TORRALVA DIOGO DE (1500-1566)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte marquant du Portugal vers le milieu du xvie siècle, Torralva était d'origine espagnole, mais fortement italianisé. Il épousa la fille de Francisco de Arruda, un des maîtres du style manuélin et fut nommé à la direction des œuvres de l'Alentejo (1547) après la mort de son beau-père.

À Évora, où les Arruda avaient leur maison familiale et où le roi Jean III fixa sa résidence, à partir de 1531, pour en faire un important centre d'art et de culture, Diogo de Torralva paraît être l'auteur de l'église Nossa Senhora (1531-1537) du couvent de Graça. Émile Bertaux en trouvait la façade « michelangélesque par sa puissance et aussi par sa fantaisie baroque ». Elle comprend un portique à pilastres et à colonnes, un décor de grands disques de part et d'autre de la niche centrale et, aux angles, des géants que surmontent des sphères.

En 1557, lorsque la reine régente Catherine fit reprendre les travaux du cloître principal du couvent du Christ à Tomar, elle s'adressa à Diogo de Torralva. Celui-ci s'inspira de Serlio pour dessiner deux étages d'arcatures aux puissants effets théâtraux. Les dômes qui surmontent les tourelles d'escalier évoquent ceux de Francisco de Arruda à la tour de Belém. C'est dans ce cloître que Philippe II reçut la couronne de Portugal en 1580, d'où son nom de claustro dos Felipes, qui en fait le symbole de la domination espagnole sur le Portugal.

Toujours à Tomar, une semblable référence à Serlio a permis d'attribuer à Diogo de Torralva l'exquise petite église de Nossa Senhora da Conceiç ao (achevée en 1551), véritable bijou de la Renaissance italienne au Portugal. Son influence sera considérable dans le nord du pays, notamment à Braga et à Porto.

Diogo de Torralva occupe une place de choix dans le courant italianisant puriste qui parcourt l'ensemble de la péninsule Ibérique au xvie siècle.

—  Marcel DURLIAT

Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'art à l'université de Toulouse-Le-Mirail

Classification


Autres références

«  TORRALVA DIOGO DE (1500-1566)  » est également traité dans :

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Renaissance et baroque »  : […] La peinture de thèmes religieux continua par la suite à subir l'influence flamande, et nombreux furent les achats de panneaux faits en Flandres où le comptoir portugais, transféré de Bruges à Anvers en 1499, connaissait le développement le plus grand grâce à l'afflux des marchandises venant de l'Orient. Frère Carlos et Francisco Henriques sont deux peintres flamands venus s'installer au Portugal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_28336

Pour citer l’article

Marcel DURLIAT, « TORRALVA DIOGO DE - (1500-1566) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/diogo-de-torralva/