DOMINATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Regards croisés sur la domination

Les phénomènes de domination hantent toutes les sciences humaines et sociales, car ils s'exercent entre individus, entre hommes et femmes, entre groupes majoritaires et minoritaires, entre cultures, entre pays, entre deux entités économiques inégales, dans une organisation religieuse comme dans une institution carcérale, entre couches sociales au sein d'une société stratifiée. Une classe peut se manifester comme dominante par la spécificité de son langage, de ses valeurs, de son style de vie incluant une étiquette. La domination s'entretient généralement par une théâtralisation et une ritualisation des relations, le dominant montrant sa force pour éviter de s'en servir ; le dominé avouant sa faiblesse pour se maintenir en grâce ou en vie.

Du point de vue fonctionnel, la domination, qu'elle soit exercée ou subie, a pour effet d'assurer l'ordre politique et social par une coexistence pacifique des groupes, de contraindre les gens à produire de la richesse, d'intégrer les individus par l'apprentissage de rôles complémentaires, d'assurer la paix entre les nations selon le poids militaire, politique, économique de chacune d'entre elles.

Sous l'angle des enjeux de lutte à propos de l'exercice du pouvoir et de l'influence, la domination développe les inégalités sociales, par exemple entre producteurs et gestionnaires, entre élites étatiques et citoyens. Que la domination s'accompagne d'injustices, d'aliénations et de violences, que la pratique du pouvoir contribue à la réification des structures ne signifie pas que toute domination soit massive, hégémonique et sans degrés, ni que les structures ne puissent se modifier.

Parmi les moyens de domination, on pense à la violence ou à l'hégémonie idéologique, mais il est à noter que, par effet de coopération et de consensus, les dominants n'ont pas besoin de recourir constamment à la for [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Estonie. Élections législatives. 3 mars 2019

Les résultats des élections législatives sont marqués par la percée du Parti populaire conservateur (extrême droite, eurosceptique) de Mart Helme, qui obtient 17,8 p. 100 des voix et 19 sièges sur 101. Le Parti de la réforme (centre droit) de Kaja Kallas accroît sa domination au Parlement […] Lire la suite

Irak. Renouvellement de l’exécutif. 2-24 octobre 2018

Barzani sur l’UPK. Le parti d’opposition Goran enregistre un revers. Le 24, le Parlement investit Adel Abdel-Mehdi au poste de Premier ministre. Sa nomination met fin à la domination à la tête du gouvernement du parti chiite al-Dawa dont étaient membres ses prédécesseurs Nouri al-Maliki et Haïdar al-Abadi. Adel Abdel-Mehdi nomme Fouad Hussein ministre des Finances. […] Lire la suite

Thaïlande. Adoption de la nouvelle Constitution. 7-12 août 2016

. Ces mesures doivent mettre fin à la domination électorale du Parti pour les Thaïs, la formation des deux anciens Premiers ministres, Thaksin Shinawatra et sa sœur Yingluck Shinawatra, renversés par l’armée respectivement en 2006 et 2014. Les 11 et 12, onze attaques à la bombe non revendiquées visent des sites touristiques du pays, provoquant la mort de quatre personnes. Les autorités lient ces attaques à la défaite des opposants à la Constitution. […] Lire la suite

Turquie. Revers pour l’A.K.P. aux élections législatives. . 7 juin 2015

. Le principal vainqueur du scrutin est le Parti démocratique des peuples (H.D.P., gauche, prokurde) de Selahattin Demirtaş qui obtient 13,1 p. 100 des voix et 80 élus. Le taux de participation est de 83,9 p. 100. Ce scrutin met fin à la domination exclusive que l’A.K.P. exerçait sur la vie […] Lire la suite

Belgique. Formation d'un gouvernement. 8-16 octobre 2014

. La composition du gouvernement reflète la domination du N.-V.A., qui obtient les postes clés de l'Intérieur, des Finances et de la Défense. La plupart des grands ministères échoient aux autres partis flamands. Le 16, le gouvernement de Charles Michel obtient la confiance du Parlement, avec 84 voix contre 58 et 1 abstention. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude RIVIÈRE, « DOMINATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/domination/