DIAZINES

HÉTÉROCYCLES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 4 695 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Propriétés chimiques »  : […] La chimie des diazines est la mieux connue, elle se déduit assez correctement de celle de la pyridine. La basicité des diazines est nettement plus faible que celle de la pyridine, les pK a de ces bases sont respectivement 5,2 pour la pyridine ; 0,4 pour la diazine-1,2 ; 1,1 pour la diazine-1,3 et 2,1 pour la diazine-1,4 ; parallèlement, la réactivité nucléophile des atomes d'azote hétérocycliques […] […] Lire la suite