DÉCLINAISON, grammaire

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Langue

  • Écrit par 
  • Paul VALENTIN
  •  • 4 381 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le yiddish »  : […] Il doit être rattaché à la Teuthonia, mais ne correspond à aucune région précise. C'est la forme prise par les dialectes allemands des Juifs d'Allemagne et d'Europe centrale et orientale. Ses origines remontent à l'installation sur le Rhin moyen, au xi e  siècle, de Juifs venus de France. Le yiddish a subi l'influence des langues slaves, mais l'essentiel de sa grammaire et de son vocabulaire sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-langue/#i_39360

CAS, grammaire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 204 mots

Dans les langues flexionnelles, chacune des marques morphologiques, dont l'ensemble est appelé flexion , et qu'on assigne à toute catégorie grammaticale faisant partie du syntagme nominal ou le représentant. Ce phénomène constitue le caractère formel et repérable de la rection , ou ensemble des rapports syntaxiques des éléments d'une construction, dont les cas contribuent à marquer la structure, o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cas-grammaire/#i_39360

DATIF

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 178 mots

Dans le système de déclinaison des langues flexionnelles, le datif est un des cas masqués ; ce mot créé pour les grammairiens anciens (du latin dare  : « donner ») rappelle par son origine une des valeurs essentielles du cas, mais non la seule. Comme actant du procès, le groupe au datif exprime dans l'intérêt ou au détriment de qui s'effectue le procès ; mais aussi les liens qui unissent le prédic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datif/#i_39360

DÉSINENCE

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 120 mots

En grammaire, la désinence est un élément variable qui s'ajoute au radical ou au thème d'un mot pour réaliser chacune des formes d'une flexion. Le terme n'est pas dans l'usage linguistique car on considère aujourd'hui comme artificiel de rassembler sous des critères apparemment formels des individus morphologiques aussi disparates que les marques de personnes, de cas, lorsqu'elles existent, de nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desinence/#i_39360

FLEXION, grammaire

  • Écrit par 
  • Nicole QUENTIN-MAURER
  •  • 44 mots

Modification morphologique d'un mot variable par l'affixation à sa finale de désinences exprimant les catégories grammaticales. On parle également, par extension, de flexion interne en présence d'alternances internes au radical du mot. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flexion-grammaire/#i_39360

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une langue colorée et harmonieuse »  : […] Le lexique de l'ancien français, en harmonie avec la société médiévale, est dans l'ensemble concret et technique, c'est-à-dire tourné vers les réalités rurales ou guerrières et la vie pratique ; d'autre part, le système féodal et le monde courtois font naître un vocabulaire indiquant des rapports hiérarchiques ou aristocratiques complexes. À partir d'un fonds primitif provenant du roman commun, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-la-langue-francaise/#i_39360

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La langue

  • Écrit par 
  • Jacques PERRET
  •  • 2 737 mots

Dans le chapitre « La syntaxe »  : […] Les libertés de l'ordre des mots constituent le trait le plus notable du système de la syntaxe : mobilité du verbe à l'intérieur de la proposition ; sujet, compléments de toute nature se disposant dans un ordre à peu près quelconque ; possibilité, dans les groupes nominaux, de séparer les appartenants syntaxiques (nom et adjectif, nom et complément de nom, antécédent et relatif). Cette mobilité, r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-langue/#i_39360

LOCATIF, grammaire

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 91 mots

Cas de la déclinaison qu'on trouve dans quelques langues indo-européennes, et qui, dans les langues classiques, n'existe plus que sous forme de traces, pour exprimer la localisation du procès : seule une série sémantiquement et morphologiquement caractérisée (en latin, les noms de villes en a ou en um , par exemple) ainsi que quelques mots isolés ont conservé cette forme ancienne, généralement rem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/locatif-grammaire/#i_39360

PARADIGME, linguistique

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD, 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 684 mots

Au sens traditionnel du terme, un paradigme est l'ensemble caractéristique des formes fléchies d'un morphème lexical. Ainsi, dans une langue à cas, le nom, le pronom, l'adjectif prennent, selon le genre, le nombre, la personne qui leur sont propres et les rapports qu'ils ont aux autres éléments de la phrase, des désinences particulières : on dit qu'ils se déclinent. Le paradigme de la première déc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paradigme-linguistique/#i_39360

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 233 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Morphologie »  : […] La déclinaison, la conjugaison et même la dérivation sont compliquées par de nombreuses alternances qui témoignent d'anciennes lois phonétiques. L'ancienne opposition de longueur des voyelles (en vieux polonais) est à l'origine des alternances o/ó ( mowa , « la parole » ; mówić , « parler ») et ȩ/a̧ ( zȩby , « les dents » ; za̧b , « la dent »). Les alternances consonantiques sont dues à la pal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_39360

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Structure morphologique »  : […] La plupart des langues slaves ont conservé jusqu'à nos jours la structure synthétique qui était celle de l'indo-européen, du grec, du latin : la plupart des rapports syntaxiques sont exprimés non par des mots auxiliaires (prépositions, articles, verbes auxiliaires, etc.), mais par des morphèmes (suffixes, désinences, accessoirement préfixes) incorporés au mot. Ainsi le nom connaît une déclinaison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_39360