DRIPPING, procédé pictural

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 699 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes et le sens »  : […] à New York une école, de la nommer Subjects of the Artist (Les sujets de l'artiste). Quant à Jackson Pollock, dont la technique du dripping, projection de la peinture sur une toile posée à plat, a suscité un déferlement de commentaires, il affirme : « Peu importe la manière dont la peinture est appliquée du moment que quelque chose a été dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-abstrait/#i_96794

HOFMANN HANS (1880-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

l'expressionnisme abstrait. Son œuvre Spring (1940, « Printemps ») est l'une des premières toiles où intervient la technique du dripping, projection de peinture sur une toile posée à plat, associée à l'artiste américain Jackson Pollock. En 1958, Hans Hofmann, considéré comme l'un des plus grands professeurs d'art du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-hofmann/#i_96794

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Dans le chapitre « Action painting »  : […] Le procédé du dripping (peut-être inventé par André Masson, mais que Pollock fut le premier à exploiter à grande échelle et de façon exclusive) veut que le peintre laisse couler ou projette la couleur liquide (le duco) sur d'immenses toiles étendues à même le sol, jusqu'à constituer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-informel/#i_96794

NEW YORK ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 578 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une peinture sans limites »  : […] de photographies, ce n'est qu'après avoir projeté la peinture sur la toile (le fameux dripping) que le peintre en découpe les limites. « Mes peintures n'ont pas de sens, dit Pollock, leur intérêt est partout identique ». Pour les uns comme pour les autres, la surface peinte dépasse de beaucoup le chevalet et tend vers le « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-new-york/#i_96794

POLLOCK JACKSON (1912-1956)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 2 498 mots

Dans le chapitre « Le « all-over » »  : […] rapport de celui-ci avec la surface du fond. Quelques mois plus tard, cela débouchera sur la célèbre technique du dripping, chaque tableau devenant un palimpseste de déversements ou de dégouttements décomposable en couches successives. Peindre, dès lors, consiste à effacer toute marque particulière, à généraliser les tensions en supprimant toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jackson-pollock/#i_96794