DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE, Alexis de TocquevilleFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Splendeurs et misères de la démocratie

Les deux tomes de ce volumineux ouvrage répondent à l'intention de Tocqueville de saisir, à partir de l'exemple américain, l'ensemble des conditions et des conséquences de la marche, inéluctable selon lui, des sociétés vers un état et des mœurs démocratiques.

Dans le premier volume, l'auteur brosse le tableau de la société américaine et balaye, en les hiérarchisant, les traits qui font d'elle une démocratie libérale. Ainsi, dans les trois premiers chapitres, sont énumérées, pour mesurer l'écart avec la France, des causes géographiques, historico-morales et économiques. La souveraineté du peuple (chap. iv) s'appuie, à un niveau constitutionnel, sur une décentralisation administrative, une division des pouvoirs que l'on a pris soin d'équilibrer (v) et de séparer de la justice (vi), et un dispositif fédéraliste (vii) ; à un niveau social, sur divers porte-parole des opinions des citoyens tels les partis politiques (x), la presse (xi) et les associations (xii). De plus, le suffrage universel garantit la rencontre des intérêts des gouvernés et des gouvernants (xiii) dans un ensemble qui, se préservant de la « tyrannie de la majorité », développe autant le sens de l'esprit public, ordonné sur la réciprocité des droits et des devoirs (xiv), que celui de l'intérêt individuel (xvii).

Le second volume, de facture nettement plus conceptuelle, s'organise en quatre parties qui traitent de l'impact du régime démocratique sur les idées, les sentiments, les mœurs et les comportements politiques des Américains. Ainsi, le livre I montre le paradoxe de la croyance égalitariste qui, construite sur la valeur « individu », conduit pourtant au nivellement des jugements et au recul de l'esprit critique, tendances que Tocqueville décèle, entre autres, dans la passion des idées générales en philosophie, la pratique des sciences et la lecture des journaux. L [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : docteur en sociologie, D.E.A. de philosophie, maître de conférences à l'université de Paris V-Sorbonne

Classification


Autres références

«  DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE, Alexis de Tocqueville  » est également traité dans :

ÉGALITÉ

  • Écrit par 
  • Laurence HANSEN-LÖVE
  •  • 1 458 mots

Dans le chapitre « Égalité formelle, égalité fictive »  : […] Apparemment rigoureuse, cette approche est cependant assez ambiguë pour autoriser des lectures inconciliables. Suivant une interprétation libérale, l'égalité a trait essentiellement à la liberté, et celle-ci ne peut être garantie par l'État que formellement. Les hommes seront tous égaux en tant qu'ils sont libres, mais les pouvoirs publics ne peuvent promettre une égalité matérielle impliquant de […] Lire la suite

FÉDÉRALISME

  • Écrit par 
  • Carl Joachim FRIEDRICH
  • , Universalis
  •  • 5 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Controverses au XIXe siècle »  : […] Cependant, une telle conception dualiste a donné lieu à de sérieuses controverses ; le problème fut bien mis en lumière dans l'extraordinaire doctrine des majorités concurrentes de John Calhoun ( Disquisition on Government , 1851) : on ne peut connaître la volonté d'une communauté qu'en tenant compte des majorités de chacun des groupes principaux qui la constituent. Calhoun voyait encore les États […] Lire la suite

RELIGION - Sociologie religieuse

  • Écrit par 
  • Olivier BOBINEAU
  •  • 6 053 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Religion et démocratie chez Tocqueville »  : […] Dans une tout autre optique, Alexis de Tocqueville met en valeur dans De la démocratie en Amérique (1835-1840) le rôle important joué par la religion dans le développement et la formation de la démocratie américaine. Alors que la perspective marxiste souligne la domination des masses opérée par la religion, Tocqueville considère que « en Amérique, c'est la religion qui mène aux Lumières ; c'e […] Lire la suite

SOCIÉTÉ DE MASSE

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 3 716 mots

Dans le chapitre « La crainte de la désintégration sociale »  : […] Au xix e siècle, la sociologie s'est développée, essentiellement, pour rendre compte des désorganisations sociales produites par la Révolution française. À une époque de profondes mutations et où de nouvelles catégories sociales bouleversaient le système politique, les premiers sociologues se sont en effet donné pour tâche de souligner la nécessité d'une organisation sociale permanente et concrè […] Lire la suite

TOCQUEVILLE ALEXIS DE (1805-1859)

  • Écrit par 
  • Georges BURDEAU
  •  • 3 593 mots
  •  • 1 média

Dans une Europe livrée depuis quarante ans aux orages politiques soulevés par la Révolution française, Tocqueville apparaît comme la conscience du milieu du siècle. Avec une lucidité qui, aujourd'hui encore, nous étonne, il fait le point pour comprendre, et non pour juger, une force dont chacun pressentait, pour s'en réjouir ou s'en alarmer, qu'elle allait changer la face du monde. Cette force, c' […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25-26 mai 2006 • France • Visite du président Jacques Chirac en Amérique latine.

la pauvreté et la défense de l'environnement. Il salue le processus « irréversible » de démocratisation en Amérique latine, prenant le contre-pied des déclarations du président américain George W. Bush qui dénonce une « érosion » de la démocratie dans des pays tels que le Venezuela ou la Bolivie. Le 26 [...] Lire la suite

21-24 février 2005 • États-Unis - Europe • Tournée européenne du président George W. Bush.

Le 21, le président américain George W. Bush commence sa tournée européenne par Bruxelles. « Alors que les débats du passé s'estompent, déclare-t-il, [...] commençons une nouvelle ère d'unité transatlantique. [...] L'Amérique soutient une Europe forte car nous avons besoin d'un partenariat solide [...] Lire la suite

7-21 janvier 1997 • États-Unis • Début de mandat sous le signe des scandales.

» partisane. Il dénonce également « la division raciale, qui a toujours été le fléau de l'Amérique », et réaffirme son souhait de parvenir avec la majorité républicaine au Congrès à un compromis sur les dossiers de la réforme de l'État-providence, de l'équilibre budgétaire et de la réduction [...] Lire la suite

15-30 septembre 1994 • Haïti • Accord sur le départ de la junte et opération militaire américaine.

en juillet. Il justifie une éventuelle opération armée aux yeux de son opinion publique et du Congrès, qui la désapprouvent, en affirmant que « préserver la démocratie dans [son] hémisphère renforce la prospérité et la sécurité de l'Amérique ». Dans le même temps, les États-Unis achèvent leur forte [...] Lire la suite

21-27 février 1985 • États-Unis - Nicaragua • Nouvelle escalade verbale entre Washington et Managua

en démocratie ». Cette escalade verbale survient alors que la Maison-Blanche tente d'inciter le Congrès à voter les 14 millions de dollars d'aide à la guérilla antisandiniste, qu'il a gelés en octobre 1984. Le 27, Daniel Ortega, président du Nicaragua, annonce que son pays renverra, à partir de mai, cent [...] Lire la suite

25 juillet - 6 août 1983 • France - Brésil - Bolivie - Colombie - Cuba • Voyage de Claude Cheysson en Amérique latine

Le 25 juillet, le ministre français des Relations extérieures entame un voyage de deux semaines en Amérique latine. Il se rend d'abord pour cinq jours au Brésil où sont principalement évoqués des sujets de politique générale : la situation internationale et les conflits d'Amérique centrale. Claude [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Éric LETONTURIER, « DE LA DÉMOCRATIE EN AMÉRIQUE, Alexis de Tocqueville - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-democratie-en-amerique/