VOYNET DOMINIQUE (1958- )

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 9 262 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2007 »  : […] À l'automne de 2006, au moment où s'intensifie la pré-campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy apparaît comme la seule personnalité de droite pouvant faire gagner son camp et Ségolène Royal comme la seule pouvant à gauche le concurrencer. Après une campagne interne très active et médiatisée, elle est choisie comme candidate en novembre par 60,6 p. 100 des adhérents, Dominique Strauss-Kahn devant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinquieme-republique-les-annees-chirac-1995-2007/#i_85874

COHN-BENDIT DANIEL (1945- )

  • Écrit par 
  • Michel SOUDAIS
  •  • 1 165 mots

Ancien leader de la révolte étudiante de Mai-68 à Paris, Daniel Cohn-Bendit a fait son retour sur la scène politique française en conduisant la liste des Verts aux élections européennes de juin 1999. Ardent défenseur de l'Europe fédérale et de l'euro, plus réformiste que révolutionnaire, encore libertaire mais aussi libéral, « Dany le Vert » aurait bien fait oublier « Dany le Rouge », n'était un f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-cohn-bendit/#i_85874

ÉCOLOGISTE MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION, 
  • Bruno VILLALBA
  •  • 10 797 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le « ni-ni » des années Waechter (1986-1994) »  : […] Le 26 avril, la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, explose. La plus grande catastrophe écologique de l'histoire irradie toute l'Europe, sauf l'Hexagone si l'on en croit le gouvernement Chirac. Ce double scandale (écologique et démocratique) stimule l'écologie partout. Les environnementalistes ont le vent en poupe, pas la gauche. Lors de l'assemblée générale des Verts, à Paris en novemb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ecologiste/#i_85874

FRANCE - L'année politique 2002

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 592 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les tentatives de refondation du Parti socialiste »  : […] À gauche, la défaite a laissé des traces. Le Parti communiste s'interroge sur son avenir à moyen terme, son président, Robert Hue, battu dans le Val-d'Oise, ayant annoncé son intention de renoncer à ses fonctions lors du XXXII e  Congrès d'avril 2003. Les Verts, lors du congrès du 15 décembre 2002 tenu à Nantes, étalent leurs divisions et ne parviennent pas à trouver un s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2002/#i_85874

FRANCE - L'année politique 2000

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 817 mots

Dans le chapitre « La gauche plurielle à l'épreuve »  : […] L'année 2000 a révélé un léger effritement de la popularité de Lionel Jospin, sans commune mesure toutefois avec celui de ses prédécesseurs, et surtout de nouvelles tensions au sein de la « gauche plurielle ». En même temps que des divisions, tues au cours des trois premières années du gouvernement, surgissaient au sein du Parti socialiste, le Parti communiste et les Verts montraient leurs difficu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2000/#i_85874

FRANCE - L'année politique 1999

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 3 065 mots

Dans le chapitre « Tempêtes sur la majorité plurielle »  : […] Ce sont les Verts qui font l'actualité à la fin de l'été de 1999. Ils réclament avec force un moratoire sur la construction de centrales nucléaires et l'introduction de la proportionnelle aux élections législatives. Souvent embarrassée par les déclarations de ses amis, et notamment par celles de Daniel Cohn-Bendit, qu'elle voit sans plaisir revenir en France, Dominique Voynet menace même de démis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1999/#i_85874

VERTS LES, France

  • Écrit par 
  • Florence FAUCHER-KING
  •  • 3 037 mots

Dans le chapitre « Historique »  : […] Dans un premier temps, les Verts ont exploré les possibilités d'alliances électorales avec la « deuxième gauche » mais les succès furent mitigés. En outre, de nombreux militants demeuraient réticents à toute inscription dans le jeu politique traditionnel. En 1986, une nouvelle majorité (dominée par Antoine Waechter et marquée par le courant naturaliste) a imposé une stratégie d'autonomie stricte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-verts-france/#i_85874