DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le raisonnement chez l’enfant selon Piaget

Réfutant à la fois les approches alors en vogue du nativisme, de l’empirisme et de la Gestalt-théorie, Piaget propose que les structures du raisonnement humain ne sont ni innées ni extraites de l’environnement au travers de l’expérience sensible que nous en avons, mais construites au cours d’un lent processus de coordination et de structuration des activités de pensée conduisant d’une intelligence sensori-motrice chez le bébé à la pensée logique de l’adulte. Tout d’abord guidée par de simples intuitions issues de constats perceptifs non coordonnés entre eux, la pensée du jeune enfant demeure enfermée dans une subjectivité qui s’ignore, « égocentrique » disait Piaget, le conduisant à ne comprendre aucune des notions permettant à l’adulte de penser rationnellement le monde telles que le temps, l’espace, la causalité, le nombre ou la mesure. C’est seulement vers l’âge de sept ou huit ans que la coordination des activités de pensées (les schèmes) conduirait à une première forme de logique demeurant cependant concrète, centrée sur les objets, leurs relations et leur nombre. Cette pensée se détacherait ensuite de ces contenus, l’enfant devenant capable au début de l’adolescence de raisonner sur de simples abstractions et hypothèses auxquelles il ne croit pas ou pas encore, accédant ainsi à une pensée rationnelle dont les structures reflèteraient les lois de la logique formelle elle-même. Le développement était ainsi conçu par Piaget comme une marche vers la rationalité à partir d’une pensée non logique, égocentrique et intuitive.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT  » est également traité dans :

RAISONNEMENT

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ
  •  • 5 005 mots

Le mot de raisonnement est ambigu. On ne dispose pas, pour ce qu'il recouvre, de deux vocables, comme c'est le cas pour le concept et le terme qui le désigne, pour le jugement et la proposition qui l'exprime. Un raisonnement, c'est d'abord une certaine activité de l'esprit, une opération discursive par laquelle on pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raisonnement/#i_56555

RAISONNEMENT CHEZ L'ADULTE, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François BONNEFON
  •  • 1 160 mots

Le raisonnement est l'ensemble des opérations mentales qui nous permettent de distinguer le vrai du faux. On raisonne quand on s'efforce de juger si un énoncé est vrai (ou probablement vrai). On raisonne aussi quand on cherche à former une nouvelle conclusion à partir des informations à notre disposition. Le raisonnement peut prendre des formes très dif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raisonnement-chez-l-adulte-psychologie/#i_56555

PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

  • Écrit par 
  • Roger LÉCUYER
  •  • 1 345 mots

En 1911, le médecin pédiatre René Cruchet affirmait qu’à la naissance l'enfant n'est qu'un réflexe. Il affirmait même qu'« il n'y a aucune différence de comportement entre un nouveau-né qui a un cerveau et un qui n'en a pas »… […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petite-enfance-et-debuts-de-la-pensee/#i_56555

Pour citer l’article

Pierre BARROUILLET, « DÉVELOPPEMENT DU RAISONNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-raisonnement/