DÉVELOPPEMENT (biologie)Le développement humain

Médias de l’article

Embryon humain à quatre semaines

Embryon humain à quatre semaines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Neurogenèse humaine

Neurogenèse humaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Migration des cellules de la crête neurale

Migration des cellules de la crête neurale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cerveau humain : développement

Cerveau humain : développement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Le verbe latin volvere (dans sa forme active faire rouler, faire avancer ; dans sa forme neutre, tourner) a engendré voloper en vieux français. Dès le xiie siècle, on oppose déjà envelopper (enrouler) et développer (dérouler). Au xve siècle le substantif « développement » apparaît, utilisé indifféremment pour évoquer le bourgeon ou la fleur qui s'ouvrent, ou l'animal qui naît et grandit.

Le développement fait intervenir l'ensemble des mécanismes qui, à partir d'unités élémentaires, édifient au sein de l'individu des ensembles de plus en plus complexes agissant en relation les uns avec les autres. Les interactions ainsi que la dépendance étroite de ces mécanismes tant à l'égard du programme génétique qu'à l'égard de l'environnement rendent compte de cette complexité : « toute vue sur ce sujet ne peut être, si elle se veut rigoureuse, que partielle et provisoire dès que l'on quitte le terrain monocellulaire » (A. Minkowski).

S'agissant de l'étude du développement de l'être humain, comme de tout être vivant sous le régime de la reproduction sexuée, il est commode bien qu'artificiel d'en subdiviser le déroulement en quatre phases chronologiquement successives sans nette césure entre elles : la fécondation, l'organisation, la maturation, la sénescence enfin, qui est un développement « négatif ».

Le programme génétique, immuable dès l'instant de la fécondation, est l'une des composantes de l'histoire de l'être. L'autre composante, variable, imprévisible, c'est l'environnement, qui intervient tout au long de la vie de l'individu. Si tout se passe bien, fécondation, organisation, maturation, sénescence seront « physiologiques », mais il peut arriver que la séquence naissance-vie-mort ne s'inscrive pas dans la norme : on parlera, selon la phase perturbée, de dyszygotie, de dysplasie, de dysmaturation, ou de dyssénescence. Rappelons à ce propos que la notion de norme n'est ci à envisager qu'en son aspect statistique et n'implique de ce fait aucun jugement de valeur.

La fécondation et l'héritage génique

Le terme savant pour désigner l'œuf, « zygote », dérive d'un mot grec zugon qui signifie le « j [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de génétique médicale à la faculté de médecine de Lyon-Sud, médecin des Hôpitaux de Lyon

Classification


Autres références

«  DÉVELOPPEMENT, biologie  » est également traité dans :

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 176 mots
  •  • 10 médias

La notion d'épigenèse, pour expliquer la formation progressive de l'embryon, est suggérée pour la première fois par William Harvey en 1651, mais le vrai débat théorique a commencé au siècle suivant. Deux théories concurrentes ont tenté d'expliquer le développement de l' individu – l'ontogenèse – à partir des gamètes . Les partisans de la théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 206 mots
  •  • 18 médias

L'ontogenèse recouvre l'ensemble des processus de développement des êtres vivants, jalonnés, à partir de la fécondation, par l'embryogenèse, l'acquisition de l'état adulte, la sénescence, puis la mort et/ou la reproduction qui conduisent à un nouveau cycle de vie. Il est évident que les modalités de l'ontogenèse diffèrent en fonction du degré de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/

BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

  • Écrit par 
  • Françoise DIETERLEN
  •  • 2 476 mots
  •  • 1 média

L'étude du développement embryonnaire des animaux métazoaires, organismes complexes constitués de milliards de cellules aux fonctions distinctes qui se différencient harmonieusement à partir de la cellule-œuf, a d'abord été l'objet d'une science descriptive, l' embryologie . Celle-ci fut qualifiée de « causale » lorsqu'elle chercha à comprendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-contruction-de-l-organisme/#i_99158

BRENNER SYDNEY (1927-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 385 mots

Au début des années 1960, Sydney Brenner essaie de surmonter les obstacles qui s'opposent à l'étude du développement des organes et des processus associés chez les vertébrés supérieurs, qui sont formés d'un nombre considérable de cellules. Ses efforts pour trouver un organisme simple ayant de nombreuses caractéristiques biologiques de base […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-brenner/#i_99158

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 559 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie du mouvement cellulaire dans les organismes multicellulaires »  : […] Mais c'est pendant le développement de l'embryon que les migrations cellulaires sont les plus importantes. On comprend facilement que les processus morphogénétiques ne peuvent se limiter à la croissance des tissus par division des cellules à partir de l'œuf, mais imposent aussi de très importants remaniements des cellules. Ainsi, la gastrulation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_99158

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 007 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les clones sont-ils génétiquement identiques ? »  : […] « silencieuses » dans l'ADN (cassures, mutations, réarrangement). En outre, l'activité de synthèse d'un génome au cours du développement dépend étroitement de mécanismes de contrôle dits épigénétiques, c'est-à-dire des modifications biochimiques qui n'affectent pas directement la structure de l'ADN mais modifient à la fois localement et souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_99158

CONSTRUCTION DE L'ORGANISME ET GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 241 mots

C'est en étudiant l'étrange mouche mutante Antennapedia, qui porte des pattes à la place des antennes, qu'Edward Lewis du California Institute of Technology, eut l'intuition de l'existence de gènes indispensables au développement précoce de l'organisme : les gènes homéotiques, en référence au travail du Britannique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/construction-de-l-organisme-et-genetique/#i_99158

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Modalités temporelles »  : […] deux caractères : d'une part, l'entrée en vie ralentie se produit à un stade précis du développement ; d'autre part, la diapause ne peut cesser qu'au bout d'un temps minimal, qui peut aller de quelques semaines à des années, deux ans pour les œufs de certains phasmidés par exemple. Les diapauses ont fait l'objet de nombreux travaux chez les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_99158

DIAPAUSE, zoologie

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT
  •  • 1 152 mots

de vie ralentie, génétiquement déterminée, une phase d'arrêt du développement pendant des périodes défavorables de l'environnement. Cet important mécanisme adaptatif permet aux animaux de résister et de survivre aux variations saisonnières de l'habitat telles que les basses températures hivernales, les fortes chaleurs estivales, les périodes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diapause-zoologie/#i_99158

DOLLY

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le clonage pour l’élevage : dans quel but ? »  : […] jusqu’à 25 à 30 p. 100 pour les bovins). Ce ne sont pas tant les anomalies génétiques du développement qui expliquent la faible efficacité du clonage que le constat fréquent de l’apparition progressive, au cours de la gestation, de dysfonctionnements entre le fœtus et le placenta à l’origine d’un surpoids important à la naissance (jusqu’à 90 kg au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dolly/#i_99158

EDELMAN GERALD MAURICE (1929-2014)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 932 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Edelman et la neurobiologie »  : […] On entrevoit à cette époque leur rôle dans le fonctionnement du système immunitaire et au cours du développement embryonnaire. L’organisme se construit apparemment à partir d’un ensemble complexe d’interactions moléculaires échangées entre cellules de types différents, et le système nerveux n’y échappe pas. Les molécules d’adhésion dans le système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-maurice-edelman/#i_99158

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 229 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Embryologie descriptive : l'embryogenèse »  : […] des cellules reproductrices ou gamètes. Le cytoplasme cellulaire renferme des réserves plus ou moins abondantes. Si les circonstances du milieu lui sont favorables, l'œuf va donner un nouvel organisme, semblable à l'organisme des progéniteurs et assurant ainsi la continuité de l'espèce, à la faveur de la reproduction sexuée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_99158

EMBRYOLOGIE VÉGÉTALE

  • Écrit par 
  • Michel FAVRE-DUCHARTRE
  •  • 2 125 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La notion d'embryon dans le règne végétal »  : […] D'une façon générale, un embryon est un très jeune être vivant issu de la prolifération d'un zygote, cellule diploïde ( à 2 n chromosomes) originale provenant de l'union d'une cellule sexuelle femelle et d'un spermatozoïde. Chez les Plantes, il va de soi qu'un embryon se définit par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie-vegetale/#i_99158

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 973 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Méthylation de l’ADN »  : […] méthylation de manière locale ou globale ont montré que cette marque épigénétique est essentielle au cours du développement embryonnaire des vertébrés étudiés (poisson-zèbre, xénope, mammifères). Il a par exemple été montré que l’absence de deux méthyltransférases de l’ADN (DNMT3a et DNMT3b) chez la souris entraîne une létalité embryonnaire au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_99158

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 100 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les hétérochronies »  : […] mise en action de ces gènes se trouvent déplacés (hétérochronies) pourrait entraîner des modifications morphologiques considérables et relativement rapides, non initialement liées à l'action de la sélection, et ne faisant pas nécessairement intervenir une multitude de formes de transitions graduelles. Cette problématique, très étudiée à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_99158

GÉNOMIQUE - La transgenèse

  • Écrit par 
  • Pascale BRIAND
  •  • 7 279 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Études relatives au développement »  : […] Comme nous l'avons vu, les souris transgéniques permettent de déterminer quelles sont les séquences nécessaires à la régulation de l'expression d'un gène au cours du développement. Il est aussi possible d'analyser les conséquences de l'expression qualitativement ou quantitativement anormale d'un gène que l'on sait être important dans telle ou telle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-la-transgenese/#i_99158

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 222 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La parthénogenèse impossible  »  : […] Dans la nature, un certain nombre d'espèces, tant animales que végétales, se reproduisent par parthénogenèse, c'est-à-dire à partir du gamète femelle, sans aucune participation du gamète mâle. Chez les mammifères, la parthénogenèse naturelle n'a jamais été décrite et les tentatives de parthénogenèse expérimentale se sont toutes soldées par des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_99158

HORVITZ ROBERT (1947-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 451 mots

les travaux sur la mort cellulaire programmée pour lesquels il recevra le prix Nobel. Ce processus est indispensable au développement normal de tous les animaux. Au cours du développement fœtal chez l'homme, un nombre considérable de cellules sont éliminées à mesure que les éléments du corps se forment. La mort cellulaire programmée sculpte, par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-horvitz/#i_99158

HYBRIDATION

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Yves DEMARLY, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 5 921 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les chimères en expérimentation animale »  : […] Les chimères embryonnaires furent d'abord extrêmement précieuses pour comprendre comment, à partir d'une cellule unique, l'œuf fécondé, se forme un individu adulte, dans toute sa complexité. Dès 1926, chez les Urodèles, par implantation de la lèvre dorsale du blastopore, au stade gastrula (troisième […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hybridation/#i_99158

LEWIS EDWARD B. (1918-2004)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GUYADER
  •  • 361 mots

Généticien américain. Né le 20 mai1918 à Wildes-Barre (Pennsylvanie), Edward Lewis, diplômé du California Institute of Technology (1942) où il a étudié sous la direction d'Alfred Sturtevant, effectue sa carrière d'enseignant dans cette institution à partir de 1946. Lewis s'est attaqué au problème des rapports entre génétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-b-lewis/#i_99158

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRION, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Alain LIEURY
  •  • 12 305 mots

Dans le chapitre « La ou les plasticités ? »  : […] La plasticité développementale concerne l'ontogenèse. Elle désigne, sous l'action conjuguée des facteurs génétiques et épigénétiques, les événements de la neurogenèse et de la synaptogenèse : différenciation neurale et mise en place des réseaux nerveux, au cours du développement embryonnaire puis de la croissance chez l'enfant. Elle correspond en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/#i_99158

NÜSSLEIN-VOLHARD CHRISTIANE (1942-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 376 mots

Généticienne allemande, spécialiste de génétique du développement, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1995 (conjointement à Eric Wieschaus et Edward Lewis), pour ses recherches sur les mécanismes de développement précoce de l'embryon. En travaillant en tandem avec Eric Wieschaus, Christiane […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiane-nusslein-volhard/#i_99158

PANDER CHRISTIAN HEINRICH (1794-1865)

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 1 045 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La découverte des feuillets embryonnaires »  : […] (1792-1876), autre futur grand embryologiste. Mais peu satisfait par les cours qui y étaient donnés, il décida en 1814 de se rendre en Allemagne, où il accepta l’invitation du physiologiste Ignaz Döllinger (1770-1841). Celui-ci lui proposa d’entreprendre à ses côtés, à Wurtzbourg, une thèse sur le développement embryonnaire précoce du poussin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-heinrich-pander/#i_99158

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 776 mots
  •  • 6 médias

aux vents. À l'inverse, deux animaux de la même espèce auront toujours de grandes ressemblances dans leur anatomie. La morphogenèse, le développement de la forme d'un être vivant, est donc un mécanisme reproductible pour les animaux. C'est une question fondamentale de la biologie qui a été abordée par les embryologistes, lesquels ont décrit le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_99158

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mort cellulaire programmée »  : […] temporaires. Ces morts cellulaires sont précisément contrôlées : dans le développement normal de tous les animaux, ce sont toujours les mêmes cellules qui meurent, au même emplacement et au même moment du développement. Les cellules mortes sont éliminées par leurs voisines, qui les phagocytent. Ce phénomène, appelé « mort cellulaire programmée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_99158

SULSTON JOHN (1942-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 436 mots

John Sulston a été récompensé pour ses recherches sur la mort cellulaire programmée. Ce processus par lequel certaines cellules, à un moment et en un lieu donnés, reçoivent un signal les conduisant au suicide est indispensable au développement normal de tous les animaux. Lors du développement fœtal, chez l'homme, un nombre considérable de cellules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-sulston/#i_99158

THERMODYNAMIQUE - Processus irréversibles non linéaires

  • Écrit par 
  • Agnès BABLOYANTZ, 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Albert GOLDBETER, 
  • Grégoire NICOLIS, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 9 751 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Morphogenèse »  : […] L'application du concept thermodynamique de structure dissipative en biologie, s'étend également au problème de la morphogenèse, c'est-à-dire à la formation de structures spatiales au cours du développement. Ce processus a lieu chez tous les organismes, des plus simples – comme les amibes acrasiales évoquées précédemment, où la structure résulte d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-processus-irreversibles-non-lineaires/#i_99158

WIESCHAUS ERIC (1947-    )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 380 mots

Biologiste du développement américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1995 (conjointement à Edward Lewis et Christiane Nüsslein-Volhard), pour la découverte des mécanismes de contrôle du développement embryonnaire précoce. En travaillant avec Christiane Nüsslein-Volhard, Eric Wieschaus poursuit les recherches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-wieschaus/#i_99158

Voir aussi

ACHONDROPLASIE    ACROSOME    AMNIOCENTÈSE    ANOMALIES ou ABERRATIONS CHROMOSOMIQUES    APOPTOSE    ARTHROSE    AXONE ou CYLINDRAXE    CARTILAGE DE CONJUGAISON ou CARTILAGE DE CROISSANCE    CARYOTYPE    CHIMÉRISME    CHROMOSOMES HOMOLOGUES    CORDE ou CHORDE DORSALE    CRÂNE HUMAIN    CRÊTE NEURALE    CROISSANCE HUMAINE    CROSSING-OVER génétique    DÉFICITS ENZYMATIQUE & MÉTABOLIQUE    DÉPISTAGE médecine    DÉVELOPPEMENT ANIMAL ou ONTOGENÈSE ANIMALE    DIAPHYSE    DIPLOÏDIE    DYSPLASIE    DYSPLASIE PÉRIOSTALE    EMBRYON    EMBRYOPATHIES    MALADIES DE L'ENFANT    ÉPIPHYSE OSSEUSE    FACTEURS DE CROISSANCE    FÉCONDATION    FIBROBLASTE    FONTANELLE    FRÈRES SIAMOIS    GÉMELLITÉ    GÉNOME    HÉRÉDITAIRES MALADIES ou MALADIES GÉNÉTIQUES    HYPOTHYROÏDIE    INVERSION CHROMOSOMIQUE    LONGÉVITÉ    MIGRATIONS CELLULAIRES    MÔLE HYDATIFORME    MOSAÏQUE biologie    MYÉLINE    NÉONATOLOGIE    NEUROBIOLOGIE    NEUROGENÈSE    NEURONE ou CELLULE NERVEUSE    NÉVROGLIE    NOUVEAU-NÉ    ŒUF    OLIGODENDROCYTE    ORGANOGENÈSE    OSSIFICATION ou OSTÉOGENÈSE    OVAIRE    OVULE    OVULE HUMAIN    PÉDIATRIE    PÉRINATOLOGIE    PHYLOGÉNIE ou PHYLOGENÈSE    PLASTICITÉ CÉRÉBRALE    POIDS CORPOREL    PRÉMATURITÉ    PUBERTÉ    RECONNAISSANCE biologie    RÉDUCTION CHROMATIQUE    REMANIEMENT CHROMOSOMIQUE    REPRODUCTION SEXUÉE    SÉNESCENCE    HORMONES SEXUELLES    SOUFFRANCE FŒTALE    SPERMATOZOÏDE    SPERMATOZOÏDE HUMAIN    SQUELETTE HUMAIN    TAILLE CORPORELLE    TESTICULES    THALIDOMIDE    HORMONES THYROÏDIENNES    TRANSLOCATION biologie moléculaire    TRIPLOÏDIE médecine    TRISOMIES    VIEILLESSE    ZYGOTE

Pour citer l’article

Jacques-Michel ROBERT, « DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/