DES DÉLITS ET DES PEINES (DEI DELITTI E DELLE PENE), Cesare Bonesana de BeccariaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une contribution opportune à la réflexion politique et pénale

À l'évaluation, Des délits et des peines s'impose moins, malgré son audace à ternir « l'éclat des supplices », pour sa critique sévère, mais à l'époque déjà entamée, de la procédure inquisitoire – qui, rappelons-le, ordonnait la preuve sur l'aveu – que pour s'être fait, dans une formule concentrée, l'écho fédérateur d'attentes réformatrices qui s'exprimaient, au gré des événements, dans toute l'Europe, sans pouvoir présenter les règles universelles d'un projet pénal fondé en raison et en humanité. Le fameux paragraphe sur l'abolition de la peine de mort ne saurait être désolidarisé d'une lecture pénale du politique sans masquer l'intention de l'auteur d'asseoir sur l'assurance garantie de la justesse des lois, les conditions de possibilité d'un ordre social réellement démocratique : la privation durable de liberté pour celui qui, par son crime, manque à ses devoirs suffit à produire la sûreté de l'ensemble.

Très vite traduit en plusieurs langues, l'ouvrage devint un classique de la pensée juridique connaissant un succès international monumental (allant jusqu'à inspirer un projet de loi à Thomas Jefferson) et particulièrement durable en France où Morellet en donna une première version fort libre en 1766. Salué par Voltaire qui en fit un Commentaire, et admiré à l'unanimité par les Encyclopédistes, il fut aussitôt discuté dans les différents parlements où les conservateurs (Muyart de Vouglans, Linguet, Séguier) condamnèrent ses conceptions et leur mise en œuvre. L'influence du traité, édité cent seize fois entre 1764 et 1981, ne cessa malgré tout de grandir et la pensée de son auteur de se dessiner à l’arrière-plan des débats sur la peine de mort ou de ceux sur la réforme du Code pénal.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification

Autres références

«  DES DÉLITS ET DES PEINES (DEI DELITTI E DELLE PENE), Cesare Bonesana de Beccaria  » est également traité dans :

BECCARIA CESARE BONESANA DE (1738-1794)

  • Écrit par 
  • Georges LEVASSEUR
  •  • 1 443 mots

Cesare Bonesana, marquis de Beccaria , né à Milan et mort dans cette même ville, est l'auteur d'un livre publié à Livourne en 1764 sous le titre Dei delitti et delle pene ( Des délits et des peines ), dont le succès secoua l'Europe et déclencha une réforme profonde des institutions répressives. Son retentissement s'est longtemps prolongé, comme en témoignent les commémorations auxquelles le deuxiè […] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « DES DÉLITS ET DES PEINES (DEI DELITTI E DELLE PENE), Cesare Bonesana de Beccaria - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/des-delits-et-des-peines-dei-delitti-e-delle-pene/