DURETÉ

ACIER Technologie

  • Écrit par 
  • Louis COLOMBIER, 
  • Gérard FESSIER, 
  • Guy HENRY, 
  • Joëlle PONTET
  •  • 14 176 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Aciers résistants à l'abrasion. Aciers à coupe rapide »  : […] Ces aciers doivent être considérés comme travaillant à chaud par suite de l'échauffement produit par le frottement du copeau sur l'arête de l'outil de coupe. La température atteint alors, et peut dépasser, 500  0 C. Des additions de tungstène, molybdène et vanadium leur donnent à la fois la résistance à l'échauffement et, par la formation de carbures très durs, la résistance à l'abrasion. Une add […] […] Lire la suite

ALLIAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude GACHON
  •  • 7 362 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Alliages métalliques industriels »  : […] Après ces considérations générales, nous pouvons maintenant nous intéresser à des alliages industriels. Les plus utilisés sont les aciers, qui présentent une palette particulièrement riche de produits, depuis ce qu'il est convenu d'appeler, plus ou moins péjorativement, la ferraille, jusqu'aux aciers inoxydables, en passant par les maragings , mis en œuvre pour des usages tels que les pièces soumi […] […] Lire la suite

CORINDON

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 281 mots

Oxyde d'aluminium, le corindon se présente en cristaux prismatiques, en tonnelets à faces finement striées, en fuseaux (icosaèdres aigus) ou en prismes aplatis (formes tabulaires). Il se caractérise par sa grande dureté (9), à peine inférieure à celle du diamant qui est le minéral le plus dur avec un indice de 10. Il est surtout connu pour ses variétés gemmes, colorées et transparentes : le rubis […] […] Lire la suite

MATIÈRE (physique) État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 629 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Liaisons et propriétés physiques »  : […] Le mode de liaison influe naturellement sur la température de fusion, sur la dureté ou sur les conductivités électrique et thermique. Plus l'énergie de liaison est élevée, plus il est difficile de détruire l'ordonnancement des atomes. De ce point de vue, la liaison de Van der Waals est la moins forte et cela explique les faibles températures de fusion des solides de gaz rares (84 kelvins pour l’a […] […] Lire la suite

MÉTALLOGRAPHIE Essais mécaniques

  • Écrit par 
  • Gilbert FRADE
  •  • 10 506 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Dureté »  : […] La dureté d'un métal est la résistance qu'il oppose à la pénétration d'un autre corps plus dur que lui, ou encore la résistance à une déformation permanente de sa surface. L'essai de dureté consiste à exercer, sur un poinçon appelé pénétrateur et appliqué sur la surface de l'échantillon, une force constante pendant un temps donné. Le pénétrateur provoque à la surface du matériau une déformation pe […] […] Lire la suite

MOLYBDÈNE

  • Écrit par 
  • Fernand MARATRAY
  •  • 2 650 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Importance pratique dans les aciers et les fontes alliés »  : […] Une ou plusieurs des actions du molybdène convenablement dosées sont utilisées afin d'obtenir les caractéristiques désirées. Dans les aciers de construction, le molybdène est surtout ajouté pour obtenir l'aptitude à la trempe et éviter la fragilité de revenu. La très haute résistance des aciers du type Maraging est obtenue après un vieillissement qui provoque une précipitation de composés intermé […] […] Lire la suite

QUASI-CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 3 072 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques des quasi-cristaux »  : […] Les études des propriétés physico-chimiques des quasi-cristaux ont pris un réel essor avec la fabrication de mono-quasi-cristaux de grande taille par des techniques de croissance cristallines standard (croissance de types Bridgman et Czochralsky). Des mono-quasi-cristaux icosaédriques de plusieurs centimètres ont été obtenus dans le système aluminium-palladium-manganèse. De même que leur structur […] […] Lire la suite


Affichage 

Acier trempé : dureté et teneur en carbone

graphique :  Acier trempé : dureté et teneur en carbone

La figure montre la variation de dureté de l'acier trempé en fonction de la teneur en carbone. On voit que la dureté est aussi accrue, dans une certaine mesure, par les éléments d'alliages.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

graphique :  Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

Pour une même température de revenu, les aciers au chrome gardent une dureté très supérieure aux aciers ordinaires.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Duretés de divers matériaux

tableau :  Duretés de divers matériaux

Duretés comparées de divers matériaux.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Essai Jominy

graphique :  Essai Jominy

L'essai Jominy consiste à refroidir un cylindre de l'acier étudié par un jet d'eau calibré sur la face inférieure du cylindre. La dureté est ensuite mesurée le long des génératrices du cylindre.  

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

 Acier trempé : dureté et teneur en carbone

Acier trempé : dureté et teneur en carbone
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

 Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté

Aciers au chrome et aciers ordinaire : dureté
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

 Duretés de divers matériaux

Duretés de divers matériaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

 Essai Jominy

Essai Jominy
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique