DÉFENSEUR DES DROITS, France

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un rôle de garant des droits et libertés

S’inspirant des missions dévolues au médiateur de la République auquel le Défenseur des droits avait vocation à se substituer, le pouvoir constituant dérivé (en l’occurrence le Congrès réuni à Versailles en 2008) a confié à celui-ci le rôle de veiller au « respect des droits et libertés par les administrations de l’État, les collectivités territoriales… » (article 71-1 de la Constitution). Mais le champ de compétences de l’institution a été largement étendu par les lois organique et ordinaire de 2011, de sorte que sa mission comporte, en sus de la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec l’administration, la protection et la promotion de l’intérêt supérieur de l’enfant et de ses droits, la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité, le respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité ainsi que, à partir de 2016, l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

Finalement, dans ces différents domaines, le rôle du Défenseur des droits est double. Il lui incombe d’une part d’assurer la protection des droits et libertés en traitant de cas individuels portés à sa connaissance et pour lesquels il s’agit, si possible, grâce à son intervention, d’éviter le recours au juge – objectif traditionnel dévolu aux autorités administratives indépendantes. Il œuvre d’autre part à la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits par des actions non plus individuelles mais de portée générale (élaboration de guides de bonnes pratiques – tels que le guide de 2017 sur l’emploi des personnes en situation de handicap –, d’études – comme, en 2019, celle sur les refus de soins liés à l’origine et la vulnérabilité économique – ou encore de rapports – par exemple sur l’accès aux droits et aux services publics en Guyane en 2017).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Dominique Baudis

Dominique Baudis
Crédits : Horacio Villalobos/ Corbis Historical/ Getty Images

photographie

Jacques Toubon

Jacques Toubon
Crédits : Sophie Bassouls/ Bridgeman Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DÉFENSEUR DES DROITS, France  » est également traité dans :

BAUDIS DOMINIQUE (1947-2014)

  • Écrit par 
  • Blaise MAGNIN
  •  • 999 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les missions nationales »  : […] En 2000, alors qu’il envisage de ne pas se représenter à la mairie de Toulouse, Dominique Baudis accepte la présidence du comité éditorial du Figaro . L’année suivante, le président de la République Jacques Chirac lui propose de prendre la tête du Conseil supérieur de l’audiovisuel (C.S.A.). Cette mission l’oblige à démissionner de tous ses mandats électifs. Alors qu’il occupe ce poste, Dominique […] Lire la suite

TOUBON JACQUES (1941- )

  • Écrit par 
  • Bruno DIVE
  •  • 1 160 mots
  •  • 1 média

Haut fonctionnaire et homme politique français , Jacques Toubon a été l’une des principales figures de la droite gaulliste française, avant d’exercer le mandat de Défenseur des droits de 2014 à 2020, institution à laquelle il a donné une envergure nouvelle par des prises de position sans concession. Jacques Toubon a quitté le 17 juillet 2020 cette fonction de Défenseur des droits, au terme d’un ma […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Présentation du plan gouvernemental pour les migrants. 12-31 juillet 2017

transitoires, notamment. Le plan ne prévoit pas la mise en place de centres d’hébergement d’urgence. Le 21, le Défenseur des droits Jacques Toubon se rend dans le quartier de La Chapelle, à Paris, où une opération d’évacuation de migrants s’est déroulée le 7 – la trente-quatrième depuis juin 2015. Il juge […] Lire la suite

France. Adoption de la loi constitutionnelle de modernisation des institutions. 21-23 juillet 2008

la conformité de celle-ci avec la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Le justiciable pourra également saisir le Conseil supérieur de la magistrature d'une plainte contre un juge ou un dysfonctionnement de la procédure judiciaire. Le médiateur de la République sera remplacé par un défenseur […] Lire la suite

Pour citer l’article

Tatiana GRÜNDLER, « DÉFENSEUR DES DROITS, France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/defenseur-des-droits-france/