DISCOURS DE LA MÉTHODE, René DescartesFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Savant et philosophe

Quelques années auparavant Descartes avait rédigé Le Monde, ambitieuse synthèse de ses travaux scientifiques, il s'apprêtait à la publier lorsque la condamnation de Galilée par le pape, le 22 juin 1633, le fit renoncer. Comme l'auteur du Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, il y soutenait la thèse de l'héliocentrisme (Le Monde, ou Traité de la lumière et le Traité de l'homme, qui en faisait partie, ne paraîtront qu'après sa mort). Descartes décide alors de livrer un texte plus ancien, la Dioptrique (partie de l'optique), où il établit la loi de la réfraction ; d'y ajouter un échantillon du Monde, les Météores ; de donner une Préface qui souligne l'essentiel à ses yeux : l'apport de méthode, dont la généralisation permettrait selon lui de grands progrès dans tous les domaines du savoir. Un essai de mathématique, la Géométrie, aurait été écrit pendant l'impression des Météores et joint, au dernier moment, avec le dernier état du Discours.

Celui-ci occupe une position charnière : la méthode précède les résultats scientifiques, puisqu'elle en détaille la logique d'invention ; mais l'exposé vient a posteriori, et dans les domaines de la physique ou de la médecine, le Discours expose ce que son auteur considère comme des acquis. Par ailleurs, Descartes sait qu'il ébranle tout l'édifice savant de son temps. Il prétend réfuter le scepticisme, mais ce faisant il détruit les fondements d'une apologétique par le doute – ce que lui reprochera Pascal. Jugeant inutiles, voire néfastes, les prétentions de la scolastique comme les prestiges de la rhétorique, il ruine l'autorité des Anciens, dédaigne la mémoire et la culture. Il faut reconstruire. La méthode se fait donc programmatique, quand il s'agit de la morale (« provisoire » dans le Discours) et même de la métaphysique. En un sens, l'œuvre proprement philosophique de Descartes ne fait que commencer.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  DISCOURS DE LA MÉTHODE, René Descartes  » est également traité dans :

DESCARTES ET L'ARGUMENTATION PHILOSOPHIQUE (dir. F. Cossutta)

  • Écrit par 
  • Jean LEFRANC
  •  • 1 442 mots

d'une portée universelle, et qui propose ses propres critères de vérité. L'étude de Dominique Maingueneau nous rappelle que le Discours a été écrit en français pour être lu par des femmes qui n'apprenaient guère le latin, mais aussi pour élargir le public des lecteurs à tous « ceux qui se servent de leur raison naturelle toute pure ». Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/descartes-et-l-argumentation-philosophique/#i_31653

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'œuvre et sa publication »  : […] Descartes, cependant, ne renonce pas à éditer son œuvre. Il décide seulement de la présenter sous une autre forme, d'aborder le public par d'autres voies. Ainsi s'élaborent le Discours de la méthode et les trois essais (la Dioptrique, les Météores, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-descartes/#i_31653

HASARD

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 6 802 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fonction réductrice des rites et des maximes »  : […] également des rites et des mythes qui réduisent, sinon les aléas objectifs, du moins l'impression désagréable qu'ils provoquent. Bien plus, comme Descartes l'a montré dans le Discours de la méthode, une attitude résolue n'a pas seulement une utilité subjective, mais une portée objective : « Ma seconde maxime était d'être le plus ferme et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasard/#i_31653

IMMÉDIAT

  • Écrit par 
  • Dominique LECOURT
  •  • 3 909 mots

Dans le chapitre « La certitude cartésienne et le médiateur transcendant »  : […] La philosophie cartésienne s'adosse à une découverte scientifique, celle de la géométrie algébrique, ou « géométrie analytique ». L'essentiel de cette découverte est consigné dans le Discours de la méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences. Constatant que les méthodes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immediat/#i_31653

JARDINS - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 585 mots

Dans le chapitre « Les principes du jardin et de la philosophie »  : […] les hommes fabriqueront des machines qui les rendront « comme maîtres et possesseurs de la nature ». On déduit de cette « sixième partie » du Discours de la méthode (1637) que ce philosophe asservit la nature sans se soucier des conséquences d'une telle désacralisation. Cette interprétation oublie que le « maître » n'est pas un dominus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-esthetique-et-philosophie/#i_31653

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « DISCOURS DE LA MÉTHODE, René Descartes - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/discours-de-la-methode/