DÉCOUVERTE DES PLANÈTES EXTRASOLAIRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La première planète extrasolaire, c’est-à-dire gravitant autour d'une étoile autre que le Soleil, est découverte en 1995 par Michel Mayor et Didier Queloz, de l'Observatoire de Genève, qui présentent les résultats de leurs observations le 6 octobre 1995, lors d'un congrès scientifique à Florence, et publient dans le numéro du 23 novembre 1995 de la revue Nature l'article « A Jupiter-Mass Companion to a Solar-Type Star ». Il s'agit d'un objet d'une masse voisine de la moitié de celle de Jupiter et qui tourne en quatre jours et demi autour de l'étoile 51 Pegasi, à une distance de l'astre égale à seulement 5 p. 100 de la distance Terre-Soleil. Cette planète extrasolaire est extrêmement chaude et, de ce fait, elle n’a pas pu se former à l’endroit où elle se trouve aujourd’hui, mais dans une zone beaucoup plus éloignée de l’étoile. Depuis, plus de 3 600 planètes extrasolaires, encore appelées exoplanètes, ont été découvertes. Certaines d’entre elles tournent autour de la même étoile, formant alors ce que l’on appelle un système multiple. La masse des exoplanètes détectées est comprise entre celle de la Terre et onze fois celle de Jupiter (soit 318 fois la masse terrestre). Mais il existe certainement des planètes de plus faible masse encore, mais elles sont plus difficiles à repérer.

Moins d’une centaine d’exoplanètes a pu être vue directement. Toutes les autres sont détectées de manière indirecte. Une première méthode indirecte utilise les effets gravitationnels qu'ils induisent sur l'étoile. Le système étoile-planète tournant autour de son centre de gravité, l'étoile décrit en effet une orbite ; par conséquent, sa vitesse par rapport à un observateur sur Terre change légèrement, et ces variations de vitesse sont mesurables par des méthodes spectroscopiques. Environ 700 planètes ont été découvertes ainsi. Une autre méthode indirecte détecte les exoplanètes qui passent devant leur étoile et produisent une légère diminution temporaire de son flux. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

James LEQUEUX, « DÉCOUVERTE DES PLANÈTES EXTRASOLAIRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-planetes-extrasolaires/