DÉCHANT

CANTUS

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 531 mots

Le terme cantus (en italien canto ) signifie chant, acte de chanter. Aux ix e et x e siècles, les théoriciens comme le Pseudo-Hucbald (Ogier, Hotger) utilisent le terme cantus pour désigner les pièces de l'office et de la messe. Dans le déchant, la partie comportant la mélodie principale est intitulée cantus par opposition au discantus , orné et en contrepoint. Dans la paléographie musicale du […] Lire la suite

CONTREPOINT

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 645 mots

Dans le chapitre « L'ars antiqua »  : […] La première étape importante de l'évolution ainsi amorcée consistera dans l'introduction du mouvement contraire. C'est ce qu'on appellera le déchant . Forme de contrepoint encore extrêmement primitive, il demeure esclave des valeurs de la mélodie initiale, puisqu'il offre à chacune de ses notes une note correspondante et de durée identique. D'où le nom de contrepoint : point contre point, note con […] Lire la suite

MOTET

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 062 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Le passage de la monophonie à la diaphonie, ou chant à deux voix, s'effectua à la fin du ix e  siècle. Les principes de cette diaphonie se trouvent consignés dans le traité Musica enchiriadis du Pseudo-Hucbald. Ainsi est décrit sous sa forme la plus primitive le genre connu sous le nom d' organum  : une vox principalis exécutait le thème liturgique, tandis qu'une vox organalis se développait pa […] Lire la suite

POLYPHONIE

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 2 165 mots

Dans le chapitre « La polyphonie classique occidentale »  : […] La polyphonie médiévale est attestée, dans la culture écrite occidentale, depuis le ix e  siècle seulement, et y reste en stagnation pendant près de deux siècles, avant de connaître l'essor extraordinaire qui, à partir de la fin du xi e  siècle, lui donnera des développements sans commune mesure avec ce qui précède. Mentionnée pour la première fois dans un traité carolingien anonyme, l' Enchirias […] Lire la suite