MILITAIRES DOCTRINES ET TACTIQUES

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

La guerre est devenue au cours des siècles l'affrontement de groupes organisés dotés de moyens de défense et d'attaque de plus en plus perfectionnés. Le champ clos de jadis se transforme en champ de bataille, puis en théâtre d'opération terrestre, maritime, enfin aérien. À mesure que la lutte s'étend dans l'espace apparaît la dissociation entre la tactique (a […] Lire la suite

ARCHITECTURE MILITAIRE (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 207 mots

Les ouvrages de défense – remparts, fortins, tours de guet –, dont les vestiges imposants scandent aujourd'hui la solitude des paysages grecs, sont l'autre face, longtemps occultée, d'une architecture dont on n’a longtemps voulu voir que les édifices sacrés. Ces constructions militaires, importantes et nombreuses à toutes les phases de la civilisation grecque, sont au contraire le témoin éloquent […] Lire la suite

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 276 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La spécificité militaire »  : […] On voit pourquoi il arrive à l'armée d'être un État dans l'État et au soldat, à la fois fort de ses fonctions éminentes et rivé à un cadre particulier par des liens extrêmement puissants, de se sentir, hors de son milieu, comme un étranger. Encore ne peut-on en rester là. De la mission de défense de la collectivité et, en simplifiant, de combat ne découlent pas seulement des fonctions inattendues, […] Lire la suite

BEAUFRE ANDRÉ (1902-1975)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARNAY
  •  • 1 050 mots

Saint-cyrien de la victoire, André Beaufre choisit l'armée d'Afrique et l'infanterie. Du Rif, où, blessé, il frôle la mort, à l'Indochine en passant par la Tunisie, l'Italie, l'Alsace et l'Allemagne, du grade de lieutenant (1924) à celui de colonel (1946), il se bat chez les tirailleurs. Mais aussi il étudie (à l'École de guerre, à l'Institut des sciences politiques), exerce des fonctions d'état-m […] Lire la suite

CASTRUM

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ADAM
  •  • 1 286 mots
  •  • 1 média

La légion romaine en campagne est associée invariablement au castrum , c'est-à-dire le camp fortifié à l'intérieur duquel cantonne la troupe à chaque étape. Ce mode d'installation est fixé dès la seconde guerre punique (~ 219-~ 202) et Polybe, au livre VI de ses Histoires (27-32), le définit parfaitement. Au centre d'un plan quadrangulaire, souvent carré, on installe le quartier du général ou pr […] Lire la suite

CLAUSEWITZ KARL VON (1780-1831)

  • Écrit par 
  • André GLUCKSMAN
  •  • 4 624 mots

Le général prussien von Clausewitz n'a remporté que des batailles intellectuelles. Certes, après la défaite de la Prusse et de ses alliés devant Napoléon (Iéna, 1806), il participe à l'édification de la nouvelle armée prussienne : ami de Gneisenau, collaborateur de Scharnhorst, il fait partie de l'équipe des « réformateurs » qui réorganise l'administration et l'armée. Cette partielle « révolution […] Lire la suite

CÔTES DE FER

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 332 mots

Surnom donné, semblerait-il, par le prince Rupert aux cavaliers de Cromwell qui venaient de le défaire à la bataille de Marston Moor en 1644. Les Côtes de fer trouvent leur origine dans le recrutement, en 1643, par Cromwell d'une force de cavalerie de l'Association orientale des comtés de Norfolk, Suffolk, Essex, Cambridge et Hertford ; cette force, mise à la disposition du Parlement, constituera […] Lire la suite

DRONES

  • Écrit par 
  • Philippe CAZIN
  •  • 5 953 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Quelques étapes clés de l’histoire des drones »  : […] La première utilisation militaire à grande échelle des drones a eu lieu lors de la guerre du Vietnam. En effet, à partir du milieu des années 1960, les Américains ont recours aux drones Firebee, développés par Teledyne-Ryan, pour localiser les rampes de lancement des missiles sol-air soviétiques SAM-2 des forces nord-vietnamiennes. Quelque 3 500 missions effectuées par des drones américains ont ét […] Lire la suite

DUFOUR GUILLAUME HENRI (1787-1875)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 448 mots

Né à Constance, d'une très ancienne famille genevoise, Dufour est admis, après le rattachement de Genève à la France, à l'École polytechnique de Paris (1807-1809), puis à l'École du génie de Metz, d'où il sort premier de sa promotion. De 1810 à 1813, il fortifie l'île de Corfou et la défend contre les Anglais, puis combat, en 1814, lors de la campagne de France, et en 1815 durant les Cent-Jours. R […] Lire la suite

FOCH FERDINAND (1851-1929) maréchal de France

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 927 mots
  •  • 3 médias

Né à Tarbes, il fait de solides études au collège des jésuites de Saint-Étienne puis de Metz. Il entre ensuite à l'École polytechnique d'où il sortira en 1873 dans l'artillerie. Foch est admis à l'École supérieure de guerre en 1885. En 1893, il est au 3 e  bureau de l'état-major, puis devient professeur d'histoire militaire et de tactique générale à l'École de guerre. Son enseignement met en relie […] Lire la suite

FOLARD JEAN-CHARLES chevalier de (1669-1752)

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 308 mots

De famille noble, enthousiasmé par la lecture des Commentaires de César, Jean-Charles Folard s'enfuit de chez lui pour s'engager dans l'armée. Sa carrière d'homme de guerre se déroule de dix-huit à cinquante ans. Sous-lieutenant puis aide de camp du maréchal de Vendôme, il est grièvement blessé à Cassano et à Malplaquet pendant la guerre de la Succession d'Espagne. Après le traité d'Utrecht, il p […] Lire la suite

FORTIFICATIONS

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 5 535 mots
  •  • 8 médias

Le mot « fortification » apparaît au xiv e  siècle. C'est un latinisme, emprunté au bas latin fortificare , fortificatio , dont la racine est fortis et qui signifie, d'une part, action de fortifier et, de l'autre, ouvrage défensif. Il n'y a, pour une cité, de meilleurs remparts que la poitrine de ses défenseurs, a affirmé Lycurgue ( iv e  siècle av. J.-C.). Pourtant, avant et après Lycurgue, et m […] Lire la suite

FULLER JOHN FREDERICK CHARLES (1878-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 150 mots

Général britannique et théoricien militaire. Spécialiste des chars pendant la Première Guerre mondiale, Fuller fut ensuite correspondant de guerre (Éthiopie, Espagne) et critique militaire. Organisée par Fuller, l'attaque de Cambrai (20 nov. 1917) fait date dans l'histoire militaire : quatre cents chars britanniques attaquent, sans préparation d'artillerie, le front allemand qui est rompu sur plus […] Lire la suite

GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 7 636 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les années de formation »  : […] C'est dans le milieu le plus traditionaliste et même le plus conservateur que Charles André Marie Joseph, troisième des cinq enfants d'Henri et de Jeanne de Gaulle, est né à Lille le 22 novembre 1890. Du côté paternel, la famille issue de la petite noblesse normande (d'épée) et bourguignonne (de robe) était parisienne depuis plus d'un siècle. Du côté maternel, les Maillot étaient d'assez important […] Lire la suite

GUÉRILLA

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 8 190 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Guérilla et guerre classique »  : […] La guerre classique, dominée par la notion de bataille décisive, cette « Marseillaise prussienne » chère à Clausewitz, ne se réduit pas à un choc frontal. Elle implique de manœuvrer l'ennemi, qu'on le surprenne, l'attaque de flanc, le fragmente, tel Horace contre les Curiaces, ou l'encercle, voire, comme disait Jomini, grand observateur des batailles napoléoniennes, « qu'on porte le gros de ses fo […] Lire la suite

GUERRE

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE, 
  • P. E. CORBETT, 
  • Victor-Yves GHEBALI, 
  • Q. WRIGHT
  •  • 14 311 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La guerre ludique et la guerre totale »  : […] Dans les temps historiques, à partir de l'Antiquité, on pratiqua toutes les formes de guerre, de sorte qu'il est impossible de retracer les étapes d'une évolution compliquée. Toutefois, étudier la transformation des armements et la conduite de la guerre dans son rapport aux structures sociales, comme l'a fait en particulier Roger Caillois, met en évidence le jeu complexe de quelques facteurs princ […] Lire la suite

GUERRE ÉCLAIR, all. BLITZKRIEG

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 315 mots
  •  • 1 média

Le vendredi 10 mai 1940 au lever du jour, quatre-vingts divisions allemandes déferlent sur la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg . Des parachutistes s'emparent des points stratégiques tandis que l'aviation pilonne les Pays-Bas qui capitulent le 13 mai. Léopold III de Belgique tente de rassembler ses troupes endormies dans la neutralité. Les généraux Gamelin et Georges font manœuvrer les troupes […] Lire la suite

GUERRE EN DENTELLES

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 476 mots

Guibert écrivait en 1790 : « Quand les nations elles-mêmes prendront part à la guerre tout changera de face ; les habitants d'un pays devenant soldats, on les traitera comme ennemis, la crainte de les avoir contre soi, l'inquiétude de les laisser derrière soi, les fera détruire. Ah ! c'était une heureuse invention que ce bel art, ce beau système de guerre moderne qui ne mettait en action qu'une ce […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Le rôle des colonies

  • Écrit par 
  • Laurent DORNEL
  •  • 5 234 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Français et « coloniaux » : des relations ambivalentes marquées par le paradigme de la race »  : […] L’emploi des soldats et des travailleurs coloniaux s’inscrit dans un contexte racialiste, répandu à l’époque, qui attribue à certaines « races » des qualités guerrières ou professionnelles particulières. Français et Britanniques recrutent ainsi leurs troupes avant tout parmi les « races guerrières » ( martial races ). Les premiers utilisent fréquemment les Noirs africains comme troupes de choc et […] Lire la suite

GUIBERT FRANÇOIS APOLLINI comte de (1744-1790)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 749 mots

« En 1772, M. de Guibert fit paraître son Traité de tactique qui causa le plus grand bruit à cause de la préface qui était fort hardie, ce qui l'obligea à voyager. » Cette remarque provient des notes de Bonaparte, alors jeune officier et qui saluait ainsi l'un de ses maîtres à penser. Lieutenant à treize ans au régiment d'Auvergne, capitaine en 1758, Guibert participa à toutes les opérations impo […] Lire la suite

GUISAN HENRI (1874-1960)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 340 mots

Fils d'un médecin, issu d'une ancienne famille terrienne du canton de Vaud, Henri Guisan se destine à l'agronomie et, à partir de 1897, exploite un grand domaine agricole. Devenu officier, il s'oriente de plus en plus vers la vie militaire, puis s'y consacre entièrement. Colonel divisionnaire (1926), il est placé à la tête d'un corps d'armée (1932-1939) et collabore à la préparation de l'armée, da […] Lire la suite

JOMINI ANTOINE HENRI baron (1779-1869)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 364 mots

Certains critiques ou historiens, dont Sainte-Beuve qui lui consacra une étude approfondie en 1869, ont considéré Antoine Henri Jomini comme l'un des plus grands stratèges d'une époque qui fut pourtant celle de Napoléon et de Clausewitz. Le Vaudois Jomini, employé de banque à Bade devenu officier dans les troupes helvétiques, se fait remarquer en publiant un Traité de grande tactique (1803) rebap […] Lire la suite

LA GUERRE AU XVIIIe SIÈCLE (J.Black) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BOIS
  •  • 970 mots

Dans la collection sur les guerres et les batailles dirigée par l'historien anglais John Keegan, traduite en français aux éditions Autrement, ce bel ouvrage de Jeremy Black présente La Guerre au XVIII e   siècle (2003), avec une approche très novatrice. L'auteur trace un panorama qui a le premier mérite d'être mondial. On y trouve, placées sur un plan de même importance, les guerres de l'Europe, […] Lire la suite

LIDDELL HART sir BASIL (1895-1970)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 191 mots

Écrivain et critique militaire anglais, sir Basil Liddell Hart est l'auteur des biographies de Scipion l'Africain, de Sherman et de Foch. Dès 1917, il préconise déjà la guerre éclair, c'est-à-dire une percée rapide et profonde des chars, suivie d'une action élargie sur les arrières ennemis. Liddell Hart reprend cette idée en 1926, en insistant particulièrement sur le rôle de l'aviation. Mais, pas […] Lire la suite

LIN BIAO [LIN PIAO] (1907-1971)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 1 069 mots

Né au Hubei dans un milieu de petits propriétaires terriens, Lin Biao s'intéresse très tôt aux mouvements radicaux de l'intelligentsia. Au sortir de l'école secondaire, il devient membre de la Ligue de la jeunesse socialiste puis entre, en 1925, à l'Académie militaire de Whampoa, où ses qualités attirent l'attention de ses instructeurs, parmi lesquels Tchiang Kai-chek, le général Blücher, le princ […] Lire la suite

MAGINOT LIGNE

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 704 mots
  •  • 1 média

Le sénateur André Maginot était ministre de la Guerre depuis trois semaines quand il défendit, devant le Parlement, le projet de défense des frontières proposé par ses prédécesseurs ; il le fit adopter le 14 janvier 1930. C'est pourquoi il a laissé son nom à ce système de fortification permanente dont la pénible gestation divisa le Haut Commandement français et dont la fin tragique souligna l'inad […] Lire la suite

MOLTKE HELMUTH comte von (1800-1891)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 374 mots

Feld-maréchal et théoricien militaire prussien, Moltke a été l'un des principaux artisans de l'unité allemande. Après avoir été instructeur dans l'armée turque, il fait une carrière d'officier d'état-major prussien et devient le chef de cet état-major en 1857. Disciple de Clausewitz, il a pour objectif la destruction totale de l'armée ennemie, l'occupation du territoire adverse et la « paix dictée […] Lire la suite

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'œuvre gengiskhanide et sa légende »  : […] On compte généralement au nombre des grandes réussites de l'ère gengiskhanide la pax mongolica , qui, étendue sur le continent eurasiatique des bords du Pacifique aux rives du Don et de l'Oka, permit une circulation des hommes, des idées, des marchandises, des arts et des sciences sans autre exemple dans l'histoire. Il en est ainsi, en effet, surtout dans les premiers temps du régime. Grâce à un s […] Lire la suite

MONTALEMBERT MARC RENÉ marquis de (1714-1800)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 278 mots

Général et ingénieur français, né le 16 juillet 1714 à Angoulême, mort en mars 1800 à Paris. Entré dans l'armée française en 1732, le marquis Marc-René de Montalembert combat dans la guerre de la Succession de Pologne (1733-1738), la guerre de la Succession d'Autriche (1740-1748), puis la guerre de Sept Ans (1756-1763). C'est dans les années 1750 qu'il commence à réfléchir au dessin de nouvelles […] Lire la suite

RÉVOLUTION & EMPIRE, armée

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BERTAUD
  •  • 8 855 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conscription, du Directoire au premier Empire »  : […] Avant de disparaître, le Directoire avait voté en janvier 1798 la loi de la conscription, qu'il légua comme bien d'autres mesures au Consulat. Cette loi, présentée par Jourdan, prévoyait chaque année l'appel sous les drapeaux des jeunes gens. Tous les Français d'« âge militaire », c'est-à-dire âgés de vingt ans révolus, devaient être inscrits ensemble , c'est-à-dire conscrits, sur les tableaux de […] Lire la suite

RÉVOLUTION FRANÇAISE GUERRES DE LA

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 446 mots
  •  • 1 média

À la fin de 1791, la France marche à la guerre, chaque parti croyant y trouver son intérêt. La Cour espère que la guerre ruinera la Révolution et rétablira le pouvoir monarchique : la guerre est le seul moyen de provoquer l'intervention des princes étrangers, et la France en pleine convulsion ne paraît pas capable de soutenir « une demi-campagne ». Le ministère « brissotin » veut, par la guerre, o […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le génie de la guerre : l'armée »  : […] L'armée romaine a atteint un point de perfection exceptionnel : peu d'États, dans le passé de l'humanité, peuvent se vanter d'avoir disposé d'un instrument aussi efficace et aussi redoutable. Cet organe acquit assez d'importance pour jouer un rôle essentiel dans l'histoire de l'Empire, et son influence se manifesta également dans la vie matérielle et dans la vie spirituelle. Ce génie particulier n […] Lire la suite

SAXE MAURICE comte de, dit LE MARÉCHAL DE SAXE (1696-1750) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 683 mots

Un des guerriers les plus illustres du xviii e  siècle, fils naturel d'Auguste II, Électeur de Saxe et roi de Pologne. Élevé dans les exercices militaires, Maurice de Saxe commence sa carrière à douze ans, au siège de Lille où il rejoint son père dans le camp des ennemis de la France. Il participe au siège de Tournai, combat à Malplaquet, obtient un régiment. Au siège de Stralsund, impressionné pa […] Lire la suite

SCHARNHORST GERHARDT JOHANN DAVID VON (1755-1813)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 365 mots

Général prussien d'origine hanovrienne. Scharnhorst, longtemps professeur à l'école d'artillerie de Hanovre et auteur d'un important Manuel de l'officier , est bloqué dans son avancement du fait de ses origines roturières ; il passe alors au service de la Prusse (1796). Cultivé, porté à la spéculation intellectuelle, il organise un enseignement très éclectique à l'Académie royale de Berlin et anim […] Lire la suite

SCHLIEFFEN ALFRED comte von (1833-1913)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 558 mots

Fils d'un général prussien, Schlieffen fait des études de droit, puis entre dans l'armée et devient officier de cavalerie. À trente-quatre ans il est attaché militaire à Paris où il reste deux ans. Il participe comme officier d'état-major à la guerre de 1866 contre l'Autriche et fait la campagne de 1870-1871 à l'état-major du grand-duc de Mecklembourg. Passionné d'histoire militaire, Schlieffen de […] Lire la suite

STRATÉGIE ET TACTIQUE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 3 632 mots

Dans le chapitre « Le vocabulaire militaire »  : […] La différence entre les deux aspects – stratégie et tactique – de la conduite de la guerre est mise en relief par la résolution des gouvernements alliés prise lors de la conférence de Beauvais, le 3 avril 1918 : « Le général Foch est chargé par les gouvernements britannique, français et américain de coordonner l'action des armées alliées sur le front occidental ; il lui est conféré à cet effet to […] Lire la suite

TERRORISME

  • Écrit par 
  • Gérard CHALIAND, 
  • Pierre DABEZIES, 
  • Sylvia PREUSS-LAUSSINOTTE, 
  • Jean SERVIER
  •  • 13 238 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Difficultés d'une définition juridique du terrorisme »  : […] Cette visée nécessairement universaliste des droits fondamentaux se heurte aux effets de la lutte contre le terrorisme, qui a pris une ampleur internationale sans précédent. Inaugurée par la Convention pour la répression de la capture illicite d'aéronefs du 16 décembre 1970, cette lutte s'est traduite par l'adoption de dix traités élaborés dans le cadre de l'O.N.U., le dernier visant le financeme […] Lire la suite

TURENNE HENRI DE LA TOUR D'AUVERGNE vicomte de (1611-1675)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 1 435 mots

Sans doute le plus grand homme de guerre qu'ait produit la France avant Napoléon. Taciturne et souvent bourru, Turenne cachait mal, sous une apparence de froideur une chaude humanité qui le faisait adorer de ses hommes. Stoïque dans les revers comme réservé dans les victoires, ambitieux uniquement de la gloire, généreux au point de payer ses soldats en puisant dans sa propre fortune, il était dési […] Lire la suite

VAUBAN SÉBASTIEN LE PRESTRE DE (1633-1707)

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC
  •  • 2 142 mots

Dans le chapitre « Vauban, ingénieur militaire »  : […] Mettant à profit les acquis de ses prédécesseurs, notamment ceux de Blaise de Pagan (1604-1655), Vauban perfectionne les méthodes d'attaque et de défense des places. Il veut à tout prix éviter les pertes en hommes en réduisant la durée des sièges. Et, pour ce faire, il s'inspire des moyens alors utilisés par l'armée ottomane pour investir une place et conçoit un système de tranchées souterraines […] Lire la suite

WARGAMES

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 108 mots

Les wargames , littéralement « jeux de guerre », sont des jeux de simulation où, prenant prétexte d'un scénario militaire – une grande bataille récente ou ancienne, imaginaire ou historique –, des joueurs s'affrontent autour d'un terrain plus ou moins stylisé, avec des pions ou avec des figurines et à l'aide de dés spéciaux et de règles fort précises. Chercher les ancêtres des wargames, c'est retr […] Lire la suite


Affichage 

Bataille de Reischoffen, A. Morot

Bataille de Reischoffen, A. Morot

photographie

Charge de cuirassiers, le 6 août 1870 Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la puissance de feu décuplée de l'infanterie et de l'artillerie sonne le glas pour les charges furieuses de cavalerie Aimé Morot, «Bataille de Reischoffen», huile sur toile, 1887 

Crédits : AKG

Afficher

Défilé militaire du 1er mai

Défilé militaire du 1er mai

photographie

Missiles balistiques sur la place Rouge à Moscou, lors du traditionnel défilé du 1er mai, en 1967 

Crédits : Sovfoto/ Universal Images Group/ Getty Images

Afficher

Évacuation de blessés lors de l'offensive de Champagne de septembre 1915

Évacuation de blessés lors de l'offensive de Champagne de septembre
    1915

photographie

Des soldats français gravement blessés attendent leur évacuation sur des civières dans une cour de ferme L'évacuation des blessés graves vers des hôpitaux de l'arrière a été un des problèmes majeurs posés à la médecine militaire pendant les premiers temps Première Guerre mondiale 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Lazare Carnot

Lazare Carnot

photographie

Le Français Lazare Nicolas Marguerite Carnot (1753-1823), homme politique et scientifique français, est l'initiateur des victoires de l'an II, sous la Révolution française Il étudia et précisa de nombreuses lois physiques 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Bataille de Reischoffen, A. Morot

Bataille de Reischoffen, A. Morot
Crédits : AKG

photographie

Défilé militaire du 1er mai

Défilé militaire du 1er mai
Crédits : Sovfoto/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Évacuation de blessés lors de l'offensive de Champagne de septembre
    1915

Évacuation de blessés lors de l'offensive de Champagne de septembre 1915
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Lazare Carnot

Lazare Carnot
Crédits : Hulton Getty

photographie