DIURÈSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Action sur le tubule rénal

Action sur le tubule rénal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Réabsorption du sodium dans le tubule distal

Réabsorption du sodium dans le tubule distal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Formules 1 à 5

Formules 1 à 5
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Propriétés pharmacologiques secondaires

Ce sont des médicaments puissants et dont le maniement, en raison des effets secondaires, est particulièrement délicat.

– Action antihypertensive. Les diurétiques abaissent la pression artérielle de l'individu hypertendu. On a d'abord attribué cette action à la réduction de la masse sanguine, diminuant le retour veineux et le débit cardiaque, et il semble bien que dans sa phase initiale l'effet des diurétiques soit bien celui-là. Mais, au cours d'un traitement chronique, la pression artérielle se maintient basse, en dépit du retour à la normale de la masse sanguine et du débit cardiaque ; on a alors supposé que les diurétiques éliminaient le sodium des parois vasculaires, qui, chez l'hypertendu en sont riches.

– Action antidiurétique. Certains diurétiques : benzothiadiazines, furosémide, acide éthacrynique, réduisent la polyurie des diabètes insipides. La réduction du volume sanguin diminue la filtration glomérulaire et le liquide tubulaire séjourne plus longtemps dans le tubule, ce qui a pour conséquence de favoriser la réabsorption du sodium. Le segment de dilution dispose de moins de sodium pour la réabsorption indépendante de celui-ci ; la clearance de l'eau libre diminue et ce phénomène entraîne l'antidiurèse.

– Action hyperglycémiante. Les benzothiadiazines, le furosémide, l'acide éthacrynique, l'acétazolamide provoquent l'hyperglycémie et ont été accusés d'entraîner chez l'homme des pancréatites et même le diabète. L'hypokaliémie semble responsable de l'accroissement de la glycogénolyse.

– Hyperuricémie. De nombreux diurétiques élèvent le taux sanguin de l'acide urique et peuvent déclencher des crises aiguës de goutte, probablement en inhibant l'excrétion de l'acide urique au niveau du tubule proximal.

– Action sur le système rénine-angiotensine-aldostérone. Les diurétiques, en diminuant le volume sanguin, provoquent la sécrétion de rénine et l'hyperaldostéronisme. Cela peut être cause d'un phénomène de rétention exagérée du sodium à l'arrêt [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, professeur à la faculté de médecine Broussais-Hôtel-Dieu

Classification


Autres références

«  DIURÈSE  » est également traité dans :

HYDROMINÉRAL ÉQUILIBRE

  • Écrit par 
  • Alain REINBERG
  •  • 2 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Contrôle neuro-hormonal des échanges hydro-électrolytiques »  : […] Les hormones de la glande cortico-surrénale, en particulier l' aldostérone , le cortisol et la cortisone ont la propriété de favoriser la rétention de Na + par l'organisme et l'élimination de K + . Elles agissent sur le néphron (unité fonctionnelle du rein, ), mais aussi sur l'abs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-hydromineral/#i_26256

SULFAMIDES ET SULFONES

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 1 491 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sulfamides diurétiques »  : […] Les investigations effectuées sur les propriétés pharmacologiques des sulfamides conduisirent à reconnaître leurs propriétés diurétiques, qui sont la conséquence du fait que les sulfamides sont des inhibiteurs d'un système clef de la diurèse, une enzyme fondamentale, l'anhydrase carbonique. Selon Mudge (Goodman & Gilman's, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfamides-et-sulfones/#i_26256

URINAIRE APPAREIL

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 5 141 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Anomalies des urines »  : […] Les modifications de la quantité et de la qualité des urines sont à elles seules très instructives pour le clinicien, mais il sera souvent nécessaire de rechercher ensuite dans quelle mesure l'état fonctionnel du rein est en cause en mettant en œuvre des examens néphrologiques. On recherchera d'abord un trouble de la diurèse  : polyurie ou oligurie, ou même anurie. Dans ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-urinaire/#i_26256

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri SCHMITT, « DIURÈSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/diurese/