DAVID SMITH, SCULPTURES 1933-1964 (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

On attendait depuis longtemps en France une exposition consacrée au sculpteur américain David Smith (1906-1965) : le Musée national d'art moderne-Centre Georges-Pompidou l'a finalement présentée du 14 juin au 21 août 2006, après qu'un jalon décisif a été posé avec l'installation de la sculpture monumentale de l'artiste, Primo Piano II, au jardin des Tuileries, à l'initiative d'Alain Kirili.

Comment la monumentalité où excelle David Smith et la tension qu'il aime à susciter avec l'architecture ou avec l'espace naturel du paysage, qu'exprime justement Primo Piano, pouvaient-elles ne pas être trahies dans le cadre de l'exposition ? Il faut souligner ici la réussite quasi totale de la présentation : le parti pris fut de ne pas segmenter l'œuvre et de la donner à voir d'un seul coup d'œil dans une large et unique pièce où les œuvres étaient alignées, exactement comme dans le musée de plein air que constitue le champ des sculptures disposées par l'artiste lui-même, dans la campagne de Bolton Landing (N.Y.) entre l'atelier de peinture et l'atelier de sculpture. Le dispositif soulignait les points forts de Smith : une sculpture transparente où l'espace a autant d'importance que la masse, une fausse frontalité qui ne calque nullement le revers sur l'endroit, mais présente plutôt des configurations spatiales sans cesse changeantes ; donnant à la sculpture un caractère de motilité que le spectateur ne fait que lui emprunter, le temps d'une circonvolution. Sans doute la longue plinthe surbaissée sur laquelle étaient placées les sculptures avait-elle un peu l'inconvénient de faire trébucher l'admirateur tout au plaisir de sa découverte, et d'évoquer une installation d'esprit minimaliste à la Don Judd, disposant en ligne ses propres « objets spécifiques » dans son grand atelier-musée de Marfa. Mais elle rappelait surtout le goût de David Smith pour l'espace de l'usine, les plates-formes où il disposait œuvres et outils, et aussi pour les voies ferrées permettant de transporter les sculptures [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Thierry DUFRÊNE, « DAVID SMITH, SCULPTURES 1933-1964 (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/david-smith-sculptures-1933-1964/