• Mes Favoris
  • DIOGÈNE LAERCE (IIIe s.)

    ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

    • Écrit par 
    • Pierre AUBENQUE
    •  • 11 115 mots
    •  • 8 médias

    Dans le chapitre « Transmission de la philosophie grecque »  : […] La philosophie grecque a été essentiellement transmise au Moyen Âge latin et, de là, à la philosophie moderne, par deux voies indirectes : pendant la fin de l'Antiquité et le haut Moyen Âge, par la littérature philosophique de langue latine (Cicéron, Sénèque, Quintilien, saint Augustin, saint Ambroise, Boèce...) ; à partir du xiii e  siècle, sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-naissance-de-la-philosophie/#i_8353

    SCEPTICISME

    • Écrit par 
    • Jean-Paul DUMONT
    •  • 7 740 mots

    Dans le chapitre « Divergence des traditions »  : […] Le scepticisme grec est bien connu, principalement par le témoignage de Sextus Empiricus, dont les ouvrages exposent en détail l'intention et les arguments. À peu près à la même époque, Diogène Laërce consacre une part importante du livre IX de ses Vies à l'école pyrrhonienne. Ensuite, Eusèbe de Césarée (début du iii e  s.) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scepticisme/#i_8353

    SEPT SAGES LES

    • Écrit par 
    • Clémence RAMNOUX
    •  • 449 mots

    Titre sous lequel Diogène Laërce honore Thalès de Milet, Bias de Priène, Solon d'Athènes, Chilon de Sparte, Périandre (tyran de Corinthe), Épiménide de Crète, Phérécyde de Syros, Pittacos de Mitylène, Cléobule de Lindos (à Rhodes), Myson (originaire d'une obscure bourgade continentale) et Anacharsis (fils d'un roi barbare et d'une Grecque). Si les prêtres de Delphes ont canonisé, en ~ 585/84, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sept-sages/#i_8353

    STOÏCISME

    • Écrit par 
    • Jacques BRUNSCHWIG, 
    • Urs EGLI
    •  • 7 430 mots
    •  • 2 médias

    Dans le chapitre « Les anciens stoïciens »  : […] Le stoïcisme naît à l'aube des temps hellénistiques, dans le monde profondément déséquilibré qui apparaît à la mort d'Alexandre. La cité grecque n'est plus qu'une carapace vide ; les monarchies hellénistiques et la puissance romaine sont encore à naître. C'est une philosophie pour temps de crise, qui retrouvera régulièrement son actualité chaque fois que l'on aura besoin de « constance et consolat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stoicisme/#i_8353