DIAPASON

Le diapason normalisé

C'est donc seulement depuis 1859-1885 que l'on peut donner au mot « diapason » un sens précis. Néanmoins, même après sa normalisation officielle, le phénomène d'ascension déjà signalé continua à se produire, bien que moins brutalement. Le diapason de Beethoven, conservé à Vienne, donnait un la de 427. Des relevés en 1938 montrèrent, à Paris, une moyenne de 440 à 442 ; aux États-Unis 445 ; en Angleterre 451 ; en Autriche on atteignait le si bémol : 460,85, et on le dépassait à Prague (467,5). Un congrès international se réunit à Londres en 1939, qui décida de porter le diapason officiel à 440, à une température de 20 0C, alors que le précédent était prévu pour une température de 15 0C. Mais le diapason recommença à monter, et cela de façon de plus en plus rapide. Une majorité de physiciens préconisa sur critères numériques un la de 432, objet en 1950 d'un vœu de l'Académie des sciences française qui ne fut suivi d'aucun effet. Une campagne dans le même sens, fondée sur l'autorité de Verdi, fut menée en 1988 et donna lieu à une proposition de loi au sénat italien.

La montée constante du diapason a des causes très diverses qui ont été souvent étudiées ; les unes sont d'ordre physique : accord des cordes par quintes, sollicitant une montée des intervalles, la quinte naturelle étant légèrement plus haute que la quinte tempérée ; échauffement en cours d'exécution des instruments à vent, qui produit de façon insensible mais constante une montée générale par suite de l'échauffement de la colonne d'air. Causes psychologiques surtout : les solistes désirent être accordés très légèrement au-dessus de l'accompagnateur, ce qui leur donne une impression de brillance fort agréable, mais déchaîne inconsciemment un processus de chaîne sans fin, l'orchestre désirant, inconsciemment lui-même, rattraper le soliste, etc. La construction des instruments s'inspirant naturellement des normes en usage, une baisse du diapason semble éminemment souhaitable mais très difficile à[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : ancien directeur de l'Institut de musicologie de l'université de Paris

Classification


Autres références

«  DIAPASON  » est également traité dans :

HORLOGERIE

  • Écrit par 
  • Claude ATTINGER, 
  • André BEYNER
  •  • 7 805 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] B.I.H.) a confirmé dès 1933 l'existence de variations saisonnières et séculaires dans la rotation de la Terre. En 1941, par exemple, l'amplitude de la variation saisonnière a dépassé 4 millisecondes (amplitude de la moyenne mensuelle des écarts). C'est une précision tout à fait insuffisante pour les besoins de la science moderne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horlogerie/#i_9848

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 749 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La hauteur absolue et le diapason »  : […] Plusieurs musiciens orientaux croient qu'il est de bon ton d'accorder leurs instruments d'après le diapason occidental et certains avouent avec gêne qu'en Extrême-Orient il n'existe pas de diapason. Ils confondent le diapason avec la notion de hauteur absolue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_9848

SARTI GIUSEPPE (1729-1802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots

la chapelle impériale et du théâtre de la cour à Saint-Pétersbourg. Pendant son séjour en Russie, de 1784 à 1802, Sarti fonde un conservatoire de musique, mène des recherches sur l'acoustique et invente en 1796 un appareil permettant de mesurer la fréquence du la de l'orchestre de Saint-Pétersbourg afin d'en fixer le diapason. L'Académie des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-sarti/#i_9848

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques CHAILLEY, « DIAPASON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/diapason/