DODÉCAPHONISME

MUSIQUE CONTEMPORAINE - La musique sérielle et le dodécaphonisme

  • Écrit par 
  • Pierre BARBAUD, 
  • Rémi LENGAGNE
  •  • 3 022 mots
  •  • 2 médias

Le besoin d'établir l'existence d'une « démocratie » sonore, c'est-à-dire de définir les bases d'un langage où la « tyrannie de la dominante » ne s'exercerait plus, se fit sentir très tôt. Sans remonter jusqu'au chromatisme de Cypriano de Rore (1516-1565) ou de Gesualdo da Venosa (1560 env.-1614), des faits comme l'apparition de l'accord de septième diminuée ou de quinte augmentée répondaient obsc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-contemporaine-la-musique-serielle-et-le-dodecaphonisme/#i_4168

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Musique

  • Écrit par 
  • Jacques MICHON
  • , Universalis
  •  • 6 928 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Autour de Britten et de Tippett »  : […] Ce double courant était déjà manifeste chez Herbert Howells, Arthur Bliss, William Walton, Benjamin Britten, d'une part, Elisabeth Lutyens, Humphrey Searle, Cornelius Cardew, d'autre part. Howells (1892-1983) s'illustre surtout dans la musique d'église. L'œuvre de Bliss (1891-1975), fort ouverte, brille surtout à l'orchestre ( Music for Strings , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-musique/#i_4168

ATONALITÉ

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 385 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le dodécaphonisme, la série de douze sons »  : […] L'idée à laquelle eut recours Schönberg dans la valse de ses Cinq Pièces pour piano op. 23 est celle qui consiste à utiliser, toujours dans le même ordre, sans omission ni répétition, chacune des douze notes de la gamme chromatique. Ce procédé excluait toute référence à une tonalité privilégiée (l'œuvre entière ne pouvait pas être plus tonale que ne l'est une gamme chromatiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atonalite/#i_4168

BAIRD TADEUSZ (1928-1981)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 005 mots

Moins connu en France que Penderecki ou Lutosławski, Baird fait partie, comme eux, des figures marquantes de la musique polonaise contemporaine, à laquelle il a apporté un langage nouveau dans un style authentiquement slave qui lui valut d'emblée l'adhésion populaire. Tadeusz Baird voit le jour à Grodzisk Mazowiecki le 26 juillet 1928, dans une famille d'origine écossaise : ses ancêtres, des catho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadeusz-baird/#i_4168

CHOSTAKOVITCH DMITRI (1906-1975)

  • Écrit par 
  • André LISCHKE
  •  • 2 821 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les dernières œuvres »  : […] Entre 1964 et 1966 apparaissent plusieurs œuvres aussi importantes que différentes, les Quatuors n o  9 à 11 (op. 117, 118, 122), la cantate L’Exécution de Stépan Razine op. 119 sur un poème d’Evtouchenko, tandis que l’humour reprend le dessus dans les Romances sur des textes de la revue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dmitri-chostakovitch/#i_4168

CHROMATISME, musique

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 934 mots

En musique, le terme « chromatisme » recouvre deux acceptions. La plus simple indique l'altération d'un demi-ton – vers le grave ou vers l'aigu – d'un degré diatonique ; dans ce cas, le chromatisme implique l'adoption d'une échelle de référence, l'échelle heptatonique naturelle, dernier stade du diatonisme. C'est sur cette échelle de sept sons diatonique qu'est fondée la musique dite tonale ; c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromatisme-musique/#i_4168

DALLAPICCOLA LUIGI (1904-1975)

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  •  • 427 mots

Né dans la province d'Istrie (Pisino d'Istria), alors dépendante de l'Empire austro-hongrois, c'est à Graz en Autriche, où sa famille est obligée de résider au cours de la Première Guerre mondiale, que Dallapiccola connaît, par le théâtre lyrique allemand, ses premières émotions musicales. C'est à Florence, où il s'installe à partir de 1922, qu'il termine ses études musicales (piano et composition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-dallapiccola/#i_4168

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • André GAUTHIER
  •  • 3 962 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Sérialisme et postsérialisme »  : […] Le sérialisme dodécaphonique parvient aux États-Unis avec Arnold Schönberg , contraint de quitter l'Allemagne nazie en 1933 et qui arrive sur le Nouveau Continent en octobre de cette même année. Mais ce n'est qu'à la fin des années 1940 que le phénomène sériel prendra véritablement de l'ampleur aux États-Unis, lorsque certains compositeurs américains décideront de l'adopter. Au centre de ce déve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-musique/#i_4168

FONTYN JACQUELINE (1930- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 852 mots

À Anvers, où elle naît le 27 décembre 1930, la compositrice belge Jacqueline Fontyn étudie le piano avec Ignace Bolotine ; puis elle suit les cours de composition et d'écriture de Marcel Quinet. Partie pour Paris afin d'étudier auprès de Nadia Boulanger, elle fréquente en 1954 les classes de Max Deutsch avant de suivre à l'académie de musique de Vienne l'enseignement de Hans Swarowsky (direction d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacqueline-fontyn/#i_4168

FORTNER WOLFGANG (1907-1987)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 983 mots

Né à Leipzig le 12 octobre 1907, le compositeur allemand Wolfgang Fortner est élevé dans la rigueur de la tradition musicale protestante, travaillant l'orgue avec Karl Straube, le cantor de Saint-Thomas, la composition avec Hermann Grabner et la musicologie avec Theodore Kroyer. Parallèlement, il étudie la philosophie à l'université et compose ses premières cantates dès 1928 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-fortner/#i_4168

HARMONIE

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 6 426 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le dodécaphonisme »  : […] Pour en arriver à une rupture complète et théoriquement définitive, il faut attendre la puissante offensive du système des douze sons, inventé par Arnold Schönberg et consolidé par ses deux disciples Alban Berg et Anton Webern, soit par ce qu'on a appelé l'école de Vienne : le dodécaphonisme, tel est le nom qui a été donné en France à ce système, méthodiquement mis au point en vue de battre en br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harmonie/#i_4168

HAUER JOSEF MATTHIAS (1883-1959)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 716 mots

« Qui a le premier composé de la musique dodécaphonique, Schoenberg ou Hauer ? » Le titre de cet article de Bryan Simms publié en 1987 dans le Journal of the Arnold Schoenberg Institute donne la mesure de l'importance du compositeur et théoricien autrichien Josef Matthias Hauer. Né à Wiener Neustadt, près de Vienne, le 19 mars 1883, Josef Matthias Hauer effectue des études g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-matthias-hauer/#i_4168

KLEBE GISELHER (1925-2009)

  • Écrit par 
  • Brigitte MASSIN
  • , Universalis
  •  • 490 mots

La Machine à pépier ( Die Zwitschermaschine ), variations pour orchestre inspirées par un tableau de Paul Klee, vaut au compositeur allemand Giselher Klebe sa notoriété, lors de la création de l'œuvre à Donaueschingen, en 1950. À une époque – celle du nazisme – où, en Allemagne, toute diffusion de la musique de Schönberg est rigoureusement interdite, K […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giselher-klebe/#i_4168

KŒCHLIN CHARLES (1867-1950)

  • Écrit par 
  • Marc VIGNAL
  •  • 270 mots

Né à Paris de parents alsaciens, Charles Kœchlin reste sans doute le plus méconnu de tous les compositeurs français de la première moitié du xx e  siècle ; de son vivant, il fut célèbre bien davantage pour ses ouvrages et traités — de fugue et de contrepoint, d'harmonie (en trois volumes) et d'orchestration (en quatre volumes), livres sur Fauré et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-koechlin/#i_4168

LUTOSŁAWSKI WITOLD (1913-1994)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 021 mots

La carrière de Lutosławski s'identifie avec une page de l'histoire de son pays, la Pologne, et s'inscrit dans près d'un demi-siècle de totalitarisme dont il a dû s'accommoder avant de devenir le chef de file de l'une des écoles de composition les plus originales et les plus novatrices de la seconde moitié du xx e  siècle. Il naît à Varsovie le 25  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/witold-lutoslawski/#i_4168

NIGG SERGE (1924-2008)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 866 mots

Le compositeur Serge Nigg fut l'un des premiers propagateurs en France de la technique dodécaphonique stricte enseignée par René Leibowitz. Plus tard, ses convictions politiques l'ont guidé vers une musique accessible à tous. Serge Nigg voit le jour à Paris le 6 juin 1924 et s'oriente assez jeune vers la musique, qu'il travaille avec Ginette Martenot. Au Conservatoire de Paris, qu'il fréquente de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-nigg/#i_4168

PÄRT ARVO (1935- )

  • Écrit par 
  • Patrick WIKLACZ
  • , Universalis
  •  • 1 515 mots

Dans le chapitre « Du sérialisme au tintinnabuli »  : […] Arvo Pärt naît le 11 septembre 1935 à Paide, en Estonie. Élève de Heino Eller, il sort diplômé du Conservatoire de Tallinn en 1963. Pour gagner sa vie, il travaille comme ingénieur puis comme directeur du son à la radio d'État estonienne de 1957 à 1967. Il compose, entre autres pièces, des musiques de films ; il en aurait écrit plus d'une cinquantaine, mais cette production est difficile à évaluer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arvo-part/#i_4168

PETRASSI GOFFREDO (1904-2003)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 318 mots

Le compositeur et pédagogue italien Goffredo Petrassi – le plus marquant de sa génération, avec Luigi Dallapiccola – naît dans une famille pauvre de Zagarolo, bourgade du Latium, près de Rome, le 16 juillet 1904. Entre 1913 et 1919, il étudie à la Schola cantorum di San Salvatore de Lauro, dans une atmosphère tout imprégnée d'art baroque et catholique qui exercera sur lui un rôle déterminant. Aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/goffredo-petrassi/#i_4168

FÄLLDIN

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 906 mots

Né le 9 octobre 1928 à Helsinki dans une famille de musiciens, le compositeur et pédagogue finlandais Einojuhani Rautavaara se retrouve orphelin à l'âge de seize ans : il perd sa mère en 1944 ; son père, le baryton Eino Rautavaara, vedette de l'Opéra d'Helsinki dans les années 1910 et 1920, était mort en 1939. L'adolescent est alors adopté par une sœur de sa mère qui lui enseigne le piano. Cet ap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/einojuhani-rautavaara/#i_4168

RIEGGER WALLINGFORD (1885-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 627 mots

Wallingford Riegger est un des premiers compositeurs américains à avoir adopté la technique dodécaphonique ainsi que des procédés sériels. Avec Charles Ives, Edgar Varèse, Carl Ruggles, Henry Cowell et George Antheil, il appartient à la première génération de l'avant-garde musicale américaine. Son catalogue rassemble des œuvres pour orchestre, des pièces de musique de chambre, des musiques de bal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wallingford-riegger/#i_4168

SCHÖNBERG ARNOLD

  • Écrit par 
  • Harry HALBREICH
  •  • 3 777 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La phase dodécaphonique »  : […] Une loi, c'est précisément ce qu'il cherche ardemment à formuler dans le domaine du langage musical. Il en a l'intuition dès les années de guerre, et la soudaine « révélation » durant les vacances d'été de 1921. Avec la mise au point de la méthode d'écriture avec douze sons, il croit « avoir assuré la suprématie de la musique allemande pour les cent prochaines années ». On sait que l'avenir lui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-schonberg/#i_4168

SCHÖNBERG ARNOLD - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 381 mots

13 septembre 1874 Arnold Franz Walter Schönberg naît à Vienne. Il adoptera aux États-Unis le patronyme Schoenberg. 1898 Les Deux Lieder ( Zwei Gesänge ), opus 1, pour baryton et piano, sur deux poèmes de Karl von Levetzow, sont créés par Eduard Gärtner (baryton) et leur dédicataire, Alexander von Z […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/schonberg-reperes-chronologiques/#i_4168

SCHULLER GUNTHER (1925-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 666 mots

Gunther Schuller est un compositeur, instrumentiste, chef d’orchestre, enseignant et écrivain américain connu pour ses activités dans les domaines du jazz et de la musique classique, ainsi que pour ses compositions embrassant à la fois des éléments empruntés au jazz et au dodécaphonisme. Gunther Schuller naît le 22 novembre 1925 à New York, dans une famille de musiciens. (Son grand-père était chef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunther-schuller/#i_4168

SÉRIALISME (musique)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 468 mots

Le dodécaphonisme sériel, nouvelle méthode de composition musicale, fut conçu par Arnold Schönberg, au début des années 1920, au terme d'une lente évolution. Dès le début du xx e  siècle, la sensibilité inquiète et tourmentée de Schönberg le pousse vers une écriture de plus en plus chromatique ; l'usage constant d'accords altérés, les modulatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serialisme/#i_4168

SOLFÈGE

  • Écrit par 
  • Robert SIOHAN
  •  • 2 553 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution du monde sonore »  : […] L'évolution du monde musical, de la fin du xix e  siècle à nos jours, est un phénomène considérable, qui va curieusement de pair avec l'évolution des sciences. L'une comme l'autre répondent à une soif de renouveau et, pour les arts, à une recherche d'expérimentation touchant les moyens d'expression. Tout commence avec Claude Debussy, non pas que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/solfege/#i_4168

VARIATIONS POUR ORCHESTRE, OPUS 30 (A. von Webern)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 244 mots

Anton von Webern est le troisième représentant de l'école de Vienne, avec Arnold Schönberg – dont il est l'un des premiers disciples – et Alban Berg. Mais, plus que Schönberg et Berg, c'est Webern qui appliquera avec la plus grande rigueur la technique sérielle, ouvrant la voie à Boulez et à Stockhausen. Composées en 1940, créées le 3 mars 1943 à Winterthur, en Suisse, sous la direction d'Hermann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variations-pour-orchestre-opus-30/#i_4168

VIENNE ÉCOLE DE, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 368 mots
  •  • 2 médias

Une des principales caractéristiques de la musique moderne est son affranchissement du système des tonalités majeures et mineures, qui a assuré la structure et la cohérence de la musique occidentale du xvi e au xix e  siècle. En effet, dès la fin du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-vienne-musique/#i_4168

WEBERN ANTON VON

  • Écrit par 
  • Jean-Yves BOSSEUR
  •  • 2 439 mots

Dans le chapitre « Naissance d'une pensée sérielle »  : […] L'épuration se radicalise dans les Six Pièces pour grand orchestre, opus 6, et les Quatre Pièces pour violon et piano, opus 7. Le choix de « petites formes » n'est pas sans évoquer certaines formes d'art oriental, notamment le haikai japonais. Webern semble prendre plus nettement ses distances vis-à-vis de Schönberg ; à partir de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-von-webern/#i_4168

WEBERN ANTON VON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 680 mots

3 décembre 1883 Anton Friedrich Wilhelm von Webern naît à Vienne. Automne de 1904 Webern commence à étudier avec Arnold Schönberg. 4 novembre 1908 La Passacaille pour orchestre, opus 1 ( Passacaglia für Orchester ), est créée au Musikverein de Vienne sous la direction du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/webern-reperes-chronologiques/#i_4168


Affichage 

Arnold Schönberg

photographie

Le compositeur autrichien Arnold Schönberg (1874-1951) fonda la seconde école de Vienne et inventa la musique sérielle dodécaphonique 

Crédits : L. Hassel/ Age Fotostock

Afficher

Schönberg

dessin

Série de douze sons (Schönberg, quatuor op 37) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Webern

dessin

Série (dodécaphonique) de quatre fois trois sons (Webern, «Concerto» op 24) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les séries dodécaphoniques (1)

vidéo

Exemples de trois séries dodécaphoniques originales 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Luigi Nono

photographie

Le compositeur italien Luigi Nono (1924-1990), en 1963 

Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Arnold Schönberg
Crédits : L. Hassel/ Age Fotostock

photographie

Schönberg
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Webern
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les séries dodécaphoniques (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Luigi Nono
Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie