HYPERSONIQUE DOMAINE

AÉRODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Jean DÉLERY, 
  • Jean-Pierre VEUILLOT
  •  • 7 222 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les souffleries hypersoniques (M > 5) »  : […] Les souffleries hypersoniques sont destinées à l'étude des phénomènes de rentrée atmosphérique des aéronefs, ou de l'aérodynamique des lanceurs et des missiles (fig. 7). Il n'y a pas de différences de principe entre le fonctionnement d'une soufflerie hypersonique et celui d'une soufflerie supersonique, sauf que le rapport de sections A / A c atteint de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerodynamique/#i_27996

AVIATION - Avions civils et militaires

  • Écrit par 
  • Yves BROCARD
  •  • 9 429 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Développements et perspectives »  : […] Des progrès sont constamment réalisés et sont encore attendus dans tous les domaines concernés : aérodynamique, matériaux, commandes de vol et avionique, motorisation, armement, et furtivité. Du point de vue aérodynamique, les recherches tendent à augmenter la portance maximale utilisable, à étendre le domaine de vol des avions – surtout pour les avions de combat – et à diminuer la traînée. Ainsi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aviation-avions-civils-et-militaires/#i_27996

FLUIDES MÉCANIQUE DES

  • Écrit par 
  • Jean-François DEVILLERS, 
  • Claude FRANÇOIS, 
  • Bernard LE FUR
  •  • 8 846 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Nombre de Mach »  : […] Pour un gaz parfait, l'équation d'état est de la forme : où R = 8 314 J mole -1 0 C -1 est la constante des gaz parfaits et M la masse moléculaire du gaz. Les petites variations de la pression se propagent par rapport au fluide avec une célérité c , appelée célérité du son, qui est donnée par la form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-des-fluides/#i_27996

SOUFFLERIES

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 6 230 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La soufflerie S4 de Modane (France) »  : […] Les souffleries à très haute vitesse répondent aux besoins spécifiques des missiles stratégiques, des fusées et des véhicules spatiaux. Lors d’une rentrée atmosphérique, ce sont des vitesses de l’ordre de 20 000 km/h qui sont atteintes. La première catégorie des souffleries hypersoniques est constituée de souffleries qualifiées de « froides » (dites aussi souffleries à basse enthalpie), c’est-à- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffleries/#i_27996

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Écoulements compressibles et aérodynamique supersonique »  : […] Dans les écoulements compressibles, aux fluctuations de vitesse et de pression s'ajoutent des fluctuations de température (d'origines réversible et irréversible) et de masse spécifique : les fluctuations de vitesse ne sont plus à divergence nulle et des directions caractéristiques associées aux ondes de Mach apparaissent. Depuis L. S. G. Kovasznay, on décrit le champ turbulent comme l'interaction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_27996


Affichage 

Soufflerie hypersonique F4 du Fauga-Mauzac (France)

photographie

Installée près de Toulouse, la soufflerie hypersonique F4 du Fauga-Mauzac est destinée à étudier la phase d'entrée dans l'atmosphère de véhicules spatiaux Pour cela, elle délivre des écoulements atteignant des vitesses de plus de 16 000 km/h pendant des durées de 100 à 200 ms La chambre... 

Crédits : ONERA

Afficher

Soufflerie hypersonique F4 du Fauga-Mauzac (France)
Crédits : ONERA

photographie