DÉSIR, psychanalyse

CENSURE, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SEMPÉ
  •  • 511 mots

La comparant aux « blancs » ou aux « passages caviardés » des journaux soumis à un contrôle, Freud a défini la censure comme une fonction ayant pour effet d'interdire aux désirs refoulés, c'est-à-dire inconscients, et aux formations qui en dérivent, le passage au système préconscient. Cette censure peut être totale et, par exemple, aboutir aux lacunes de mémoire, à l'oubli des noms propres. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure-psychanalyse/#i_92405

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Dans le chapitre «  Deux voies possibles »  : […] Toute la psychanalyse s'est proposée dès le départ de mettre en évidence le rapport de l'adulte à son enfance ; et la théorie en psychanalyse est en un certain sens une théorie de la sexualité de l'enfant. Mais il convient d'éviter malentendus et déviations. S'il est vrai que la principale découverte freudienne, qui est l'œdipe, permet de déchiffrer le comportement de l'enfant et d'y lire la sexu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-enfant-et-psychanalyse/#i_92405

FANTASME, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Carlos MAFFI
  •  • 1 285 mots

Le fantasme peut se définir comme une production imaginaire qui représente le sujet dans un scénario déterminé, à la manière d'un rêve, et figure, d'une manière plus ou moins voilée, un désir. Le mot français « fantasme », qui correspond au mot allemand Phantasie utilisé par Freud, présente l'avantage d'être libre des résonances de caprice ou de bizarrerie liées à la notion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fantasme-psychanalyse/#i_92405

FÉTICHISME, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 690 mots

L'attention portée par Freud à ce phénomène « du plus haut intérêt » qu'est le fétichisme, et qu'attesteront les remaniements successifs apportés aux premiers développements des Trois Essais sur la théorie de la sexualité , trouverait son emblème dans la double orientation du génie de Léonard de Vinci, partagé entre l'exigence du décryptage scientifique et la culture artistiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fetichisme-psychanalyse/#i_92405

ILLUSION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 760 mots

Métaphoriquement dérivé de la réduction psychologique des enchantements magiques et des découvertes de l'optique géométrique, couronnant, avec Kant, la critique relativiste de l'optimisme leibnizien, le concept moderne d'illusion a conquis une position centrale dans la réflexion de Schopenhauer et dans celle de Nietzsche, avant de soutenir le développement de l'expérience psychanalytique en une th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illusion/#i_92405

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expression onirique : psychanalyse et phénoménologie »  : […] Que l'apport de la psychanalyse freudienne ait été décisif à cet égard, on s'en convaincra d'autant mieux qu'on l'aura plus précisément déterminé sur le terrain qui lui est propre. De toute évidence en effet, Freud n'aurait en rien innové, s'il s'était borné à assigner pour ressort aux processus d'imagination une force pulsionnelle. Une telle conception « dynamique » de l'imaginaire est déjà prése […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_92405

INDIVIDU & SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 4 488 mots

Dans le chapitre « Les médiations familiales »  : […] Montrer que le sujet se constitue dans sa relation à la Loi ne suffit pas à rendre compte du rapport qui s'établit entre la personnalité des individus dans une société donnée et la culture qui la distingue. Quels processus aboutissent, en effet, à « faire du petit Manu un Manu et du petit Arapesh un Arapesh » ? – comme se le demande Margaret Mead. L'apport irrécusable de la psychanalyse est à cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu-et-societe/#i_92405

L'INTERPRÉTATION DES RÊVES, Sigmund Freud - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Alain VANIER
  •  • 860 mots

Dans le chapitre « Fondements d'une métapsychologie »  : […] Le livre comprend un premier chapitre qui traite de « la littérature scientifique concernant les problèmes du rêve ». Dans les quatre chapitres suivants, Freud développe sa théorie générale du rêve appuyée sur plusieurs exemples. Il expose une méthode d'interprétation, soutient l'affirmation que le rêve est un « accomplissement de désir », étudie les déformations du matériel dans le rêve, ainsi q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-interpretation-des-reves/#i_92405

LACAN JACQUES (1901-1981)

  • Écrit par 
  • Patrick GUYOMARD
  •  • 6 767 mots

Dans le chapitre « Concepts et « mathèmes » »  : […] Les lettres, les mathèmes, sont des symboles dont use Lacan à des fins de formalisation et de transmission. Elles sont les éléments d'une algèbre à venir, mais qui n'existe pas, et d'une « mathématisation » qui n'en a que le nom puisqu'elle exclut tout calcul et se réduit à quelques symboles indissociables du long discours qui les explicite. Pour l'essentiel, ils sont au nombre de quatre. Une pai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-lacan/#i_92405

MAGIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Roger BASTIDE
  •  • 11 230 mots

Dans le chapitre « Les théories anti-intellectuelles de la magie »  : […] Si les lois de la magie ne se ramènent pas à des lois logiques, ne serait-ce pas que la magie a sa racine dans une autre logique que celle de l'esprit, qui demeure abstraite, pour en adopter une autre, « naturelle » en quelque sorte, s'enracinant dans le corps, la libido et le désir. Bergson trouve le principe de la magie imitative dans le geste du primitif qui voudrait tuer son ennemi, mais l'enn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magie/#i_92405

MARXISME - La réification

  • Écrit par 
  • Jacques LEENHARDT
  •  • 3 898 mots

Dans le chapitre « Réification et pathologie mentale »  : […] Le phénomène de réification se caractérise par un recul de la fonction axiologique et par une tendance à l'abstraction due au développement prépondérant des catégories de quantité par opposition à celles de qualité. Ces caractères ont frappé l'esprit des psychiatres lorsqu'ils les rapprochèrent des symptômes constatés dans des affections telles que la schizophrénie. À la suite des travaux d'Eugèn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marxisme-la-reification/#i_92405

MÉTAPHORE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 6 356 mots

Dans le chapitre « Deux extensions remarquables : Jakobson et Lacan »  : […] C'est en un sens une conception analogue que semble avoir Roman Jakobson, mais il donne au terme une extension qui d'un coup efface les frontières relativement restreintes à l'intérieur desquelles il demeurait maintenu. Tant que ces distinctions et définitions sont produites à l'intérieur de la rhétorique classique conçue comme art de persuader, leur extension demeure limitée. Si, en revanche, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaphore/#i_92405

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 471 mots

Dans le chapitre « La psychanalyse comme « science des mirages » »  : […] Jacques Lacan , appliquant à la formulation du cogito les pratiques réflexives conjuguées de la psychanalyse et de certains aspects de la linguistique, effectue sur la réflexion du sujet par lui-même une transformation qui résume clairement l'opération freudienne. Soit la formule : « Je suis celui qui pense, donc je suis », ou plus simplement celle de Descartes : « Je pense, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/#i_92405

NARCISSISME

  • Écrit par 
  • Michèle MONTRELAY
  •  • 4 743 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La forme »  : […] La cohésion primaire, maintenue dans des liaisons organiques partielles, diffère de la reconnaissance narcissique et secondaire du sujet comme un « soi-même ». La première est l'effet d'un discours que l'autre censure, articule ; le sentiment de soi suppose que, dans ces chaînes du discours primaire, un détour se produise par lequel un recul est rendu possible. En clair : il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/narcissisme/#i_92405

NÉVROSE

  • Écrit par 
  • René DIATKINE
  •  • 4 773 mots

Dans le chapitre « Le symptôme névrotique et son déterminisme »  : […] Historiquement, la découverte que les symptômes hystériques ont un sens caché doit être considérée comme l'enseignement le plus précieux rapporté par Freud de son séjour chez Charcot ; et l'on pourrait retracer l'évolution de la pensée freudienne en utilisant comme fil conducteur la signification du symptôme depuis le court article sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose/#i_92405

NOSTALGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 5 257 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un processus psychologique »  : […] C'est en effet le même terme de nostalgie ( Sehnsucht ) que reprend Freud pour désigner également une aspiration intense issue le plus souvent de satisfactions passées auxquelles le sujet n'a pu totalement renoncer, telles par exemple les satisfactions sexuelles qui sont attachées aux zones érogènes infantiles et que le sujet a dû abandonner au profit de la seule satisfa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nostalgie/#i_92405

OBSESSION ET NÉVROSE OBSESSIONNELLE

  • Écrit par 
  • Octave MANNONI
  •  • 3 236 mots

Dans le chapitre « La névrose obsessionnelle d'après « L'Homme aux rats » »  : […] L'unité de la névrose obsessionnelle ne se révélant que dans l'interprétation unique que Freud a donnée de ses nombreuses formes, une description purement symptomatologique nous égarerait. L'exposé de 1909, Bemerkungen über einen Fall von Zwangsneurose , qu'on désigne généralement sous le nom de « L'Homme aux rats » et où pour la première fois une névrose de ce type a été int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obsession-et-nevrose-obsessionnelle/#i_92405

ŒDIPE COMPLEXE D'

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 5 298 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Œdipe, notre destin »  : […] « Mais où retrouver à présent la trace presque effacée de l'ancien crime ? » (Sophocle, Œdipe-Roi ). Œdipe : fils du roi de Thèbes, condamné par l'oracle à tuer son père et épouser sa mère, abandonné, exposé par son père à sa naissance, recueilli par le roi de Corinthe, puis, apprenant à Delphes l'oracle, fuyant ses parents supposés. Alors, au hasard des chemins, meurtrier de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexe-d-oedipe/#i_92405

ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 918 mots

Dans le chapitre « Pour l'auteur »  : […] L'œuvre témoigne pour son auteur. Cela explique la prépondérance de sa fonction sociologique dans le régime artisanal de la production : le chef-d'œuvre promeut le compagnon à la dignité de maître, parce qu'il manifeste un savoir-faire excellent, pour lequel faire a été parfaire. À la Renaissance, lorsque l'artisan deviendra artiste, le maître sera appelé génie. Dans tous les cas, tant qu'elle se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/#i_92405

ORDRE SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 1 396 mots

Dans le chapitre « Ordre symbolique et désir »  : […] Jacques Lacan fera son miel de cette dimension inconsciente d'une structure, qui se définit chez lui expressément comme un « ordre » : « La découverte de Freud est celle du champ des incidences, en la nature de l'homme, de ses relations à l'ordre symbolique » ( Écrits , 1966). La référence à la langue est toujours présente, puisqu'il s'agit de réinterpréter les catégories fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-symbolique/#i_92405

PÉCHÉ, religion

  • Écrit par 
  • Jacques POHIER
  •  • 6 302 mots

Dans le chapitre « Péché et sentiments de culpabilité »  : […] Un des éléments affectant le plus profondément la représentation du péché est certainement la connaissance, acquise grâce aux différentes disciplines de la psychologie, et particulièrement grâce à la psychanalyse, des sentiments de culpabilité. Freud a constaté leur très grande importance et les a considérés comme « la perception qui, dans le moi, correspond à la critique exercée par le sur-moi » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peche-religion/#i_92405

PHALLUS

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Maurice OLENDER, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 5 741 mots

Dans le chapitre « Le phallus, signifiant du désir »  : […] Nulle part le vivant sexué ne se trouve plus totalement confronté à la question de son être que là où il rencontre l'autre par excellence, celui que la différence sexuelle sépare de lui. Or, on peut dire que la reproduction sexuée apporte au vivant la mort, puisqu'elle le prive de l'immortalité du protiste en même temps qu'elle fait de l'individu le porteur contingent, voire l'appendice, du stock […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phallus/#i_92405

PRIVATION

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 102 mots

Confondre manque et privation revient à occulter la distinction soulignée par Kant dans l' Essai pour introduire en philosophie le concept de grandeur négative entre opposition logique et opposition réelle. La connexion logique n'a guère de conséquence réelle : elle comporte une négation sans position, le « manque » consistant en un simple « défaut » d'être. Ainsi un corps en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/privation/#i_92405

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Désir, sens latent et vérité historique »  : […] Renversant, pour les besoins d'un exposé didactique, l'ordre d'invention des concepts, qui nous porterait de l'expérience irremplaçable de la cure et de son ressort transférentiel à la mise en évidence de la structure qui en est la loi, situons maintenant selon leurs positions le désir, le sens latent et la vérité historique, de manière à y raccorder les conditions structurales de la pratique psyc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_92405

PSYCHANALYSE DES ŒUVRES

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 942 mots
  •  • 1 média

La livraison inaugurale de la revue Imago , publiée par Freud en 1912 avec le concours d'Otto Rank et de Hanns Sachs, nous permet de situer avec précision le projet systématique d'une psychanalyse des œuvres. Dans la bibliographie établie par Sachs sont en effet distingués, parmi les applications de la psychanalyse aux sciences de la culture, le domaine de la biographie et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-des-oeuvres/#i_92405

PSYCHANALYSE & PEINTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 7 908 mots

On peut examiner le rapport de la psychanalyse avec l'art de bien des façons qui toutes peuvent se recommander de Freud. Plutôt que d'entreprendre à nouveau un recensement, mieux fait par d'autres (P. Kaufmann, 1971 ; J.-F. Lyotard, 1969 ; S. Kofman, 1970), de cet éventail, on préfère ici proposer une problématique un peu différente, en partant d'une remarque mineure en apparence : même s'il ne s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-peinture/#i_92405

RÉALITÉ PRINCIPE DE

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 195 mots

Que la réalité doive constituer un « principe », telle est la conclusion nécessaire à laquelle nous conduit toute étude de la folie. Mais il s'agit moins ici d'un principe théorique établissant au sens kantien la possibilité a priori de l'intuition et de la liaison des phénomènes que d'un principe pratique, en vertu duquel le sujet se détermine à pénétrer consciemment la « réalité », mouvement dou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principe-de-realite/#i_92405

RÊVE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 4 217 mots

Dans le chapitre « La finalité du rêve »  : […] Ces écrasements de choses vues, entendues, ces amputations de paysages, ces ablations et ces collages de visages et de corps, ces anachronies de personnages, de lieux, de conduites, ce sont des balayages de la surface des pensées du rêve par des flux d'énergie libidinale. La raison du rêve, c'est la dépense énergétique. A-t-elle une finalité ? Assurément, dit Freud : le rêve accomplit le désir qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reve/#i_92405

SEXUALITÉ, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Claude CONTÉ, 
  • Moustapha SAFOUAN
  •  • 4 976 mots

Dans le chapitre « Du traumatisme à l'interdit »  : […] L'expérience de Freud commence avec les hystériques, ces malades déconcertants pour la médecine d'alors, dont les symptômes étranges, parfois extravagants, se révèlent aptes à être dénoués par la seule parole, dans la mesure où, tels des hiéroglyphes ou des rébus, ils sont déchiffrés ; or leur sens renvoie à des souvenirs en rapport avec la vie sexuelle et jusque-là ignorés du conscient. En se dem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualite-psychanalyse/#i_92405

SUBLIMATION, psychanalyse

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 5 962 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les sources infantiles et l'excès de plaisir »  : […] L'exigence de sublimation des pulsions sexuelles paraît ainsi liée au caractère exceptionnel des circonstances qui en rendent possible l'éveil. Dès 1892, Freud introduit la notion de « contre-vouloir », qui, à l'intérieur même de la sexualité, contredit le sujet, et ronge en profondeur l'élan érotique. Quelles sont alors les forces susceptibles d'entamer ce que Hegel appelle le « travail du négati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublimation-psychanalyse/#i_92405

SUJET

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 3 607 mots

Dans le chapitre « Le signifiant et le désir »  : […] Le sujet se définit comme l'effet du signifiant ; mais le signifiant ne cesse d'effacer la trace du sujet grâce auquel il déroule ses chaînes. Ce que Lacan résume dans la formule suivante : « Le signifiant est ce qui représente un sujet pour un autre signifiant. » Si le sujet est représenté par le signifiant, ce n'est pas pour un autre sujet : un signe y suffirait. Si le sujet est représenté par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sujet/#i_92405

TABOU

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 5 095 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les tabous et la Loi »  : […] Que les tabous s'organisent en systèmes et que ceux-ci renvoient à des classifications qui permettent de donner un sens à toutes choses, à tout événement, à toute pratique montre bien l'importance de l'action magique par rapport à l'action pratique. On a coutume de considérer la première comme subjective et la seconde comme objective. Pourtant, une des plus subtiles remarques de Lévi-Strauss jett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabou/#i_92405