DUC

ANTIQUITÉ - L'Antiquité tardive

  • Écrit par 
  • Noël DUVAL
  •  • 4 294 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Institutions et société »  : […] L'Empire, sans connaître de mutation brutale, se transforme à partir du iii e  siècle. Certes, l'unité du « monde romain » ( orbis romanus ) subsiste en principe jusqu'à l'époque de Justinien, au vi e siècle (les Byzantins garderont toujours le nom de Romaioi ), mais, en pratique, l'Empire connaît des divisions, dues soit à des usurpations (cas des Empires « gaulois » et « palmyrénien » au iii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-l-antiquite-tardive/#i_20163

ÉLECTEURS D'EMPIRE

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 977 mots

Dans la tradition franque, le roi est acclamé par le peuple, en réalité par les hommes libres en état de porter les armes : les Freiherrn , qui sont les barons de l'époque féodale. Ils sont regroupés en nations dans la partie germanique de l'Empire carolingien : Bavarois, Souabes et Saxons (peuples soumis par les Francs à l'époque des Mérovingiens et de leurs successeurs), et Franconiens, descenda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electeurs-d-empire/#i_20163

FÉODALITÉ

  • Écrit par 
  • Georges DUBY
  •  • 5 987 mots

Dans le chapitre « Désagrégation des structures monarchiques »  : […] L'affaiblissement de l' autorité royale se manifesta dès les premières décennies du ix e  siècle ; les discordes internes de la famille carolingienne le hâtèrent, ainsi, bientôt, que l'impuissance des souverains à remplir leur mission fondamentale, c'est-à-dire à mener la guerre victorieuse et à contenir les envahisseurs, notamment les Normands. La désagrégation politique commença par le sommet, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feodalite/#i_20163

MÉROVINGIENS

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG, 
  • Patrick PÉRIN
  •  • 15 048 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les institutions »  : […] Les innovations les plus importantes concernent les institutions : les Germains instaurèrent un nouveau régime politique fondamentalement différent du précédent. À la notion romaine d'un État supérieur aux individus succède celle d'une royauté absolue, héréditaire et patrimoniale. La royauté est l'institution fondamentale : pouvoir de fait qui ne se discute pas, elle n'a pas à définir ses prérogat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merovingiens/#i_20163