DIFFÉRENCIATION CELLULAIRE ou CYTODIFFÉRENCIATION

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le clonage à finalités thérapeutiques chez l'homme »  : […] L'importance de la question éthique soulevée par la perspective d'application du clonage à l'homme a rapidement conduit à distinguer le clonage reproductif, aboutissant à la naissance d'un individu, du clonage non reproductif – dit clonage à finalités thérapeutiques – se limitant à la production de cellules embryonnaires. Dans le premier cas, on laisse le noyau initial participer à toutes les éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_88352

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Contrôle des étapes du développement embryonnaire »  : […] La constitution des organismes à partir de l’œuf fécondé (zygote) met en jeu une suite complexe de divisions et différenciations cellulaires et de mouvements de ces cellules les unes par rapport aux autres. Ce développement nécessite de nombreuses interactions directes via les protéines membranaires des cellules voisines et également l’intervention de molécules messagères solubles (morphogènes) f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_88352

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Périodes du cycle vital »  : […] On peut définir dans le développement animal trois grandes périodes, qui diffèrent par les rapports entre croissance et différenciation, ainsi que par les caractères de cette dernière. a ) La première période, qui s'étend approximativement de la fécondation à la mise en place des feuillets embryonnaires, se fait en général sans croissance (en taille du moins, car il y a synt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_88352

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Généralités »  : […] Chez les organismes multicellulaires, la différenciation est le processus par lequel les cellules se spécialisent dans une fonction en acquérant un type particulier. Cette spécialisation se fait principalement par une utilisation préférentielle de certains gènes. En effet, les cellules d'un même organisme possèdent globalement le même génome (à l'exception des cellules sexuelles, les gamètes, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_88352

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Différenciation cellulaire végétale »  : […] Chez les végétaux supérieurs ( Cormophytes), dans le jeune embryon issu de l'œuf, les cellules ont une organisation voisine et toutes se divisent. Progressivement, les cloisonnements se restreignent à certaines cellules, les cellules méristématiques. Ces cellules gardent des caractères embryonnaires et constituent des foyers de prolifération active et coordonnée ou méristèmes. Le fonctionnement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_88352

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Le terme « épigénétique » est utilisé en 1942 par le généticien Conrad Hal Waddington pour définir ce qui est littéralement « au-dessus de la génétique ». La génétique, selon la définition qu’en a donnée William Bateson en 1905, est quant à elle la science de la transmission héréditaire des caractères. Son développement autre que formel, comme la cartographie des gènes sur les chromosomes, a long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_88352

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 641 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pluralité du concept d’épigénétique »  : […] L’épigénétique est, depuis la fin des années 1990, un domaine de recherche florissant impliqué dans l’étude de phénomènes biologiques divers tels que la différenciation cellulaire et le développement, le métabolisme, les mécanismes d’hérédité, l’évolution, les rapports hôtes-pathogènes, le cancer et d’autres maladies comme le diabète ou des maladies neurodégénératives. Cependant, le terme « épigé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique-et-theorie-de-l-evolution/#i_88352

ÉPIMORPHOSE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 78 mots

Forme de régénération dans laquelle la différenciation des tissus régénérés se produit aux dépens du seul blastème formé par accumulation de néoblastes, cellules spéciales de régénération, totipotentes et indifférenciées. L'épimorphose s'oppose à la morphallaxie, type de régénération comportant des remaniements des tissus restants qui se dédifférencient et se redifférencient en d'autres tissus no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epimorphose/#i_88352

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Morphogenèse biologique et structuralisme »  : […] Le problème de la forme est évidemment particulièrement critique en biologie. C'est même l'écart apparemment irréductible entre la physique classique et les énigmes de l'embryogenèse qui ont conduit nombre d'éminents biologistes du xix e  siècle au vitalisme spéculatif. Il est donc nécessaire de faire quelques brèves remarques épistémologiques à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_88352

GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

  • Écrit par 
  • Daniel LOUVARD, 
  • François SIGAUX
  •  • 4 773 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Vers une thérapeutique personnalisée »  : […] L'analyse comparative des transcriptomes et des altérations génomiques de tumeurs avec leur degré de réponse aux traitements permettra de sélectionner des groupes de gènes particuliers autorisant à pronostiquer la qualité de la réponse au traitement. Ces observations ne permettront pas nécessairement de découvrir la nature des mécanismes responsables de la résistance à la radiothérapie ou à la chi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genomique-et-cancerologie/#i_88352

HOMÉOSTASIE

  • Écrit par 
  • Jack BAILLET
  •  • 4 838 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Homéostasie au niveau cellulaire »  : […] Les structures essentielles de la cellule sont : la membrane, zone frontière, qui est une partie essentielle de la machinerie cellulaire ; le système mitochondrial qui répartit sur ses structures membranaires des enzymes respiratoires ; enfin, l'ensemble noyau-nucléole-système réticulaire endoplasmique (ribosomes et appareil de Golgi) qui réalise à la fois la duplication de l'ADN et la transcript […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie/#i_88352

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Différenciation des lymphocytes T »  : […] À partir du pool des cellules souches hématopoïétiques, des cellules pré-T migrent vers le thymus, où elles se multiplient, tandis que s'effectue leur différenciation au contact des cellules réticuloépithéliales. La maturation se fait progressivement depuis la périphérie de l'organe, ou corticale, vers le centre, ou médullaire. Une petite partie des cellules nées par division dans le thymus achèv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_88352

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Monoclonalité et état de différenciation des cellules leucémiques dans les syndromes immunoprolifératifs »  : […] Comme la majorité des tumeurs malignes ou bénignes, les cellules qui prolifèrent chez un malade donné appartiennent toutes au même clone cellulaire, c'est-à-dire sont issues d'une seule cellule ayant subi le(s) événement(s) conduisant à la transformation maligne. Ce fait a été démontré par des études cytogénétiques, enzymatiques et immunologiques. La synthèse d'immunoglobulines (Ig) homogènes (mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_88352

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurogenèse et évolution

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 10 350 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Différenciation cellulaire »  : […] À ces principes généraux facilement repérables dans l'évolution morphologique globale du système nerveux vont s'en ajouter d'autres plus difficilement discernables, mais qu'il est cependant possible de retrouver tant au niveau des structures qu'à celui du fonctionnement. Ainsi, pour les neurones eux-mêmes, la différenciation des processus issus du corps du neurone (ou soma) en dendrites et axones […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurogenese-et-evolution/#i_88352

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Origine des neurones »  : […] Les neurones sont des cellules post-mitotiques, c'est-à-dire qui ont perdu la capacité de se diviser. Une fois passée la division cellulaire (mitose) qui marque le début de leur existence, ces cellules étendent leur neurites et survivent fréquemment jusqu'à la mort de l'organisme entier. La formation du système nerveux d'un vertébré s'effectue en plusieurs phases. C' est d'abord la différenciation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_88352

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Différenciation cellulaire et reconnaissance intercellulaire »  : […] L' analyse des processus ontogénétiques tend à préciser les mécanismes moléculaires déterminant, par exemple, la nature des neurorégulateurs produits spécifiquement par les cellules nerveuses, certaines cellules au moins ayant au départ des potentialités multiples. L'étude des mécanismes de croissance des neurites, par exemple à l'aide de cellules embryonnaires mises en culture, permet de détermin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_88352

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une barrière imperméable »  : […] Les kératinocytes sont en permanent renouvellement. Ces cellules se divisent au niveau de la couche basale dite germinative. Deux semaines environ s'écoulent entre deux divisions cellulaires. Puis les kératinocytes qui adhèrent le moins bien à la jonction dermo-épidermique se détachent et migrent vers la surface en vingt-huit jours environ. Pendant cette migration, on assiste à un phénomène de di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/#i_88352

PHYTOGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Yves DEMARLY
  •  • 4 517 mots

Dans le chapitre « La production d'haploïdes »  : […] Des cellules haploïdes, les microspores, se forment normalement dans l'anthère des étamines ; elles deviendront des grains de pollen. Ces derniers, surtout chez les Solanées et plus spécialement les Nicotiana , peuvent, dans certaines conditions de culture in vitro, se développer et donner des embryons puis des plantes haploïdes (J.-P. Bourgin et J.-P. Nitsch). Les modalités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytogenetique/#i_88352

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2012

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 638 mots
  •  • 2 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2012 a été attribué au Britannique John B. Gurdon (né en 1933) et au Japonais Shinya Yamanaka (né en 1962) pour leurs travaux sur les cellules souches . Depuis la fin du xix e  siècle on admet, sans d'ailleurs l'avoir jamais prouvé, que la différenciation cellulaire est irréversible. L'œuf fécondé se mul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2012/#i_88352

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le programme de développement d'un organisme entier »  : […] L' étude de l'induction mésodermique et de la différenciation musculaire nous révèle que la différenciation procède par étapes et que le passage par une étape est indispensable pour que l'étape suivante se déroule : la différenciation de l'ectoderme et de l'endoderme est nécessairement préalable à l'induction mésodermique, laquelle est à son tour un préalable à la différenciation des myoblastes à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_88352

SANG - Formation

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 4 405 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La lymphopoïèse »  : […] Les lymphocytes sont mêlés aux cellules myéloïdes dans le sang et dans la moelle. Dans le sang, ils sont classiquement comptés avec les globules blancs, ou leucocytes, bien qu'ils en soient physiologiquement plus éloignés que les plaquettes ou les globules rouges. On a vu que les cellules souches lymphoïdes et myéloïdes sont cousines, et qu'il existe certainement, même chez l'adulte, des cellules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-formation/#i_88352

TÉRATOMES ET TÉRATOCARCINOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Biologie expérimentale des embryons »  : […] Ce sont précisément ces cellules capables de toutes différenciations (totipotentes) qui ont attiré l'attention des biologistes à partir des années 1960. En effet, si les tératomes ont été décrits par les médecins vers 1890, leur étude expérimentale débute vers 1955 lorsque LeRoy Stevens, chercheur au Jackson Laboratory dans le Maine (États-Unis), caractérise une souche de souris qui développe un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teratomes-et-teratocarcinomes/#i_88352

PLASMA GERMINATIF THÉORIE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 329 mots

La théorie du plasma germinatif, élaborée expérimentalement, indépendamment, par les biologistes allemands August Weismann (1883) et Wilhelm Roux (1888), a été formalisée dans l'ouvrage de Weismann publié en 1892 et intitulé Das Keimplasma. Eine Theorie der Vererbung (traduit en anglais en 1915, Germ Plasm : a Theory of Heredity ). C'est une théorie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-du-plasma-germinatif/#i_88352

TISSUS ANIMAUX

  • Écrit par 
  • Roger MARTOJA, 
  • Jean RACADOT
  •  • 7 226 mots

Dans le chapitre « Épithéliums de revêtement : structure et fonctions »  : […] La morphologie des épithéliums de revêtement ainsi que leurs fonctions varient suivant les cas. Limitant souvent l'organisme vis-à-vis du milieu extérieur (épiderme, muqueuse des organes creux), ils assurent à des degrés variables l'étanchéité et la protection mécanique ou chimique, un contrôle des échanges, des fonctions d'information. Ils reposent toujours sur un tissu conjonctif qui assure leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-animaux/#i_88352

TISSUS VÉGÉTAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 3 838 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Structure et fonctions des tissus primaires »  : […] Les parenchymes sont constitués de cellules relativement banales et peu structurées, aux caractères polyvalents. Elles sont en général très vacuolisées, à parois minces et séparées par de grands méats aérifères : on parle alors de parenchymes lacuneux. La spécialisation fonctionnelle porte principalement sur les plastes , ce qui pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tissus-vegetaux/#i_88352

YAMANAKA SHINYA (1962- )

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  •  • 542 mots

Le chirurgien orthopédiste et biologiste japonais Shinya Yamanaka partagea en 2012, avec le biologiste britannique John Gurdon, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir découvert que la différenciation des cellules matures était réversible. En insérant des gènes spécifiques dans leur noyau, il les fit en effet revenir au stade de cellules souches pluripotentes, capables de se différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yamanaka/#i_88352

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les « puffs » des chromosomes polyténiques »  : […] Les cytologistes avaient observé depuis longtemps (Balbiani, 1881) que les chromosomes polyténiques pouvaient développer des boursouflures, ou « puffs », de tailles variables, les plus grandes étant appelées « anneaux de Balbiani ». Cette dilatation semble due au déploiement des chromomères individuels d'une bande. L'étude de ces puffs (en particulier les travaux de Beerman et de ses collaborat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_88352


Affichage 

Cellules B : Cytochimie

tableau

Caractéristiques cytochimiques des cellules B au cours des principales étapes de leur différenciation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cellules T : antigènes de différenciation

tableau

Principaux antigènes de différenciation des cellules T (le terme CD, en nomenclature internationale «Cluster of differenciation», sert à la désignation de ces antigènes) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cryofracture

dessin

La technique de cryofracture Elle permet de visualiser la surface des feuillets membranaires des cellules Après congélation dans l'azote liquide, un bloc de tissu nerveux est placé dans une enceinte à vide poussé (10-6 Torr) et à basse température (-110°) Le bloc est fracturé par un coup... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différenciation

tableau

Étapes de la différenciation 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différenciation des cellules criblées du phloème

dessin

La différenciation des cellules criblées du phloème : a) mitose inégale et ses conséquences b) cellule criblée en cours de différenciation ; à gauche, vue d'ensemble (coupe transversale × 14 000) ; à droite, détail des protéines-P (×38 000) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique

dessin

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique divergent pendant la croissance cellulaire 1 Voie exocytaire (sécrétion de précurseurs de paroi et de plasmalemme) 2 Voie endocytaire (vacuolisation et entretien de la turgescence) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Différenciation progressive et orientée dans l'apex

dessin

Différenciation cellulaire progressive et orientée dans l'apex d'une racine ; modalités de sortie de l'état méristématique telles qu'on les observe en microscopie optique (en bas) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Polarité de croissance

dessin

Acquisition d'une polarité de croissance, en a : changement de forme d'une cellule passant d'un stade méristématique, sensiblement isodiamétrique, à un stade de croissance orientée dans une direction privilégiée (élongation) ; seules certaines faces pariétales s'accroissent (d'après RD... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cellules B : Cytochimie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Cellules T : antigènes de différenciation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Cryofracture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Différenciation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Différenciation des cellules criblées du phloème
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Différenciation progressive et orientée dans l'apex
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Polarité de croissance
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin