DEVIN

AUGURES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRISSON
  •  • 778 mots

À Rome, membres d'un collège sacré, recrutés par cooptation et inamovibles. De quatre ( ?) à la fin du ~ iv e siècle, leur nombre fut porté à six en ~ 300, puis à quinze par Sylla, à seize enfin par César. L'institution de ce collège remonte aux temps les plus archaïques de Rome et n'a pas dû évoluer sensiblement au cours de l'histoire : comme l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augures/#i_7807

CALCHAS

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 102 mots

Devin légendaire des Grecs au moment de la guerre de Troie. Il prédit, entre autres choses, la durée du siège, exigea le sacrifice d'Iphigénie, fille d'Agamemnon, et conseilla de construire le cheval de bois grâce auquel les Grecs prirent finalement Troie. Un oracle lui avait assuré qu'il mourrait le jour où il rencontrerait son maître en matière de divination. Or, après la guerre, échoué en Asie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calchas/#i_7807

CHEIKH ou CHAYKH

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 424 mots

Terme formé sur la racine arabe shyh . Il désigne l'homme sur lequel apparaissent les signes de la vieillesse, donc, d'une part celui qui possède sagesse, expérience et auquel on confie, par conséquent, l'autorité, d'autre part celui qui a acquis une vaste science. En tant que détenteur de l'autorité, le chaykh est l'un des éléments de la vie bédouine : la tribu reconnaît à u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cheikh-chaykh/#i_7807

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 597 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une prophétesse inspirée »  : […] Géographe et « ethnologue » peu complaisant à l'égard du merveilleux, Strabon écrit : « On dit que le siège de l'oracle est un trou qui s'enfonce profondément dans le sol et dont l'ouverture n'est pas très large ; il en sort un souffle inspirateur ; au-dessus de l'ouverture est placé un haut trépied, sur lequel monte la Pythie ; elle reçoit le souffle et rend les oracles en vers et en prose » (IX […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delphes/#i_7807

DIVINATION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 6 942 mots

Dans le chapitre « Le statut du devin et les techniques de l'écriture »  : […] Savant intermédiaire entre les connaissances « inférieures » de l'humanité et les puissances « supérieures » de la divinité, le devin traditionnel fait porter son interrogation sur toutes les formes possibles de la présence du sacré dans les messages déchiffrables de l'univers. Aussi, dans les grandes civilisations antiques, la divination et le personnel divinatoire dépendent-ils du pouvoir royal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divination/#i_7807

DRUIDES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 2 404 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le témoignage des textes »  : […] Dans sa description de la société gauloise du i er  siècle avant J.-C., César ( De bello gallico , VI, 13) distingue les druides des equites (« chevaliers ») et de la plebs  : « Dans toute la Gaule deux classes d'hommes comptent et sont honorées, car le peuple [...] n'ose plus rie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/druides/#i_7807

ÉPIMÉNIDE DE CNOSSE (actif VIe s. av. J.-C.?)

  • Écrit par 
  • Clémence RAMNOUX
  •  • 318 mots

Il est d'autant plus difficile de dater Épiménide le Crétois que sa légende lui attribue plus de cinquante années de « dormition » dans une cave des montagnes consacrées au Zeus crétois, ce qui lui donnerait plus de cent cinquante et parfois près de deux cents années de vie : finalement, et au témoignage de sa propre mémoire, sa légende fait de lui une réincarnation d'Éaque, juge aux Enfers avec M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epimenide-de-cnosse/#i_7807

KONGO ROYAUME DU

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 4 724 mots

Dans le chapitre « Les savoirs »  : […] L'éducation kongo est un lent processus qui s'accompagne de changements de situation ou de modifications provoquées de la personnalité. L' initiation permet d'accéder à la plénitude sociale. Plus sommaire dans le cas des filles, elle vise à les rendre propres au mariage et à l'accomplissement des charges domestiques. Plus complexe dans le cas des garçons, elle intervient chaq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-kongo/#i_7807

LAOCOON, mythologie

  • Écrit par 
  • Robert DAVREU
  •  • 614 mots
  •  • 1 média

Pendant masculin de Cassandre, Laocoon est ce prêtre troyen d'Apollon Thymbréen auquel Virgile attribue, par la bouche d'Énée ( L'Énéide , II, 49), une de ces maximes qui font les délices du sceptique lecteur des lexiques spécialisés dans le genre. Laocoon est donc celui qui en aucune langue n'aurait pu dire ce que la langue latine, même scandée par un poète, lui fait pourtan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laocoon-mythologie/#i_7807

POSSESSION

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU, 
  • André PAUL, 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 514 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La possession non institutionnalisée »  : […] Outre les cultes institués propres à des aires culturelles déterminées, il existe, dans certaines sociétés, des phénomènes de possession qui surviennent en dehors de tout cadre institutionnel, tout en étant culturellement codés. Qu'ils débutent par des transes ou par des syndromes psychiques aigus, ils suivent, du point de vue de la signification sociale, différents modes : le possédé peut ne jama […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/possession/#i_7807

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La religion romaine

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 7 018 mots

Dans le chapitre « Les desservants du culte »  : […] S'il est vrai que chaque culte est rendu au service d'une collectivité déterminée, le desservant, qui est le porte-parole du groupe et son intermédiaire en face des dieux, est naturellement le « chef » ( magister ) de celui-ci. Ainsi, le père de famille, chef de la maisonnée, est le desservant obligé du culte domestique ; ainsi, les chefs de curie ( curiones […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-religion-romaine/#i_7807

SIBYLLE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 1 009 mots

Dans le Moyen-Orient antique, les traditions sur la Sibylle n'ont cessé de foisonner. Son caractère abstrait et sa qualité de terme générique aidant, la Sibylle (d'abord nom propre, Sibylla ) donna lieu à une ample prolifération. À l'origine, il n'y avait qu'une seule Sibylle, comme en témoigne Héraclite d'Éphèse, le premier auteur qui en ait parlé. Il en était encore ainsi a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sibylle/#i_7807

TIRÉSIAS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots

Dans la mythologie grecque, devin aveugle de Thèbes. Selon L'Odyssée , il garda le don de prophétie jusqu'aux Enfers où Ulysse alla le consulter. Il joua un rôle dans le drame thébain dont le roi Laïos et son fils Œdipe furent les héros. Des légendes plus tardives relatent qu'il vécut durant sept (ou neuf) générations et qu'il mourut après la guerre des Sept contre Thèbes ; o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiresias/#i_7807

VATE

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 265 mots

Le vate celtique est le spécialiste de la prédiction et de la divination, qui ont eu, en Gaule et en Irlande, une très grande importance religieuse, politique et sociale. Le nom qui le désigne est panceltique : gaulois vatis (emprunté par le latin), irlandais fáith . Mais le gallois gwawd a été ramené ou dévié au sens de « chant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vate/#i_7807