DISTOMATOSES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cycle évolutif de la grande douve du foie

Fasciola hepatica, la grande douve du foie, distome de 2 à 3 centimètres de long, parasite habituel des bovidés et surtout du mouton, donne lieu chaque année, en Europe occidentale, à des cas isolés et même à de petites épidémies de distomatose hépatique.

Trématodes : cycle évolutif

Tableau : Trématodes : cycle évolutif

Cycle évolutif des Trématodes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les déjections des animaux parasités souillent les eaux, où l'hôte intermédiaire est une limnée, petit mollusque d'eau douce que les cercaires quitteront pour s'enkyster sur des plantes immergées et former ainsi les métacercaires.

C'est par le cresson, seul végétal aquatique de consommation courante, que l'homme se trouve contaminé ; plus rarement seront en cause le pissenlit, la mâche ou l'ingestion d'eau polluée : autant de dangers pour les campeurs cueillant dans les prés des salades sauvages pour les consommer crues, et pour les enfants barbotant dans les ruisseaux et les mares.

Introduite dans le tube digestif, la jeune douve, libérée de son kyste par les sucs digestifs, va poursuivre son étonnant périple ; cheminant dans l'abdomen, elle gagne directement le foie et s'installe dans les canaux biliaires où elle devient adulte en trois mois et pond ses œufs pendant dix ans et plus. Les autres localisations, les accidents de parcours, sont exceptionnels.

La maladie évolue chez l'homme en deux phases, correspondant au cycle du parasite : une phase initiale d'hépatite, lors de la migration des jeunes douves à l'intérieur du foie (tout peut se limiter à quelques troubles digestifs, mais en cas d'envahissement massif on assiste pendant plusieurs semaines au moins à un état fébrile, avec foie gros et douloureux, crises d'urticaire et douleurs multiples) ; puis, une phase de parasitisme biliaire, quand les douves se sont installées dans les canaux biliaires. Leur présence occasionne, surtout accompagnée de réactions du tissu de voisinage, une gêne mécanique à l'écoulement de la bile. Le malade présente alors des crises de coliques hépatiques et des poussées fébriles avec ictère, qui peuvent durer des années et retentir très gravement sur l'état général. Devant de tels troubles, le fait d'avoir consommé du cresson orientera le diagnostic. « Cresson = douve » est un aphorisme connu depuis longtemps.

De plus, à la première phase de la maladie le nombre des globules blancs éosinophiles augmente considérablement dans le sang. Toute éosinophilie qui atteint ou dépasse 25 p. 100 doit, sous nos climats, faire sérieusement envisager une distomatose. Lors de la deuxième période, alors que les éosinophiles retrouvent lentement leur pourcentage normal, on recherchera dans les selles, et surtout dans la bile, les œufs de douves. Enfin des réactions sérologiques seront aussi d'un grand secours à la phase initiale.

Pour être efficace, la thérapeutique doit être précoce et intervenir avant que les douves ne soient parvenues à l'état adulte. L'émétine, remède de l'amibiase, représente ici le traitement de choix, renforcé depuis plusieurs décennies par la phénantroline-quinone.

Dans la prévention de la maladie, à côté de la prophylaxie vétérinaire dirigée sur les animaux atteints, des tentatives d'utilisation de molluscicides répandus dans les eaux se sont révélées coûteuses et peu opérantes. Il est possible d'agir dans deux directions : l'éducation du grand public sur les dangers de la consommation de certains végétaux crus, la réglementation de la cressiculture par l'interdiction de vente du cresson sauvage et l'installation de cressonnières protégées du contact des animaux domestiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé du Val-de-Grâce, médecin général inspecteur, directeur général du service de santé de la première région militaire

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert DURIEZ, « DISTOMATOSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/distomatoses/