DÉMOCRATIES POPULAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Boris Eltsine au moment du putsch de 1991

Boris Eltsine au moment du putsch de 1991
Crédits : Hulton Getty

photographie

Imre Nagy, 1954

Imre Nagy, 1954
Crédits : Hulton Getty

photographie

Mátyas Rákosi et Arpad Szakasits, 1948

Mátyas Rákosi et Arpad Szakasits, 1948
Crédits : Hulton Getty

photographie

Wladyslaw Gomulka et Tito à Belgrade, 1957

Wladyslaw Gomulka et Tito à Belgrade, 1957
Crédits : Hulton Getty

photographie

Tous les médias


L'application du modèle soviétique (1945-1956)

L'expression de la diversité (1945-1947)

De 1945 à 1947, trois types de régime coexistent dans les différents pays d'Europe de l'Est. Il n'existe pas encore de système uniforme. En Yougoslavie et en Albanie, le parti communiste est la seule force politique ; il exerce son pouvoir soit directement, soit par l'intermédiaire du Front national. En Pologne, en Bulgarie, en Roumanie et en Allemagne de l'Est le gouvernement a encore l'apparence d'une coalition, mais le parti communiste a déjà éliminé les autres partis en tant que force politique. En Hongrie et en Tchécoslovaquie, les communistes collaborent avec d'autres partis politiques ; le caractère de cette collaboration s'exprime en particulier par le fait que les partis de la coalition gouvernementale se présentent séparément devant les électeurs.

Les différences de régime politique se reflètent dans les diverses interprétations nationales de la notion de démocratie populaire. Pour les Yougoslaves, la démocratie populaire est une « forme spécifique de la démocratie soviétique qui commence là où la classe ouvrière, en alliance avec toutes les autres masses travailleuses, tient les fonctions clefs dans le pouvoir d'État » (E. Kardelj). Les Bulgares, au contraire, en 1946, affirment que « la Bulgarie ne sera pas une république soviétique ; elle sera une république populaire où le rôle dirigeant sera joué par l'énorme majorité du peuple, formée par les ouvriers, les paysans et les intellectuels fidèles au peuple. Il n'y aura aucune dictature en Bulgarie » (G. Dimitrov). En 1947, les Hongrois présentent encore leur pays comme un mélange de démocratie populaire et de démocratie bourgeoise.

Cette diversité cesse à partir de 1948 avec la mise en place d'un modèle unique de démocratie populaire.

La transformation des démocraties populaires (1948-1953)

La création d'un Bureau d'information des partis communistes et ouvriers (Kominform), en septembre 1947, et la condamnation par l'Union soviétique, en janvier 1948, du projet [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I, directeur de l'Institut de recherches comparatives sur les institutions et le droit du C.N.R.S.
  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  DÉMOCRATIES POPULAIRES  » est également traité dans :

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 076 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une indépendance au prix fort »  : […] a dominé la vie politique depuis les élections du 2 décembre 1945, jusqu'en 1992. Une nouvelle Constitution était adoptée en 1976, confirmant la suprématie de ce dernier et faisant de l'Albanie une « république populaire socialiste ». Le pouvoir législatif était exercé par l'Assemblée populaire, élue pour quatre ans, et devant laquelle, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_21255

ALIA RAMIZ (1925-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 547 mots

Juste après la guerre, Ramiz Alia exerce diverses fonctions à la tête des Jeunesses communistes et au sein de leur bureau de propagande et d'agitation. En 1948, il est élu membre du comité central du Parti communiste, alors rebaptisé Parti du travail. Après avoir terminé en 1954 des études supérieures en Union soviétique, Ramiz Alia monte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramiz-alia/#i_21255

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 314 mots
  •  • 6 médias

Republik (D.D.R., en français R.D.A.) s'est comportée, de sa création en 1949 à la chute du Mur de Berlin en 1989, comme la démocratie populaire la plus fidèle à Moscou et comme l'une des plus réticentes à faire place aux aspirations libérales qui se manifestaient dans le camp socialiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_21255

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 978 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La République populaire bulgare »  : […] À partir de septembre 1944, des changements profonds s'opèrent dans la société bulgare. L'ancienne structure sociale, fondée sur la propriété privée, la monarchie constitutionnelle et les élites traditionnelles, est détruite. Un nouvel ordre social commence à s'établir sous la couverture de l'occupation du pays par l'armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_21255

CORÉE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Ogg LI, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 6 271 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « De la division à la guerre de Corée »  : […] Il-sung comme Premier ministre. Le 9 septembre fut proclamée la république populaire de Corée (Chosŏn inmin konghwaguk), qui devint peu de temps après la république populaire démocratique de Corée, R.P.D.C. (Chosŏn minjujuŭi inmin konghwaguk). Elle fut reconnue par l'U.R.S.S. et ses alliés, ainsi que par la Chine populaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-histoire/#i_21255

CORÉE DU NORD

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jin-Mieung LI
  • , Universalis
  •  • 8 958 mots
  •  • 7 médias

La Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée, R.P.D.C., Choson minjujŭi immin konghwaguk), fondée en 1948, est un pays totalitaire, un des plus fermés au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-du-nord/#i_21255

DÉSTALINISATION

  • Écrit par 
  • Ilios YANNAKAKIS
  •  • 1 384 mots
  •  • 3 médias

La période qui suit le XXe congrès du P.C.U.S. (févr. 1956) est habituellement désignée comme étant celle de la « déstalinisation ». Dans le vocabulaire politique occidental, hormis le vocabulaire communiste, le terme de déstalinisation est usuellement opposé à celui de « stalinisme ». En réalité, ce terme ne traduit que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/destalinisation/#i_21255

DUBČEK ALEXANDRE (1921-1992)

  • Écrit par 
  • Jacques RUPNIK
  • , Universalis
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

histoire comme l'homme symbole du Printemps de Prague en 1968, une des rares tentatives effectuées dans les démocraties populaires pour se démarquer de la rigueur du système soviétique. Tout en donnant des gages de fidélité à Moscou, il considère que le « socialisme à visage humain » est compatible avec l'orthodoxie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-dubcek/#i_21255

GHEORGHIU-DEJ GHEORGHE (1901-1965)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

gouvernement d'union nationale où prédominent les communistes et leurs alliés politiques. Entre 1946 et 1952, Gheorghiu-Dej exerce des responsabilités de premier plan dans la planification économique gouvernementale et, dans le fidèle respect des objectifs de collectivisation fixés par l'Union soviétique, il œuvre en faveur de l'industrialisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gheorghe-gheorghiu-dej/#i_21255

GUERRE FROIDE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 551 mots

Dans le chapitre « 1947, l’année de la rupture »  : […] grecs tentent de s’emparer du pouvoir. Mais c’est surtout en Europe de l’Est que la poussée est la plus marquée. L’installation progressive de régimes communistes, favorisée par la présence de l’Armée rouge, conduit à l’élimination des forces démocratiques et à la mainmise russe sur tous ces pays, qu’on appellera les démocraties populaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-froide-notions-de-base/#i_21255

HODJA ou HOXHA ENVER (1908-1985)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER
  •  • 1 198 mots
  •  • 1 média

Né en 1908 à Gjirokastër, Enver Hodja (ou Hoxha) dirigea l'Albanie de 1945 à 1985. Fils d'un commerçant tosque de religion musulmane, il bénéficia, en 1930, d'une bourse du gouvernement albanais pour l'université de Montpellier. À Paris, il entreprit sa formation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hodja-hoxha/#i_21255

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 156 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La Hongrie sous le communisme (1945-1989) »  : […] En dépit de cette situation exceptionnelle qui fit de leur pays pendant un quart de siècle (1964-1989) la « vitrine » du monde soviétique, les Hongrois devaient être en 1989 les premiers, avec les Polonais, à rejeter le communisme et à se donner à nouveau un système institutionnel s'inspirant des principes de la démocratie occidentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_21255

KOMINFORM

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 982 mots

les partis communistes. Ce tournant va se concrétiser sur le plan idéologique dans une nouvelle définition du régime de démocratie populaire, considéré cette fois comme une forme nouvelle de la dictature du prolétariat, ainsi que dans la sacralisation du modèle unique, l'U.R.S.S., pour accéder au socialisme et, par voie de conséquence, dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kominform/#i_21255

LAOS

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Madeleine GITEAU, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Paul LÉVY, 
  • Christian TAILLARD
  •  • 20 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reconstruction et développement »  : […] : le 2 décembre 1975, le Laos abolit sa monarchie – le 29 novembre, le roi Savang Vatthana (1907-1978) a été contraint d'abdiquer à Luang Prabang – et devient la République démocratique populaire lao (R.D.P.L.). Le prince Souphanouvong (1909-1995) est élu chef de l'État et Kaysone Phomvihane (1920-1992), chef du gouvernement révolutionnaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laos/#i_21255

POLITIQUE - Les régimes politiques

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 8 477 mots

Dans le chapitre « Les gouvernements monocratiques »  : […] qui paraît être le seul système de gouvernement compatible avec les principes de la démocratie marxiste. Le pouvoir y réside dans un peuple unifié par la révolution. Ce peuple officiellement souverain n'était encore, dans la Constitution de 1936 (art. 3) que l'assemblée « des travailleurs de la ville et de la campagne ». Avec la doctrine de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-les-regimes-politiques/#i_21255

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 190 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Origine et affirmation juridique »  : […] et les transformations économiques. La « petite Constitution » de 1947 et plusieurs actes législatifs ont alors réglé la situation juridique des nouveaux organes de l'État. Le 22 juillet 1952 fut votée par la Diète la Constitution qui fit de l'État une « démocratie populaire où le pouvoir appartient au peuple travailleur des villes et des campagnes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_21255

PRINTEMPS DE PRAGUE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 197 mots
  •  • 1 média

Alexandre Dubček, qui devient premier secrétaire du Parti communiste tchécoslovaque (P.C.T.) en janvier 1968, engage une série de réformes libérales. Le 5 mars, la censure est supprimée. En avril est accepté le principe d'un « socialisme à visage humain ». Des écrivains emprisonnés pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-de-prague/#i_21255

PROCÈS POLITIQUES DANS LES DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 990 mots

Les procès politiques qui se sont déroulés dans les démocraties populaires de l'Europe de l'Est prennent leur origine dans le tournant de la guerre froide qui poussa Staline à intégrer celles-ci plus complètement à l'Union soviétique. On y passe de l'expérience nationaliste et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-politiques-dans-les-democraties-populaires/#i_21255

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 950 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La Roumanie de Gheorghiu-Dej »  : […] stationnées sur le territoire roumain en 1958 : les quelques étudiants roumains qui ont eu le courage d'exprimer leur solidarité avec les insurgés de Budapest sont arrêtés. Le pays est doté d'un projet et de nouvelles institutions : la Constitution de 1952, qui remplace celle de 1948, aligne la Roumanie sur le modèle institutionnel de l'U.R.S.S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_21255

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 169 mots

Dans le chapitre « Les divisions idéologiques »  : […] soviétique puis, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans les démocraties populaires d'Europe et d'Asie : sans que l'adhésion au syndicat y soit obligatoire, les pays de l'Est se caractérisent par des effectifs de syndiqués considérables. « Courroie de transmission », suivant l'expression de Lénine, les syndicats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/#i_21255

TCHÉCOSLOVAQUIE

  • Écrit par 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Michel LARAN, 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 12 876 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le « coup de Prague » »  : […] l'occasion de la dernière manifestation publique d'opposition au régime. K. Gottwald devient le « premier président ouvrier » de la Tchécoslovaquie tandis que le chef du syndicat unique, le communiste Antonín Zàpotocký, devient chef du gouvernement. La Tchécoslovaquie est devenue une « démocratie populaire » comme les autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tchecoslovaquie/#i_21255

VARSOVIE (PACTE DE)

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI, 
  • Universalis
  •  • 5 955 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Intégration militaire de l'Europe de l'Est »  : […] Le pacte de Varsovie groupait à l'origine huit démocraties populaires : l'U.R.S.S., la Roumanie, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la Tchécoslovaquie, la République démocratique allemande et l'Albanie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varsovie-pacte-de/#i_21255

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel LESAGE, Henri MÉNUDIER, « DÉMOCRATIES POPULAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/democraties-populaires/