DEVOTIO MODERNA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'essor du mouvement

L'initiateur en fut incontestablement Gérard Groote (1340-1384), fils d'une famille bourgeoise de Deventer, tôt pourvu de bénéfices ecclésiastiques, mais qui ne fut jamais prêtre, et qui, après une carrière assez mondaine, se convertit vers 1374. Il résigna alors ses bénéfices, vécut dans la retraite et la pauvreté, et créa deux groupes religieux, les Frères et les Sœurs de la vie commune, sociétés pieuses de personnes vivant en petits groupes sans avoir prononcé aucun vœu. Groote mourut, jeune encore, avant d'avoir pu pleinement réaliser son œuvre, qui fut continuée et renforcée par son disciple Florent Radewijns. Celui-ci donna un statut ferme aux Frères et Sœurs de la vie commune, développa l'œuvre et défendit ses membres contre les attaques des congrégations de réguliers. Il estima, en outre, nécessaire de fonder lui-même la congrégation des chanoines réguliers de Windesheim. D'autres monastères vinrent s'y agréger, et l'ensemble connut une rapide extension : il comptait treize maisons en 1430. Chacune de ces communautés devint à la fois un centre de réforme monastique et un foyer de rayonnement spirituel, et leur influence devait se prolonger longtemps. Ni les chanoines, ni les frères ne s'adonnaient ordinairement à l'apostolat extérieur, et leur vie était principalement contemplative. Cependant, ils se préoccupaient beaucoup de propager les livres de piété et constituèrent d'excellents ateliers de copistes. Parmi les ouvrages qu'ils diffusèrent, beaucoup sont des anthologies de textes scripturaires ou spirituels, connus sous le nom de Rapiaria ou Collectaria : ils créèrent ainsi une mode qui se maintint jusqu'au xviie siècle. Mais, en outre, la Devotio moderna produisit de nombreux auteurs originaux dont peu, malheureusement, sont de premier plan. Pourtant, c'est de ce mouvement qu'est sorti le livre de spiritualité le plus lu sans doute dans la chrétienté : l' [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DEVOTIO MODERNA  » est également traité dans :

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 722 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Dévotion, mystique, hérésie »  : […] Par le nom même dont il signa ses œuvres – Jheronymus Bosch – le peintre Jeroen Van Aken s'est rattaché à sa ville natale, Hertogenbosch. Issu d'une famille d'artisans et de peintres, il devient par son mariage, vers 1478, un bourgeois, un notable. Ce notable, jusqu'à sa mort, en 1516, appartiendra à la confrérie Notre-Dame. Appartenance dont l'importance ne se borne sans dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch/#i_26360

ÉRASME (1467 env.-1536)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 6 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le moine humaniste »  : […] Érasme est né dans des conditions obscures, voire infamantes, à Rotterdam, en 1467 (ou en 1466, ou en 1469, date finalement retenue pour la célébration, en 1969, du demi-millénaire de sa naissance). Il était le fils cadet d'un prêtre exerçant à Gouda, un certain Geert (Gérard) et de la fille d'un médecin de Zevenbergen. Le nom sous lequel il a conquis sa place dans l'histoire, Desiderius Erasmus R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erasme/#i_26360

GROOTE GÉRARD (1340-1384)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 320 mots

Spirituel néerlandais, initiateur de la devotio moderna , Gérard Groote, né au diocèse d'Utrecht dans une famille de notables, orphelin à dix ans, fait de brillantes études universitaires à Paris et à Cologne (peut-être aussi à Prague et à Orléans) ; d'une grande curiosité, il étudie les sciences naturelles aussi bien que le droit et les arts. Une conversion mystérieuse, vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-groote/#i_26360

HEGIUS ALEXANDER (1433 env.-1498)

  • Écrit par 
  • Paul DIBON
  •  • 305 mots

Connu traditionnellement sous le nom de « meester Sander », Alexander Hegius, pédagogue et poète latin, est un des pionniers de cet humanisme biblique qui, dans la ligne de la Devotio moderna , a marqué le xvi e  siècle néerlandais et dont J. Lindeboom s'est fait l'historien dans sa thèse intitulée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-hegius/#i_26360

IMITATION DE JÉSUS-CHRIST

  • Écrit par 
  • Louis COGNET
  •  • 1 764 mots

L'ouvrage de piété anonyme du xv e  siècle intitulé De imitatione Christi , d'après le titre de son premier chapitre, a connu jusqu'à l'époque actuelle, dans tout l'univers chrétien, un incroyable succès : après la Bible, c'est le livre qui a été, de loin, le plus édité et traduit. De longues et virulentes polémiques se sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imitation-de-jesus-christ/#i_26360

JÉRÔME BOSCH (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un paysage mental »  : […] Ce dernier point est sans nul doute essentiel. Les formes fantastiques que Bosch donne à de nombreux personnages de plusieurs de ses compositions, les visions étranges où cohabitent des humains et des êtres hybrides, où se croisent les caractères d’une animalité déformée et d’un monde diabolique et souvent pervers, tout cela pousse trop souvent à lire dans ces œuvres des messages irrationnels, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch-expositions/#i_26360

MAUBURNUS JEAN MOMBAER dit (1460 env.-env. 1501)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 305 mots

Un des derniers représentants du mouvement spirituel flamand qu'on appelle la devotio moderna . Né à Bruxelles, Mauburnus entra dans la maison du Mont-Sainte-Agnès, chez les chanoines réguliers de la congrégation de Windesheim, après avoir étudié au collège de Deventer et à l'école du chapitre d'Utrecht. Il semble bien qu'il n'ait pas connu Thomas a Kempis mais l'un des fils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauburnus/#i_26360

RUUSBROEC ou RUYSBROECK JAN VAN (1293-1381)

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 430 mots

Maître spirituel dont les leçons inspireront la Devotio moderna , Ruusbroec a donné ses lettres de noblesse à la littérature néerlandaise, et, avec L'Ornement des noces spirituelles , un des chefs-d'œuvre de la littérature mystique chrétienne. Il prolongeait la mystique rhénane, tout en adoptant, avec le vocabulaire essentialiste, un mode d'approche plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruusbroec-ruysbroeck/#i_26360

Pour citer l’article

Louis COGNET, « DEVOTIO MODERNA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/devotio-moderna/