DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Perception du mouvement humain et couplage perception/action

La perception des mouvements biologiques, tels que les mouvements réalisés par des humains ou des animaux par opposition à des mouvements produits de façon aléatoire ou par des robots, est une capacité innée, mise en évidence chez le nourrisson. En revanche, la perception et la reconnaissance visuelle des mouvements humains se construisent au cours de la vie et nécessitent des représentations sensori-motrices pour permettre une identification fine des actions perçues. En effet, la théorie du couplage perception/action fait l’hypothèse de mécanismes centraux, comme le système des neurones miroirs, pour attester d’un lien fonctionnel entre les représentations sensorielles sollicitées lors de la perception d’une action et les représentations motrices utilisées lors de la planification de l’action. Ce couplage jouerait un rôle important dans les processus d’imitation et dans les apprentissages sensori-moteurs qui jalonnent le développement du jeune enfant. En effet, il a été mis en évidence que la reconnaissance des mouvements humains est meilleure lorsque les mouvements respectent les lois de la biomécanique du corps, par exemple des inclinaisons du tronc vers l’avant plus amples que les inclinaisons vers l’arrière, ou que les activités proposées visuellement sont déjà présentes dans le répertoire moteur du sujet. Autrement dit, le sujet semble mieux percevoir les activités motrices qu’il sait faire. Néanmoins, l’apport des seules informations visuelles reste majeur, car il a été rapporté dans une étude de cas qu’un sujet dépourvu à la naissance de ses deux membres antérieurs est néanmoins capable d’interpréter sans difficulté les actions réalisées par autrui.

En conclusion, une des fonctions essentielles de la motricité est de permettre le dialogue entre l’individu et son milieu, notamment au travers des entrées sensorielles, et ceci dès la naissance. Le couplage précoce perception/action est un atout de choix pour le développement de l’action, de la perception et de la représentation de l’action, y compris [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS  » est également traité dans :

ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le nourrisson (jusqu'à douze ou quinze mois) »  : […] Tous les auteurs sont d'accord pour faire de cette période un ensemble évolutif et fonctionnel. Globaux, massifs et inadaptés au point de départ, les mouvements du nouveau-né deviennent à la fin de cette période des gestes coordonnés et capables de s'adapter au but. Cette évolution se fait, suivant une direction céphalo-caudale – de haut en bas – et proximo-distale, c'est-à-dire de la racine à l […] Lire la suite

PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

  • Écrit par 
  • Roger LÉCUYER
  •  • 1 345 mots

En 1911, le médecin pédiatre René Cruchet affirmait qu’à la naissance l'enfant n'est qu'un réflexe. Il affirmait même qu'« il n'y a aucune différence de comportement entre un nouveau-né qui a un cerveau et un qui n'en a pas »… […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Christine ASSAIANTE, « DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-perceptivo-moteur-postures-et-actions/