NOURRISSON DÉVELOPPEMENT COMPORTEMENTAL DU

DÉVELOPPEMENT SOCIAL, psychologie

  • Écrit par 
  • Michel DELEAU
  •  • 1 872 mots

La vie sociale et l’homme sont inséparables. Chez les mammifères, les congénères sont indispensables à la survie du nouveau-né. Chez l’homme, dont l’immaturité à la naissance est la plus grande, ils sont en outre les médiateurs du milieu social qui constitue l’environnement de formation de l’organisation psychique. Les adultes ont le plus souvent une motivation et une capacité à prendre en charge […] Lire la suite

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « L’ontogenèse des émotions »  : […] Darwin est à la base de l’approche évolutionniste qu’il décrit dans son ouvrage L’Expression des émotions chez l’homme et les animaux (1872). Selon cette approche, certaines émotions dites basiques, fondamentales ou primaires seraient présentes dès la naissance et universelles. Ce petit groupe d’émotions – colère, peur, dégoût, tristesse et joie, même s’il n’existe pas de consensus sur leur nombr […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 691 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Nouvelles perspectives méthodologiques »  : […] La psychanalyse et la méthode expérimentale ont été, durant la première moitié du xx e  siècle, les deux principales voies pour l'investigation du fonctionnement mental du jeune enfant. La première procède classiquement à un travail de reconstruction des étapes du développement psychique à partir du matériel clinique obtenu lors de cures d'adultes ou d'enfants. La seconde vise à mettre en évidence […] Lire la suite

ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le nourrisson (jusqu'à douze ou quinze mois) »  : […] Tous les auteurs sont d'accord pour faire de cette période un ensemble évolutif et fonctionnel. Globaux, massifs et inadaptés au point de départ, les mouvements du nouveau-né deviennent à la fin de cette période des gestes coordonnés et capables de s'adapter au but. Cette évolution se fait, suivant une direction céphalo-caudale – de haut en bas – et proximo-distale, c'est-à-dire de la racine à l […] Lire la suite

PERCEPTION TACTILE

  • Écrit par 
  • Arlette STRERI
  •  • 1 281 mots

Dans le chapitre « Le développement de la perception tactile sans le contrôle de la vision »  : […] Les nourrissons réagissent à une stimulation tactile de la main par des « réflexes » d’agrippement ou d’évitement. Ils sont aussi capables de tenir des petits objets et de discriminer la forme (curviligne ou rectiligne) et la texture (rugueuse ou lisse) des objets. L’exploration tactile des enfants âgés de trois à cinq ans n’est pas très active. Elle est stéréotypée ou limitée au contact avec l’o […] Lire la suite

PERMANENCE DE L'OBJET, psychologie

  • Écrit par 
  • Sylvie METAIS
  •  • 1 218 mots

L'expression « permanence de l'objet » est due à Jean Piaget. Il l'a proposée dans les années 1940 pour rendre compte de tout un ensemble d'observations que ses travaux relatifs à la psychogenèse de l'enfant lui avaient fait découvrir. Piaget montra que le nourrisson doit stabiliser un univers pratique (sensori-moteur) cohérent. À la naissance et pendant quelques semaines, le nouveau-né existe dan […] Lire la suite

PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

  • Écrit par 
  • Roger LÉCUYER
  •  • 1 345 mots

En 1911, le médecin pédiatre René Cruchet affirmait qu’à la naissance l'enfant n'est qu'un réflexe. Il affirmait même qu'« il n'y a aucune différence de comportement entre un nouveau-né qui a un cerveau et un qui n'en a pas »… […] Lire la suite

SPITZ RENÉ ARPAD (1887-1974)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 908 mots

René Spitz est un psychiatre autrichien né à Vienne le 29 janvier 1887 et mort à Denver (États-Unis) le 11 septembre 1974. Après des études de médecine à Budapest, à Lausanne et à Berlin, il se tourne vers la psychanalyse et entreprend des recherches dans le service de psychologie expérimentale infantile de Charlotte Bühler à Vienne. Établi aux États-Unis, il devient professeur de psychologie psy […] Lire la suite


Affichage 

Apprentissage de la marche chez l'enfant

Apprentissage de la marche chez l'enfant

photographie

Contrairement aux autres mammifères, le petit d'Homme est incapable de se déplacer à sa naissance, ce qui le rend totalement dépendant 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Apprentissage de la marche chez l'enfant

Apprentissage de la marche chez l'enfant
Crédits : Hulton Getty

photographie