DRIPPING, procédé pictural

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes et le sens »  : […] Lorsque Kant oppose la « beauté adhérente », déterminée par la perfection de ce que doit être l'objet dans lequel elle se manifeste, à la « beauté libre », sans concept, il prend pour exemple de cette dernière non seulement les fleurs, le colibri, l'oiseau de paradis, les crustacés marins, les rinceaux ou les papiers peints, mais encore la « musique sans texte ». L'art abstrait tout entier ne ris […] Lire la suite

HOFMANN HANS (1880-1966)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

Peintre allemand, né le 21 mars 1880 à Weissenberg en Bavière, mort le 17 février 1966 à New York. Hans Hofmann entreprend des études d'art à Munich en 1898 puis, en 1904, s'installe à Paris pour parfaire sa formation. Il est alors profondément influencé par l'utilisation expressive de la couleur caractérisant la peinture d'Henri Matisse et celle de Robert Delaunay. De retour à Munich, il fonde sa […] Lire la suite

INFORMEL ART

  • Écrit par 
  • Hubert DAMISCH
  •  • 3 500 mots

Dans le chapitre « Action painting »  : […] La remarque de Pourbus vaudrait pour certaines des toiles peintes dans les dernières années de sa vie par l'Américain Jackson Pollock (1912-1955). Carrière à tous égards symptomatique que celle de ce peintre. Après avoir longtemps travaillé dans une ligne « européenne », celle de Picasso, de Miró, et de la peinture surréaliste, sinon de la grande peinture décorative mexicaine, Pollock a produit, […] Lire la suite

NEW YORK ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Maïten BOUISSET
  •  • 1 577 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une peinture sans limites »  : […] Refusant le formalisme de l'abstraction géométrique et son fondement conceptuel, les artistes empruntent aux surréalistes la notion d'automatisme psychique qui accorde une priorité absolue au mode de conception. Par ailleurs, de nouveaux matériaux et de nouvelles pratiques font leur apparition et ouvrent des perspectives sans fin d'improvisation et d'expérimentation. Pollock utilise de la peintur […] Lire la suite

POLLOCK JACKSON (1912-1956)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 2 498 mots

Dans le chapitre « Le « all-over » »  : […] De nouveau, ce « retour à la figure » débouche sur son contraire, avec toute une série d'œuvres exposées en janvier 1947, dont les plus symptomatiques ont pour titre Eyes in the Heat et Shimmering Substance . L'épaulement mutuel des tracés, qui fonctionnait dans Mural ou dans Gothic au niveau de la structure globale de l'œuvre, est ici transféré au niveau de chaque touche de couleur. Avec ces t […] Lire la suite