DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Postures et actions : stabiliser la tête ou le bassin pour mieux agir avec son corps

Le contrôle postural constitue « la colonne vertébrale » d’une motricité harmonieuse et efficace. La posture assure, tout d’abord, une fonction d’équilibre lors de l’initiation et au cours de la réalisation d’une action. Elle sert également de cadre de référence pour organiser efficacement le mouvement. À cet égard, deux segments : la tête et le bassin sont privilégiés pour assurer un contrôle de l’équilibre optimal au cours de la réalisation de multiples actions. La tête est le segment porteur des capteurs visuels et vestibulaires, qui sont tous deux particulièrement impliqués pour détecter et corriger les déséquilibres subis par l’ensemble du corps. Ainsi, dans le cas d’une perturbation de l’équilibre, provoquée par exemple lors d’une marche sur un support étroit ou par le maintien de la station verticale sur la pointe des pieds, il est important de stabiliser au mieux la tête, pour favoriser un traitement optimum de ces capteurs.

Au cours de la première année de vie, la maturation posturale est conçue comme une verticalisation progressive et céphalo-caudale des différents segments du corps jusqu'à l'obtention finale de la station debout. Très tôt, le bébé présente des réactions de redressement de la tête en réponse à des mouvements brusques qu’il peut rencontrer. Ce comportement compensateur vise à restaurer l'orientation de la tête sur la verticale gravitaire. Cette acquisition est fondamentale, car le segment céphalique est un maillon essentiel dans la chaîne posturale. Il permet l'orientation dans l'espace et constitue, par sa stabilisation, la base indispensable d’une future organisation de l’équilibre autorisant la réussite de nouvelles actions telles que les gestes de saisie.

L'apparition de la station érigée exige de surmonter de nouveaux problèmes, principalement liés à l'équilibre. L'élévation du centre de gravité et la réduction de la surface d'appui au sol, au regard des postures précé [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS  » est également traité dans :

ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le nourrisson (jusqu'à douze ou quinze mois) »  : […] Tous les auteurs sont d'accord pour faire de cette période un ensemble évolutif et fonctionnel. Globaux, massifs et inadaptés au point de départ, les mouvements du nouveau-né deviennent à la fin de cette période des gestes coordonnés et capables de s'adapter au but. Cette évolution se fait, suivant une direction céphalo-caudale – de haut en bas – et proximo-distale, c'est-à-dire de la racine à l […] Lire la suite

PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

  • Écrit par 
  • Roger LÉCUYER
  •  • 1 345 mots

En 1911, le médecin pédiatre René Cruchet affirmait qu’à la naissance l'enfant n'est qu'un réflexe. Il affirmait même qu'« il n'y a aucune différence de comportement entre un nouveau-né qui a un cerveau et un qui n'en a pas »… […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Christine ASSAIANTE, « DÉVELOPPEMENT PERCEPTIVO-MOTEUR : POSTURES ET ACTIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-perceptivo-moteur-postures-et-actions/