TANNING DOROTHEA (1910-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et femme de lettres américaine, Dorothea Tanning fut une figure importante du surréalisme, bien que sa carrière artistique fût éclipsée par celle de son époux, le peintre et sculpteur Max Ernst.

Dorothea Margaret Tanning est née le 25 août 1910 à Galesburg (Illinois). Après un très court passage par l'Academy of Art de Chicago, elle s'installe à New York en 1936. Elle y ouvre un studio, mais vit plutôt de ses illustrations de mode.

À partir de 1942, elle fréquente le groupe des surréalistes alors en exil, réunis autour d'André Breton. Lors d'une fête, elle rencontre Max Ernst, à l'époque marié à sa troisième femme, la mécène Peggy Guggenheim. Quand le peintre découvre son travail, il convainc son épouse d'inclure dans l'exposition Thirty Women (dès lors rebaptisée Thirty-One Women) un autoportrait onirique de Dorothea Tanning, Birthday (1942). En 1944, le galeriste d'avant-garde Julien Levy organise la première exposition personnelle de Dorothea Tanning, qui épouse Max Ernst en 1946. Le couple s'installe alors à Sedona (Arizona), où il reçoit de nombreux visiteurs, tels que les écrivains Truman Capote et Dylan Thomas, le chorégraphe George Balanchine, pour qui Dorothea Tanning dessine des décors.

Ses toiles montrent le monde visible, mais aussi la force intangible qui se trouve au cœur de la vie. L'autoportrait Maternity (1946) reprend la traditionnelle représentation de la femme à l'enfant pour en faire une image surréaliste chargée d'angoisse et confrontée à des créatures d'un autre monde, potentiellement menaçantes – l'artiste fera elle-même le choix de ne pas avoir d'enfant. Le couple quitte les États-Unis et part vivre en France pendant les persécutions du maccarthysme qui privent Max Ernst de sa nationalité américaine, acquise en 1941. Ils vivent en Touraine, puis à Seillans (Var). C'est là que, à la fin des années 1960, Dorothea Tanning commence à créer des sculptures souples en tissu, remplies de laine, en forme de l [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « TANNING DOROTHEA - (1910-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothea-tanning/