DÉFICIT EN GLUCOSE-6-PHOSPHATE DÉSHYDROGÉNASE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maladie héréditaire du métabolisme caractérisée par une augmentation de la tendance à la destruction des globules rouges qui libèrent leur hémoglobine (hémolyse), en particulier après absorption de certains médicaments.

Comme son nom l'indique, la maladie est due à une diminution importante de l'activité d'une enzyme (catalyseur organique), la glucose-6-phosphate déshydrogénase dans les globules rouges. Le déficit de cette activité enzymatique est associé à la diminution de production de substances qui jouent normalement un rôle dans la prévention de la destruction oxydative de la membrane des globules rouges. Dans les conditions normales, les globules rouges concernés sont seulement un peu plus fragiles, mais il a été démontré que les drogues qui sont transformées dans l'organisme en composés oxydants sont capables d'entraîner une hémolyse chez les sujets atteints. Plus de 40 médicaments ont ainsi été répertoriés, parmi lesquels le chloramphénicol et les sulfonamides.

Il semble exister plusieurs formes de la maladie ; toutes sont liées au sexe masculin. La forme la plus fréquente est retrouvée chez les individus ayant des ascendants africains ou de l'est du bassin méditerranéen. Cette anomalie métabolique pourrait avoir un effet protecteur contre le paludisme.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DÉFICIT EN GLUCOSE-6-PHOSPHATE DÉSHYDROGÉNASE  » est également traité dans :

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anémie hémolytique par déficience en G-6-PD »  : […] Enzyme du métabolisme du glucose dans les globules rouges, la G-6-PD a été découverte par O. Warburg en 1931. Elle permet la transformation du glucose-6-phosphate en 6-phosphogluconate avec réduction concomitante de la coenzyme nicotinamide-adénine-dinucléotide-phosphate (NADP). Mais c'est seulement en 1957 que fut publiée l'observation fondamentale démontrant le déficit enzymatique, permettant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_41757

SANG - Identité et hérédité

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ, 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 5 526 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les molécules actives »  : […] On groupe sous le terme de molécules actives des facteurs à conditionnement héréditaire pouvant exister sous plusieurs formes, mais qui jouent un rôle essentiel dans différentes fonctions biologiques. Il ne s'agit donc pas de molécules de constitution, mais bien de « molécules actives ». Parmi celles-ci, on peut citer l' hémoglobine, l' haptoglobine, la transferrine et les enzymes. – L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-identite-et-heredite/#i_41757

Pour citer l’article

« DÉFICIT EN GLUCOSE-6-PHOSPHATE DÉSHYDROGÉNASE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/deficit-en-glucose-6-phosphate-deshydrogenase/