ARIDE DOMAINE

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 054 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Accumulation éolienne »  : […] Comme les eaux courantes, le vent a une activité de transport et d'accumulation. Cette activité se situe dans le prolongement de la déflation qu'il exerce aux dépens des formations superficielles meubles. Les observations de terrain ainsi que l'expérimentation en soufflerie montrent que cette prise en charge ne concerne que les éléments ne dépassant pas 0,50 mm de diamètre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_23041

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Les déserts »  : […] Les déserts africains évoquent des espaces vides, minéraux, inhabités mais en réalité l'absence d'occupation humaine n'est ni totale ni spécifique des milieux arides. Sauf dans quelques secteurs hyperarides (désert de Libye, Tanezrouft), la végétation n'est pas totalement absente, bien que très rare et discontinue, adaptée aux regs pierreux des hamadas (plateaux) où l'eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_23041

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les grandes zones climatiques »  : […] La combinaison de tous ces facteurs substitue à la division zonale, parallèle à la latitude, un véritable quadrillage. Les anomalies sont surtout sensibles dans le domaine des précipitations : toute la partie occidentale des continents, bordée par des courants froids, même si elle est occupée par des reliefs élevés, connaît une aridité plus ou moins totale. Ainsi en est-il du versant ouest des A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_23041

ANDES CORDILLÈRE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 10 947 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les Andes sèches, tropicales et subtropicales »  : […] Les Andes sont coupées, transversalement, entre le 4 e et le 30 e parallèle, par une bande sèche qui longe la côte pacifique du Pérou et du Chili, prend en écharpe les Andes occidentales et méridionales de Bolivie, et se termine dans les bassins du piémont argentin entre les 25 e et 30 e parallè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordillere-des-andes/#i_23041

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Géographie »  : […] Le royaume est né dans la province centrale de la péninsule, le Najd, une plate-forme peu élevée, traversée du nord au sud par la chaîne de Touaiq, d'où partent des wadis (cours d'eau non permanents) qui se dirigent vers le golfe Arabo-Persique, comme le wadi Hanifa au sud de Riyad, ou vers l'ouest, comme le grand wadi Ar-Rummah. Le Najd est ponctué par de nombreuses oasis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_23041

ARÉISME

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 1 687 mots
  •  • 1 média

Le terme d'aréisme, qui signifie « sans rivière », introduit dans le vocabulaire géographique par E. de Martonne en 1926, s'applique aux régions à la surface desquelles « l'écoulement est pratiquement nul ». L'absence d'écoulement a de profondes répercussions sur l'évolution des formes du terrain et les manifestations de la vie. Comme il n'y a plus de réseau de thalwegs aboutissant au niveau de b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/areisme/#i_23041

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Argentine humide et Argentine sèche »  : […] Cet obstacle combiné avec l'étirement du pays sur 34 degrés de latitude donne naissance à des milieux climatiques fortement contrastés dont les oppositions sont accusées par l'irrégularité et, parfois, la violence des types de temps. La succession des saisons froide et chaude, chacune plus ou moins longue selon la latitude, permet certes de classer l'Argentine parmi les pays tempérés. Mais le mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentine/#i_23041

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les climats arides »  : […] Dans la plus grande partie de l'Asie moyenne, les conditions offertes au développement de la vie végétale sont bien précaires. L'hiver voit prédominer les situations anticycloniques claires qui engendrent des gelées sévères, redoutées jusqu'au cœur du printemps. Cette dernière saison, marquée par la recrudescence des activités cycloniques, recueille la plus grande partie des précipitations annuell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_23041

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le Moyen-Orient et l'Asie centrale steppiques et arides  »  : […] À l'ouest et au centre du continent asiatique s'impose le domaine aride, semi-aride, désertique et steppique. Il regroupe des pays où sont majoritaires les espaces recevant moins de 250 millimètres de précipitations annuelles, avec des étés très secs et des hivers inégalement humides. Les montagnes ou la proximité humidifiante de certaines mers peuvent atténuer la sécheresse, mais le désert et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-espaces-et-societes/#i_23041

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le relief »  : […] L'impression générale que donne le relief australien est celle d'un pays usé, d'un modelé sénile. L'étude morphologique peut se diviser en trois parties qui correspondent aux grands ensembles géologiques. Le plateau occidental correspond à une vieille surface d'aplanissement à peine modifiée depuis le Primaire. Les déformations tectoniques du Tertiaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_23041

BRÉSIL - Géographie

  • Écrit par 
  • Martine DROULERS
  •  • 9 977 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le Nordeste péninsulaire »  : […] Le cœur du Nordeste (Ceará, Rio Grande do Norte, Paraíba, Pernambouc, Alagoas), qui regroupe 27,4 millions d'habitants, est quatre fois plus densément peuplé que le Nord moyen. Il est connu pour ses anomalies climatiques et sa légendaire richesse culturelle. Outre son liseré côtier d'immenses plages bordées de dunes, de cocotiers et de récifs littoraux formés de grès, qui ont donné leur nom à la v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-geographie/#i_23041

CAP-VERT (CABO VERDE)

  • Écrit par 
  • René PELISSIER
  • , Universalis
  •  • 3 973 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un milieu hostile »  : […] L' archipel comprend deux groupes d'îles réparties, selon leur orientation par rapport au vent du nord-est, en deux axes : Barlavento (îles du Vent) et Sotavento (îles Sous-le-Vent). Au total, on compte dix îles et huit îlots dont les principaux sont les îlots Branco et Raso pour le Barlavento, et Grande, Luis Carneiro et Sapado pour le Sotavento. L'origine de l'archipel est volcanique. On disting […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cap-vert/#i_23041

CHACO

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Romain GAIGNARD
  •  • 2 807 mots
  •  • 2 médias

Le Chaco est une vaste plaine de 600 000 kilomètres carrés qui s'étale au pied des Andes entre l'Amazonie, au nord, et la Pampa, au sud. La vallée des fleuves Paraguay et Paraná, qui longent le rebord du socle brésilien, en marque la limite orient ale. Malgré l'aridité du climat et le vide humain qui en découle, cet immense domaine que se partagent l'Argentine, la Bolivie et le Paraguay a fait n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaco/#i_23041

CHILI

  • Écrit par 
  • Raimundo AVALOS, 
  • Olivier COMPAGNON, 
  • Roland PASKOFF, 
  • Sergio SPOERER, 
  • Sébastien VELUT
  • , Universalis
  •  • 19 433 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le Grand Nord désertique »  : […] Le Norte Grande (entre le 18 e et le 27 e degré de latitude sud) correspond au désert d' Atacama. L'agencement du relief y est simple. À l'ouest, la cordillère de la Côte, large en moyenne d'une cinquantaine de kilomètres, a une altitude moyenne de 1 500 mètres. Elle domine l'océan par un impressionnant escarpement, haut d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chili/#i_23041

CHYPRE

  • Écrit par 
  • Marc AYMES, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Gilles GRIVAUD, 
  • Pierre-Yves PÉCHOUX
  •  • 10 301 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Conditions naturelles »  : […] Les paysages de l'île de Chypre (9 251 km 2 ), de part et d'autre du 35 e  parallèle, très marqués par la sécheresse, évoquent la Turquie et la Syrie, à une centaine de kilomètres de ses côtes. La dynamique profonde de l'écorce terrestre y détermine les contrastes du relief selon trois divisions naturelles majeures. Deux massifs montagneux différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chypre/#i_23041

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Francis PETTER
  •  • 20 848 mots
  •  • 15 médias

Les déserts se définissent à partir de critères climatiques caractérisant les milieux arides : des régions du globe caractérisées par un bilan hydrique déficitaire résultant, pour l'essentiel, de l'insuffisance des précipitations par rapport aux prélèvements de l'évaporation. En réalité, de nombreux autres facteurs interviennent, qui compliquent la notion d'aridité. Car il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_23041

ÉGYPTE - Géographie

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 5 784 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le milieu physique »  : […] L'Égypte utile demeure une étroite bande fertile de plus de 1 100 km de longueur qui s'ouvre au nord sur un delta de quelque 22 000 km 2 . La surface habitée couvre 3,5 p. 100 du pays, soit environ 35 000 km 2 sur 997 739 km 2 (5 p. 100 si l'on ajoute les bonifications agricoles post-1950). L'Égypte est bordée à l'ouest p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-geographie/#i_23041

ÉRYTHRÉE

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  •  • 5 509 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une étroite marche maritime montagneuse »  : […] La côte escarpée et montagneuse correspond au rebord ouest du rift de la mer Rouge, dont le Yémen occupe la rive orientale. Au large de Massawa, les îles Dahlak abritent le rivage corallien indenté par le golfe de Zula et la péninsule de Buri. Sur plus de 2 000 mètres de dénivelé, un formidable rebord, haché de failles et de horsts (comme celui couronné par le monastère de Debre Bizen), surmonte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erythree/#i_23041

GOBI DÉSERT DE

  • Écrit par 
  • Guy S. ALITTO, 
  • Mikhail Platonovich PETROV
  •  • 2 133 mots
  •  • 1 média

Les géographes européens ont souvent désigné sommairement sous le nom de désert de Gobi une vaste région semi-désertique d'Asie centrale, qui s'étend en Mongolie et en Chine. Le terme mongol gobi désigne de larges bassins fermés, à fond surtout caillouteux, qui abondent dans ces régions. Les massifs dunaires et les étendues sablonneuses y sont dans l'ensemble limités. Le Go […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-de-gobi/#i_23041

IRAN - Géographie

  • Écrit par 
  • Bernard HOURCADE
  •  • 5 159 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le pays des piémonts »  : […] Le territoire et les paysages iraniens associent trois espaces complémentaires : en amont, des montagnes fraîches ( yeylāq ou sardsir ), enneigées en hiver, réservoirs d'eau en été, en aval de vastes plaines désertiques ( qeshlāq ou garmsir ) aux étés torrides, où se perdent les rivières et, au centre, des pié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-geographie/#i_23041

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « De la Méditerranée au désert »  : […] À l'angle sud-est de la Méditerranée, le pays occupe une position de transition entre les domaines bioclimatiques méditerranéen et tropical aride, avec un gradient d'aridification très régulier du nord vers le sud, doublé par une variation plus complexe du littoral vers l'intérieur, du fait de la configuration du relief en trois bandes parallèles, au moins dans la moitié nord : plaine littorale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_23041

KALAHARI

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN, 
  • GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
  •  • 3 524 mots
  •  • 3 médias

Le désert aride et semi-aride du Kalahari est une vaste plaine en forme de bassin située sur le plateau intérieur de l'Afrique méridionale. Il couvre une grande partie du Botswana, le tiers oriental de la Namibie et l'extrémité septentrionale de la province du Cap-Nord en Afrique du Sud. Dans le Sud, il se confond avec le Namib, désert côtier de Namibie. Le Kalahari mesure, dans sa plus grande lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalahari/#i_23041

KARA-KOUM

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 361 mots

Occupant près de 72 p. 100 de la superficie du territoire du Turkménistan, le Kara-Koum (« sables noirs ») est le plus étendu des déserts vrais de l'Asie centrale. Le nord du Kara-Koum est occupé par le plateau Trans-Oungouz, au sous-sol formé de sédiments gréseux que les vents du Quaternaire ont façonnés en désert pierreux (hamada), accumulant dans les dépressions les argiles craquelées par la sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kara-koum/#i_23041

LIBYE

  • Écrit par 
  • Nora LAFI, 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 11 695 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Géographie »  : […] La géographie de la Libye peut sommairement être résumée à trois traits : la vastitude, une position de carrefour et l'aridité. Avec une superficie de 1 759 540 kilomètres carrés, la Libye est le quatrième plus vaste pays du continent africain, s'étendant sur 1 989 kilomètres du sud-est au nord-ouest et 1 502 kilomètres du nord-est au sud-ouest. Carrefour entre le Maghreb et le Machrek, mais égal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libye/#i_23041

MAGHREB - Géographie

  • Écrit par 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 7 252 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Climat : la menace de l'aridité »  : […] Le Maghreb se caractérise par un climat sud- méditerranéen dominé par l'alternance d'une saison sèche et d'une saison humide et froide avec de grandes nuances régionales. L'extension septentrionale des hautes pressions subtropicales explique le temps sec et chaud qui s'installe en été pour une durée plus ou moins longue et qui s'accompagne parfois de vents desséchants appelés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-geographie/#i_23041

MAURITANIE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BALANS, 
  • Pierre BOILLEY, 
  • François BOST, 
  • Universalis
  •  • 10 127 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un milieu naturel dominé par le désert »  : […] La République islamique de Mauritanie, avec 1 025 520 kilomètres carrés, se situe au troisième rang des pays les plus grands d'Afrique occidentale, derrière le Niger et le Mali. Sa position entre le 15 e et le 27 e  degré de latitude nord en fait un pays de contact et de transition entre le désert saharien (70 p. 100 du territoire), au nord, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauritanie/#i_23041

MILS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 1 284 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les mils : des céréales cultivées dans des régions sèches et chaudes »  : […] Les mils sont des céréales de pays chauds : leur croissance est stoppée au-dessous de 15  0 C, et 30  0 C constitue pour ces plantes une température optimale. Ils sont également bien adaptés à la sécheresse et à la semi-aridité. Les plus rustiques sont les millets. Certaines variétés, remarquablement adaptées aux conditions climatiques semi-arides […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mils/#i_23041

NAMIB

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN
  •  • 2 402 mots
  •  • 2 médias

Le Namib est un désert côtier « froid » qui longe l'Atlantique sur près de 1 900 kilomètres. Il s'étend de la ville de Namibe (autrefois Moçâmedes) en Angola au fleuve Orange dans la province du Cap-Nord en Afrique du Sud, traversant ainsi la Namibie. Le Namib s'enfonce d'environ 150 kilomètres dans les terres jusqu'au pied du Grand Escarpement. La partie méridionale se confond avec le désert du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namib/#i_23041

NIGER

  • Écrit par 
  • Mamoudou GAZIBO, 
  • Sadou GAZIBO, 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  • , Universalis
  •  • 7 487 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des hommes dans une nature hostile »  : […] Le tracé de ses frontières, fruit de l'arbitraire colonial français, en a fait un lieu de rencontre entre Maghreb et Afrique noire. Vaste espace de transition, le Niger est formé de trois entités régionales dont les centres de gravité sont hors de son territoire. L'ouest zarma-songhaï (régions de Niamey et Dosso) est tourné vers le golfe de Guinée (Côte d'Ivoire et Ghana) ; le centre méridional et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niger/#i_23041

OASIS

  • Écrit par 
  • Yves LACOSTE
  •  • 3 091 mots
  •  • 2 médias

Historiquement, c'est sans doute à propos des oasis qu'ont été formulées les premières réflexions de nature géographique. On doit à Hérodote la première description de la plus grande et de la plus célèbre des oasis, l'Égypte. Oasis est d'ailleurs un mot égyptien, qui nous est venu par l'intermédiaire des Grecs, sans grande déformation. La violence du contraste qu'offre l'oasis, son eau et sa végét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis/#i_23041

PARTICULES ATMOSPHÉRIQUES

  • Écrit par 
  • Karine DESBOEUFS, 
  • Jean-François DOUSSIN
  •  • 6 937 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cycle des particules atmosphériques  »  : […] Le cycle de vie des particules (ou temps de résidence) correspond à l’intervalle de temps compris entre l’instant initial où elles se trouvent dans l’atmosphère et le moment où elles en disparaissent. Leur durée de vie, qui dépend essentiellement de leur taille et de leur composition chimique, peut aller de quelques minutes pour les particules les plus petites (inférieures à 0,1 µm) à plusieurs jo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-atmospheriques/#i_23041

PLAINES CENTRALES ou GRANDES PLAINES, États-Unis

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 974 mots

Milieu géographique le plus vaste de l'ensemble du continent nord-américain, les Plaines centrales s'étirent sans interruption fondamentale du littoral du golfe du Mexique aux domaines arctiques frangeant le territoire canadien. L'altitude moyenne est de l'ordre de 280 mètres. Les paysages sont généralement monotones. On a même pu localement évoquer un « immense lac gelé ». Cette platitude se conj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plaines-centrales-grandes-plaines/#i_23041

QATAR

  • Écrit par 
  • André BOURGEY, 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 5 844 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Géographie »  : […] La péninsule du Qatar, longue de 160 kilomètres et large de 60 à 80 kilomètres, est comparable à un doigt accroché à la côte de l'immense Arabie et pointé vers l'Iran. Le Qatar, comme l'émirat voisin de Bahreïn, occupe une position très centrale dans le golfe Arabo-Persique puisque cette péninsule est située à mi-distance entre le Chatt el-Arab et le détroit d'Ormuz. Le Qatar a longtemps été consi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qatar/#i_23041

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 610 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réserves hydriques »  : […] Un type particulier de réserves se rencontre parmi les plantes adaptées aux régions arides et semi-arides qui accumulent d'abondantes quantités d' eau, qu'elles emploieront durant les périodes de sécheresse. Selon leur morphologie et leur physiologie, plusieurs catégories de plantes peuvent être distinguées : – Les arbres-bouteilles , dont le tronc épaissi est surmonté le plus souvent d'une malin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-vegetales/#i_23041

ROUGE MER

  • Écrit par 
  • Colette DUBOIS, 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 9 696 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un secteur primaire toujours puissant, souvent archaïque »  : […] Domaines de l'élevage itinérant, ces régions subarides conservent un fort cheptel. Mais un déclin se manifeste, accéléré par des facteurs humains (exodes, émigrations) et par des facteurs naturels (sécheresse dans la Corne de l'Afrique). Deux secteurs coexistent dans l'agriculture traditionnelle, trop dépendante des aléas atmosphériques, aux faibles rendements, laissant peu de profit aux paysans : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-rouge/#i_23041

SAHEL

  • Écrit par 
  • François BOST
  •  • 3 528 mots
  •  • 1 média

Espace de transition entre le désert saharien, au nord, et la zone soudanienne, au sud, le Sahel (Es-Sahel en arabe, littéralement « rivage » ou « bordure ») se présente sous la forme d'une bande d'environ 5 500 kilomètres de longueur sur 400 à 500 kilomètres de largeur. Il est présent dans une dizaine de pays africains, depuis l'embouchure du fleuve Sénégal jusqu'à la Djézireh soudanaise (Haut N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahel/#i_23041

SÃO FRANCISCO RÍO

  • Écrit par 
  • Concepción E. CASTAÑEDA, 
  • Kempton E. WEBB
  •  • 1 984 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Climat »  : […] Le bassin inférieur du São Francisco se trouve en grande partie dans une zone semi-désertique tropicale, au climat généralement chaud et sec. Les températures maximales dans la région s'élèvent en moyenne à 33  0 C, avec un record à 42  0 C, tandis que les minimales s'affichent à 19  0 C. Les vents dominants soufflent du su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rio-sao-francisco/#i_23041

SOLS - Dégradation des sols

  • Écrit par 
  • Mireille DOSSO
  •  • 4 892 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La dégradation biologique »  : […] L'expression « dégradation biologique » des sols désigne l'amenuisement du couvert végétal et la baisse du taux de matières organiques, ce qui se traduit par une diminution de la faune du sol ou pédofaune. Ces organismes vivant dans les sols constituent un bon indicateur du fonctionnement et de la fertilité de ce milieu. En effet, ils influencent et améliorent la structure des sols en maintenant u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-erosion/#i_23041

SOMALIE

  • Écrit par 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Francis SIMONIS
  •  • 10 584 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un Sahel équatorial  »  : […] La péninsule somali, bien que traversée au sud (à la hauteur de Kismaayo) par l'équateur, appartient au domaine aride (moins de 250 mm/an de précipitations) car le courant frais de Mogadiscio, qui longe la côte de l'océan Indien, limite l'évaporation. Les précipitations, irrégulières en volume, suivent des rythmes équatoriaux. La grande saison des pluies ( gu , de mars à juin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/somalie/#i_23041

TERRITOIRE DU NORD, Australie

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 672 mots
  •  • 1 média

D'une superficie de 1 346 200 kilomètres carrés, soit plus de deux fois celle de la France, mais avec une population insignifiante (200 000 hab. en 2005) et une densité très faible (1 hab. pour 8 km 2 ), telle est la fiche d'identité du Territoire du Nord australien. L'exploration de cette région isolée a été très tardive : la première traversée de l'Australie, du sud au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/territoire-du-nord-australie/#i_23041

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 909 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les milieux bioclimatiques »  : […] C'est le contact des masses d'air des latitudes moyennes avec celles des latitudes subtropicales qui détermine les caractéristiques dominantes des milieux bioclimatiques. Dans toute la Tunisie, l'aridité se manifeste par la chaleur et la sécheresse des étés liées à l'invasion de l'air saharien. Dès le printemps, des coups de chehili y font parfois senti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_23041

XÉROPHYTES

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 1 020 mots
  •  • 2 médias

On appelle xérophytes les plantes (dites xérophiles) qui vivent dans des habitats classés comme secs, soit par le substrat, soit par l'atmosphère, soit par l'ensemble des deux. On connaît l'importance vitale de l'eau pour les plantes. Comme chez tout être vivant, l'eau prend part à la structure du cytoplasme et, donc, à l'organisation cellulaire ; elle fournit un milieu aux réactions du métabolis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xerophytes/#i_23041


Affichage 

Désert de Gobi

photographie

Le désert de Gobi, dans l'Altaï mongol, montre des zones dunaires encadrées par des reliefs peu élevés, que parcourent des nomades pratiquant des activités pastorales 

Crédits : B. A. Vikander

Afficher

Glacis d'ablation vers glacis d'épandage

dessin

Passage d'un glacis d'ablation à un glacis d'épandage en région aride 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Indice de Köppen

tableau

Indice d'aridité selon Köppen P représente les précipitations moyennes annuelles en centimètres; T représente les températures moyennes annuelles en degrés Celsius 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Kalahari

photographie

Le sud du Kalahari est beaucoup plus aride que le nord Cependant, il peut y pousser des arbustes et des plantes annuelles qui, après de fortes averses, peuvent fleurir et produire des graines, comme ici ce «Aloe hereroensis», de la famille des Liliales, en Afrique du Sud 

Crédits : Clem Haager/ The National Audubon Society Collection/ Photo Researchers

Afficher

Régions arides dans le monde

tableau

Répartition des régions arides dans le monde 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Désert de Gobi
Crédits : B. A. Vikander

photographie

Glacis d'ablation vers glacis d'épandage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Indice de Köppen
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Kalahari
Crédits : Clem Haager/ The National Audubon Society Collection/ Photo Researchers

photographie

Régions arides dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau