DÉDUCTION

AJDUKIEWICZ KAZIMIERZ (1890-1963)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 724 mots

Philosophe et logicien polonais, né en Galicie, mort à Varsovie. Ajdukiewicz étudie à l'université de Lwów avec Twardowski et Łukasiewicz. Ses thèses de doctorat ont pour titres L'Apriorité de l'espace chez Kant et Méthodologie des sciences déductives. Il étudie aussi les mathématiques et la physique. De 1925 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazimierz-ajdukiewicz/#i_36389

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 822 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Limites de l'idéal déductif »  : […] La notion de causalité appliquée au syllogisme reste cependant ambiguë. Elle pourrait signifier, puisque le moyen terme est un concept, ou, comme dit Aristote, exprime une essence (Mét., M, 4, 1078 b 4), que le syllogisme manifeste le déploiement immanent d'une essence, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote/#i_36389

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 885 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Raisonnement en logique floue »  : […] ou q ne peuvent avoir que deux valeurs de vérité : le vrai ou le faux. Des opérateurs dont les principaux sont la conjonction (ET), la disjonction (OU), la négation (NON), et la règle de déduction ci-après : si p implique q vrai, et p vrai, alors q vrai (prémisse vraie : modus ponens), si p implique q vrai, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatisation/#i_36389

BOLZANO BERNARD (1781-1848)

  • Écrit par 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 3 612 mots

Dans le chapitre « Théorie de la science »  : […] descriptives) s'il existe des représentations qui, substituées aux variables, transforment ces propositions en vérités. La déductibilité (Ableitbarkeit), dont Bolzano donne une première définition dans l'histoire de la logique, est une espèce de la compatibilité : on peut déduire des conclusions à partir de certaines prémisses si toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-bolzano/#i_36389

CAUSALITÉ

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Marie GAUTIER, 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 13 000 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Critiques de l'idée de cause »  : […] Il ne faut pas en déduire que nous avons pour autant pénétré les causes des phénomènes. Cette cohérence entre l'ordre des déductions mathématiques et celui des observations empiriques peut être voulue et instituée par Dieu sans exprimer pour autant une affinité ou une identité entre l'ordre de nos idées et celui des choses. « Laïcisée », comme dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/causalite/#i_36389

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Découvrir la vérité »  : […] Trois notions dominent tout cela : celles d'intuition, de déduction et d'ordre. L'intuition, base et fondement de la connaissance, présente chaque terme et permet de l'apercevoir. La déduction (appelée parfois inférence, et même induction) permet de passer d'un terme à l'autre, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-descartes/#i_36389

DESCRIPTION ET EXPLICATION

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 337 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Expliquer et déduire »  : […] les corps tombent, donc cette pierre tombe. » On est censé expliquer un fait individuel en déduisant d'une loi l'énoncé qui le décrit. C'est la doctrine de J. S. Mill : « Un fait particulier est expliqué quand on a indiqué la loi dont sa production est un cas. Une loi de la nature est expliquée quand on indique une loi ou d'autres lois, dont elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-et-explication/#i_36389

EXPÉRIENCE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 7 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le transcendantal et l'expérience possible »  : […] Pour la même raison, on manque le sens du projet transcendantal si l'on conçoit la déduction des concepts et des principes de l'entendement comme une sorte de genèse de formes pures, indépendante de toute expérience, alors même que cette déduction suppose cet emprunt minimal à l'expérience sensible (Vuillemin, 1955). C'est l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/experience/#i_36389

FREGE GOTTLOB (1848-1925)

  • Écrit par 
  • Claude IMBERT
  •  • 3 260 mots

Dans le chapitre « Le calcul »  : […] connecteurs logiques (¬, &, ∨, ⊂) et la quantification. Une preuve logique est une déduction, et la logique développe more geometrico son propre corpus de thèses. Les propositions primitives et règles de déduction immédiate ont pris la place des principes plurivoques de la logique traditionnelle (identité, tiers exclus, non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottlob-frege/#i_36389

HEURISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHRÉTIEN-GONI
  •  • 8 416 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Heuristique générale ou la logique de la découverte »  : […] prédire l'événement par avance ». La découverte du nouveau s'avère dès lors un processus déductif au sein d'un jeu combinatoire. L'analyse fournit les éléments nécessaires ; la synthèse produit sans faillir tous les arrangements possibles. La version leibnizienne de l'heuristique se présente en définitive comme un calcul et le processus de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heuristique/#i_36389

INDUCTION, philosophie

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 252 mots

peut se formuler ainsi : existe-t-il, à côté des inférences nécessaires qui se fondent sur le principe de la déduction, des inférences qui seraient seulement probables et reposeraient sur un autre principe, celui de l'induction ? Le problème de l'existence et de la validité de ces inférences probables se trouve soulevé par le fait que, dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/induction-philosophie/#i_36389

INFÉRENCE

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 196 mots

Opération de l'esprit qui passe de propositions assertives, comme prémisses, à des propositions assertives, comme conclusions. Au sens strict, on distingue l'inférence du raisonnement en ce qu'elle peut être soit médiate soit immédiate (passer de « Quelque a n'est pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inference/#i_36389

INTELLIGENCE

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 6 577 mots

Dans le chapitre « Le raisonnement déductif »  : […] Le raisonnement déductif consiste à déduire d'un ensemble d'informations une information nouvelle. Ce type de raisonnement n'est pas réservé au domaine scientifique ; il est constamment mis en pratique dans la vie courante. Par exemple, si je sais qu'il a plu sur la Bretagne ce matin, je peux en déduire que mon ami qui est venu de New York en avion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence/#i_36389

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 383 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une théorie de l'expérience »  : […] dit à être formées de façon originaire par l'entendement, sans recours à l'expérience qu'ils ont précisément pour fonction de rendre possible comme connaissance, exige qu'on les soumette à ce que les juristes appellent une déduction, c'est-à-dire qu'on démontre leur droit en expliquant dans quelles conditions ils peuvent se rapporter à des objets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-kant/#i_36389

LOGIQUE

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ, 
  • Jan SEBESTIK
  •  • 12 996 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bernard Bolzano »  : […] il existe une suite de représentations qui, substituées aux variables, rendent toutes ces propositions vraies. Si toutes les suites de représentations qui rendent vraies les A, B, C, ... rendent également vraies la proposition M, M est déductible des prémisses A, B, C. C'est la célèbre définition bolzanienne de la notion de conséquence logique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logique/#i_36389

LOI, épistémologie

  • Écrit par 
  • Pierre JACOB
  •  • 6 839 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les lois universelles et le problème de l'induction »  : […] d'inférences ou de raisonnements : démonstratifs (ou conformes aux règles de la logique déductive) et inductifs ou non démonstratifs (qui ne sont pas régis par les règles de la logique déductive). Il y a un fossé inductif entre les faits observés et les hypothèses nomologiques : celles-ci sont « sous-déterminées » par ceux-là. Hume ayant prouvé que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-epistemologie/#i_36389

MATHÉMATIQUES FONDEMENTS DES

  • Écrit par 
  • Jean Toussaint DESANTI
  •  • 10 438 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La recherche de la rigueur »  : […] , il a défini, d'une manière informelle, les règles constitutives d'un système déductif. Bien qu'il parle encore le langage cartésien (« ne demander en axiomes que des choses parfaitement évidentes d'elles-mêmes »), Pascal n'en conçoit pas moins une science démonstrative comme un système d'écritures explicites, dans lequel tous les termes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-des-mathematiques/#i_36389

MÉTHODE

  • Écrit par 
  • Jean LARGEAULT
  •  • 9 008 mots

Dans le chapitre « Considérations historiques »  : […] La méthode dont il donne un exposé canonique (« Organon ») est une logique de certains types de raisonnement déductif (syllogistique). Lui-même ne l'utilise jamais d'une façon explicite dans ses œuvres scientifiques. La logique vient à bon droit au premier rang des méthodes, puisqu'elle est valable quelle que soit la réalité à décrire ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/methode/#i_36389

PHILOSOPHIQUES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Jacques MOUTAUX
  •  • 6 726 mots

Dans le chapitre « De l'histoire de la philosophie à la philosophie »  : […] par conséquent à poser la question transcendantale quid juris. Si est établi le fait de la consistance et donc de la validité systématique de diverses philosophies, celles-ci ne relèvent plus d'une logique dialectique de l'illusion, mais bel et bien d'une analytique, et appellent une « déduction », c'est-à-dire la réponse à la question : comment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-philosophiques/#i_36389

PRAGMATISME

  • Écrit par 
  • Gérard DELEDALLE
  •  • 4 590 mots

Dans le chapitre « Le pragmatisme, théorie de la vérité ou théorie de la signification ? »  : […] météorologiste ne peut se contenter de cette inférence. Il lui faut passer par une étape déductive où des symboles-significations impliquent d'autres symboles-significations. Ce jeu des signes et des symboles, des sens et des significations dessine des figures diverses : au rapport des signes-sens, Dewey donne le nom de connexion ; à celui des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pragmatisme/#i_36389

RAISONNEMENT

  • Écrit par 
  • Robert BLANCHÉ
  •  • 5 005 mots

Dans le chapitre « La déduction »  : […] Le type du raisonnement direct, progressif et rigoureux, est la déduction, pour laquelle on peut reprendre la définition qu'Aristote donnait du syllogisme : « Un discours tel que, certaines choses étant posées, quelque autre chose en résulte nécessairement, par cela seul que les premières sont posées. » Pendant longtemps a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raisonnement/#i_36389

RAISONNEMENT CHEZ L'ADULTE, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François BONNEFON
  •  • 1 160 mots

Dans le chapitre « Les théories unificatrices du raisonnement »  : […] La déduction (qui consiste à former une conclusion nécessairement vraie à partir d'informations complètement certaines) a longtemps été considérée comme le raisonnement le plus typique. Par contraste, le raisonnement sous incertitude (tirer des conclusions probablement vraies à partir d'informations incertaines) était considéré comme un phénomène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raisonnement-chez-l-adulte-psychologie/#i_36389

SYSTÈME, épistémologie

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 4 154 mots

Dans le chapitre « La déductibilité »  : […] soit présupposée par elle. La notion qui servira ici de clef à l'analyse est celle de la déductibilité. Il est possible d'exprimer au moyen de cette notion les diverses relations qui peuvent exister entre propositions (par exemple la compatibilité, la relation de présupposition). Cette notion est de nature purement formelle ; elle exprime une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-epistemologie/#i_36389