Divertimento pour cordes K 136, MOZART (Wolfgang Amadeus)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Genre - Divertimento

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, des compositeurs rattachés à l'école de Mannheim - Franz Asplmayr (1728-1786) et Karl Stamitz (1745-1801), notamment - commencent à écrire des pièces de musique de chambre sans instrument à clavier, qui prennent le nom de divertimento («divertissement»). Ce genre combine des aspects de la suite et de la symphonie. Avec ses «cousins» proches - sérénade, nocturne et cassation, composés également pour des ensembles instrumentaux réduits -, il joue un rôle important dans l'éclosion des genres de chambre : trio, quatuor, quintette, octuor...

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Divertimento pour cordes K 136, MOZART (Wolfgang Amadeus) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/divertimento-pour-cordes-k-136-mozart-wolfgang-amadeus/