DÉCHARGE ÉLECTRIQUE

CROOKES sir WILLIAM (1832-1919)

  • Écrit par 
  • Christian BRACCO
  •  • 1 180 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un homme de sciences expérimentales »  : […] Les années 1860 sont marquées par l’utilisation de la spectroscopie pour l’identification des éléments chimiques. Crookes réalise son propre spectromètre. En 1861, il identifie une nouvelle raie verte brillante dans le spectre d’un échantillon de sélénium et nomme « thallium » l’élément correspondant. Une querelle de priorité l’oppose alors au chimiste français Claude-Auguste Lamy (1820-1878), qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crookes-sir-william-1832-1919/#i_23722

DÉFIBRILLATION

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Technique médicale qui consiste à faire passer à travers le myocarde une décharge brève de courant continu afin de rétablir un rythme cardiaque normal. Dans les défibrillateurs modernes, il s'agit de la décharge d'un condensateur, d'une énergie moyenne de 300 à 400 joules pour un adulte. Elle est faite à l'aide de deux électrodes, appliquées soit sur la paroi thoracique, soit directement sur le cœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defibrillation/#i_23722

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Dérivations élémentaires »  : […] Dès que l'on a su fabriquer des micro-électrodes, on a cherché à capter les biopotentiels à l'échelle cellulaire, d'abord en restant au voisinage des cellules ou des fibres, puis en y pénétrant . Les mesures ont été possibles d'abord sur les fibres musculaires et les fibres nerveuses assez grosses, puis sur les cellules nerveuses ganglionnaires ou centrales, tous ces éléments excitables, générateu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_23722

MATIÈRE (physique) - Plasmas

  • Écrit par 
  • Patrick MORA
  •  • 7 678 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Plasmas froids et applications industrielles »  : […] La dénomination « plasmas froids » recouvre en fait les gaz partiellement ionisés, dont la température reste modérée, atteignant 10 4 à 10 5 K, bien en deçà de la température des plasmas chauds. Dans ces plasmas, les collisions élastiques ou inélastiques des électrons et des ions avec les particules neutres (atomes et molécules) sont fréquentes e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-plasmas/#i_23722

MATTEUCCI CARLO (1811-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Recherches sur l’électricité animale »  : […] Matteucci étudie comment le « courant propre de la grenouille » détermine la « contraction propre » de la patte, par circulation d’une électricité du nerf au muscle. Mais, devant des difficultés expérimentales, il se tourne vers l’étude du poisson torpille (1836) et ses travaux acquièrent rapidement une grande renommée à l’Académie des sciences de Paris. Il démontre que la décharge électrique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-matteucci/#i_23722

MILGRAM STANLEY (1933-1984)

  • Écrit par 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 322 mots

Stanley Milgram, né en 1933, est une figure emblématique de la psychologie sociale du xx e  siècle. Après des études en sciences politiques au Queens College de New York (1950-1954), il mène à bien un doctorat en psychologie sociale à Harvard (1954-1960) sur le thème du conformisme, sous la supervision de Solomon Asch. Pendant un séjour en Norvèg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-milgram/#i_23722

OBÉISSANCE (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michel CHAMBON, 
  • Michaël DAMBRUN
  •  • 1 000 mots

Dans le chapitre « Stanley Milgram et la soumission à l’autorité »  : […] Les travaux de Milgram visent à étudier l’obéissance destructrice ; celle qui conduit à punir ou à exterminer autrui. Dans le paradigme de la soumission à l’autorité élaboré par ce chercheur, chaque participant était convié individuellement à prendre part à une expérience concernant l’effet de la punition sur l’apprentissage. Il était alors mis en présence d’une personne présentée comme un autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obeissance-psychologie/#i_23722

ORAGES

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 247 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le paratonnerre et son efficacité »  : […] Les pointes métalliques, les hauteurs, les crêtes, les aspérités, etc., attirent la foudre. Benjamin Franklin a, le premier, proposé le paratonnerre à tige. Le principe de l'instrument consiste à fabriquer des « pointes artificielles », capables de conduire les décharges électriques jusqu'à la terre. Des études ont montré que l'étendue de la zone protégée par le paratonnerre est variable. Son ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orages/#i_23722

ORIGINE DE LA VIE

  • Écrit par 
  • André BRACK
  •  • 11 454 mots

Dans le chapitre « Les ingrédients d'une soupe primitive organique »  : […] Dès 1924, Alexandre Oparin suggéra que les molécules organiques réduites utilisées par les premiers systèmes vivants furent fabriquées dans l'atmosphère primitive à partir de méthane, CH 4 , une forme réduite du carbone. L'hypothèse d'Oparin se trouva confortée trente ans plus tard par l'expérience remarquable de Stanley Miller qui obtint quatre acides aminés protéiques en soumettant un mélange g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-de-la-vie/#i_23722

PILES & ACCUMULATEURS

  • Écrit par 
  • Yves BRÉELLE, 
  • Jacques MANDIL, 
  • Raymond VIC
  •  • 5 892 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Allure générale des courbes de décharge et de charge »  : […] Pendant la décharge, la tension aux bornes de la batterie est : où U est la force électromotrice à circuit ouvert, soit 2,10 V ; r , la résistance interne de l'accumulateur ; I, le courant de décharge. En outre, au cours de la décharge, r augmente par suite de la diminution de la concentration de l'électrolyte dans les pores des électrodes. On a donc un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piles-et-accumulateurs/#i_23722

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 059 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le tissu électrogène »  : […] L'élément fondamental du « tissu électrogène » est une structure syncitiale aplatie, l' électroplaque , dérivée de la fibre musculaire. Les électroplaques sont groupées suivant un montage en série pour former des prismes eux-mêmes montés en parallèles . Le nombre d'électroplaques est considérable. Ainsi, chacun des deux organes électriques d' Electrophorus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/#i_23722

SPECTROMÉTRIE DE MASSE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 7 086 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Source à étincelles »  : […] Cette source sert à ioniser des échantillons solides non volatils tels que les métaux. L'échantillon est placé sur l'une des deux électrodes entre lesquelles est établie une décharge électrique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrometrie-de-masse/#i_23722

SYLPHES ROUGES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 519 mots

Le phénomène des éclairs que nous observons depuis le sol est relativement bien connu. Il prend naissance dans les cumulonimbus, au sein de ces gros nuages d'orage, qui culminent jusqu'à la tropopause (environ 10 km d'altitude), entre deux nuages ou, plus visiblement, avec le sol. Les sylphes rouges sont aussi des éclairs, mais d'un autre type et d'une ampleur bien plus grande. Ils ne sont connus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylphes-rouges/#i_23722

ULTRAVIOLET

  • Écrit par 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 4 447 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Autres applications »  : […] On dressera ci-dessous une liste des principales applications de l'ultraviolet. – En éclairagisme, existence de tubes « fluorescents », où le rayonnement ultraviolet émis par une décharge électrique dans un gaz sert à exciter le spectre de fluorescence (visible) du dépôt recouvrant la paroi du tube. La température de couleur est plus élevée, la température réelle plus basse et le rendement en lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ultraviolet/#i_23722