DE LA MESURE DE L'UTILITÉ DES TRAVAUX PUBLICS, Jules DupuitFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les mesures traditionnelles de l'utilité publique

Dupuit présente son mémoire comme extrait d'un ouvrage général, qui ne paraîtra finalement pas, sur l'économie des travaux publics. La problématique est plus large encore, elle concerne la valeur et les prix, en référence aux conceptions de Jean-Baptiste Say et d’Adam Smith.

L'argumentation est d'abord exposée de façon littéraire, avec des chiffres pour l'illustrer mais sans autre formalisation mathématique. Elle se termine par une « note » de trois pages, écrite en petits caractères et illustrée par quatre figures représentant comment l’utilité ou la demande varient avec les quantités ou le prix. La note reprend l'analyse du texte principal mais dans la langue des mathématiques, « malgré l'espèce d'anathème que les économistes de tous les temps ont prononcé contre elle ». Les lecteurs des Annales des ponts et chaussées, ingénieurs issus de l'École polytechnique, ne partageaient évidemment pas cette aversion. Ils classèrent Dupuit en deuxième position parmi tous les auteurs de l'année 1844.

Le mémoire s'attache autant à montrer la fausseté des doctrines existantes qu'à exposer comment il conviendrait de raisonner. En particulier, un exemple est repris de l'ingénieur Louis Navier, qui justifiait la méthode traditionnelle dans la même revue. Un canal est projeté, certaines marchandises l’utiliseront plutôt que la route. Comment mesurer son utilité ? Selon Navier, par les économies de transport qu’il permettrait de réaliser. Fallait-il pour autant construire le canal ? Oui, si son coût total, comprenant l'entretien et la construction, était inférieur à son utilité.

Dupuit réfute cette analyse traditionnelle en imaginant une « courbe de consommation » qui exprimerait la consommation comme fonction du prix. Cette fonction est inconnue mais on en donne des approximations pratiques qui permettront de conclure. « On ne saura pas que l'utilité d'un canal ne sera que de cinq millions, mais on pourra savoir qu'elle ne sera pas de six, et c'en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-IX-Dauphine

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François ETNER, « DE LA MESURE DE L'UTILITÉ DES TRAVAUX PUBLICS, Jules Dupuit - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-mesure-de-l-utilite-des-travaux-publics/