis-berthollet/#i_24215

CHLORE

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 616 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisations »  : […] Le tableau montre comment se répartissent en France les utilisations du chlore. Ces divers emplois suggèrent plusieurs remarques. S'ils ont constitué le premier débouché du chlore, les chlorures décolorants – hypochlorites de sodium ( eau de Javel) et de calcium (chlorure de chaux) –, obtenus par action du chlore sur les solutions de soude ou sur la chaux éteinte, sont depuis les années quarante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlore/#i_24215

DAKIN LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 053 mots

Les premiers mois de la Grande Guerre firent la démonstration de la gravité sans précédent des blessures provoquées par l’armement moderne. Phénomène nouveau : sous l’effet des projectiles d’artillerie la grande majorité des plaies étaient infectées par des éclats d’obus, billes de shrapnels, débris de vêtements ou de terre… Gangrène gazeuse, tétanos et septicémies étaient à l’origine d’une mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-dakin/#i_24215

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 031 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Traitement des facteurs microbiologiques et viraux »  : […] L'eau distribuée ne doit pas être le vecteur de maladies d'origine hydrique telles que les diverses dysenteries bacillaires ou à protozoaires, les diverses typhoparatyphoïdes, le choléra et les maladies à virus. La recherche des organismes infectieux dans l'eau étant très longue et demandant des manipulations successives minutieuses, elle n'est utile que pour la recherche de responsabilités dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_24215