RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nouvelles conceptions de la richesse, nouveaux indicateurs

Depuis les années 1990, on peut parler d'un « mouvement » intellectuel international, d'une très grande diversité, proposant de nouveaux indicateurs de « richesse », de « développement », ou de « bien-être », et militant pour leur usage politique, en tant qu'outils d'une nouvelle vision de la richesse. Selon les cas, ces nouveaux indicateurs intègrent des variables sociales, des données environnementales, des indicateurs « subjectifs », ou des combinaisons des précédents.

Bien que des tentatives en ce sens puissent être trouvées dès les années 1970, le renouveau actuel date pour l'essentiel des années 1990, avec les travaux précurseurs du Programme des Nations unies pour le développement (P.N.U.D.) sur le « développement humain » et les premiers calculs de « P.I.B. vert ». Bien d'autres initiatives ont suivi. En France, le livre de Dominique Méda Qu'est-ce que la richesse ?, puis le rapport de Patrick Viveret (2002), ont fortement contribué à relancer un débat qui avait été mis entre parenthèses pendant plus de vingt ans.

On se concentrera ici sur les innovations qui ont eu le plus d'écho international et qui proposent des indicateurs dits « synthétiques », c'est-à-dire obtenus en agrégeant des variables multidimensionnelles (concernant par exemple le niveau de vie, la santé, l'éducation, les inégalités, les dommages à l'environnement...), en effectuant la moyenne simple de ces variables ou par des méthodes plus complexes. On évoquera aussi les indicateurs « subjectifs », de plus en plus présents au cours des années 2010.

Les indicateurs de développement humain du P.N.U.D.

Ces indicateurs sont contenus dans les rapports annuels sur le développement humain, publiés depuis 1990 par le Programme des Nations unies pour le développement. Ce sont les plus connus au monde. En 2010, le P.N.U.D. a procédé à une refonte assez radicale de ses quatre indicateurs majeurs, y compris le plus connu d’entre eux, l'I.D.H. (indicateur de développement humain). Les trois autres sont l’I.D.H.I. (indice de développement humain ajusté aux inégalités), l’I.I.G. (indice des inégalités de genre) et l’I.P.M. (indice de pauvreté multidimensionnelle). L’intérêt principal de ces indicateurs est qu’ils font apparaître des classements des pays différents de ceux qu’on obtient sur la base du seul P.I.B. par habitant ou du seul I.D.H. C’est ainsi que, selon l’indicateur d’inégalités de genre, les États-Unis ne sont qu’à la 42e place, alors qu’ils sont classés en troisième position par l’I.D.H. nouvelle version pour 2012. Certains regrettent que la sophistication technique croissante des nouveaux indicateurs du P.N.U.D. les rende moins aisément compréhensibles pour les citoyens.

Classement des 30 premiers pays en termes d'indice de développement humain, d'indice de développement humain ajusté aux inégalités et d'indice d'inégalités de genre (2012)

Tableau : Classement des 30 premiers pays en termes d'indice de développement humain, d'indice de développement humain ajusté aux inégalités et d'indice d'inégalités de genre (2012)

Ces trois indices sont élaborés dans le cadre du Programme des Nations unies pour le développement (P.N.U.D.). L'indice de développement humain (I.D.H.) ajusté aux inégalités tient compte des inégalités à l'intérieur du pays. En d'autres termes, les pays qui ont un meilleur classement... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Santé sociale

En 1996, deux chercheurs américains, Marc et Marque-Luisa Miringoff, ont produit et soumis au débat un indice synthétique de « santé sociale » pour leur pays, en faisant la moyenne de 16 indicateurs sociaux disponibles, dont chacun prend des valeurs comprises entre 0 et 100 (The Social Health of the Nation, Oxford University Press, 1999).

Cet indicateur regroupe des critères de santé, d'éducation, de chômage, de pauvreté et d'inégalités, d'accidents et de risques divers. Il a acquis une certaine notoriété en Amérique du Nord et ailleurs, à partir de la publication, en 1996, dans le magazine Challenge, d'un graphique assez saisissant présentant simultanément la courbe de la croissance économique (celle du P.I.B.) et celle de cet indice de santé sociale depuis 1959, avec un décrochage spectaculaire des deux indices à partir de 1973-1974. Au total, la santé sociale des États-Unis était nettement moins bonne en 1996 qu'en 1959. Les années Reagan et Bush Sr. (1981-1993) ont été particulièrement néfastes selon ce critère.

Richesse : indice de santé sociale et P.I.B. aux États-Unis (1959-1996)

Dessin : Richesse : indice de santé sociale et P.I.B. aux États-Unis (1959-1996)

Ce graphique illustre le décrochage spectaculaire de l'indice synthétique de santé sociale (mis au point par deux chercheurs américains, Marc et Marque-Luisa Miringoff) et de l'indicateur traditionnel de richesse, le P.I.B. À mesure que la croissance économique mesurée par celle du P.I.B.... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cet indicateur a été repris et adapté dans plusieurs pays, dont la France, en particulier avec la mise au point d’un indice de santé sociale (I.S.S.) des régions françaises (Forum pour d’autres indicateurs de richesse, F.A.I.R., 2011). Le résultat n’est pas moins significatif : il n’existe aucune « corrélation significative » entre le classement des régions selon leur P.I.B. par habitant et leur classement selon leur santé sociale. Par exemple, l’Île-de-France passe de la 1re place selon le P.I.B. par habitant à la 15e place selon l’I.S.S., la région Provence-Alpes-Côte d’Azur de la 4e à la 19e... À l’inverse, le Limousin et l’Auvergne remontent fortement dans [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Classement des 30 premiers pays en termes d'indice de développement humain, d'indice de développement humain ajusté aux inégalités et d'indice d'inégalités de genre (2012)

Classement des 30 premiers pays en termes d'indice de développement humain, d'indice de développement humain ajusté aux inégalités et d'indice d'inégalités de genre (2012)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Richesse : indice de santé sociale et P.I.B. aux États-Unis (1959-1996)

Richesse : indice de santé sociale et P.I.B. aux États-Unis (1959-1996)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Richesse : indicateur de progrès véritable (I.P.V.) et P.I.B. par habitant aux États-Unis (1950-2004)

Richesse : indicateur de progrès véritable (I.P.V.) et P.I.B. par habitant aux États-Unis (1950-2004)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Empreinte écologique par habitant et biocapacité par habitant dans le monde

Empreinte écologique par habitant et biocapacité par habitant dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 5 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Lille-I

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GADREY, « RICHESSE DÉFINITIONS ET MESURES DE LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/definitions-et-mesures-de-la-richesse/