STOREY DAVID MALCOLM (1933-2017)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancier et dramaturge anglais, David Malcolm Storey est né le 13 juillet 1933 à Wakefield (Yorkshire).

Sorti du lycée de Wakefield à dix-sept ans, il signe un contrat de quinze ans avec le club de rugby à XIII de Leeds et décroche une bourse à la Slade School of Fine Art de Londres. Lorsque le conflit entre le rugby et les études devient intenable, il rembourse les trois quarts de la somme perçue lors de son recrutement et Leeds le laisse partir.

Son premier roman et le plus connu de tous, This Sporting Life (1960, Ma Vie sportive), raconte l'histoire d'un joueur de rugby professionnel et de sa liaison avec sa propriétaire, veuve. Storey écrira le scénario de son adaptation au cinéma, réalisée par Lindsay Anderson en 1963 sous le titre Le Prix d'un homme. D'autres romans suivent bientôt. Flight into Camden (1960, « Fuite à Camden ») relate la vie d'une jeune femme indépendante qui s'oppose à sa famille de mineurs. Radcliffe (1963, Radcliffe) aborde la lutte de pouvoir dans une relation homosexuelle. Pasmore (1972) évoque la renaissance d'un homme qui se dit lui-même perdu. Saville (1976) enfin est un récit autobiographique, qui a obtenu le Booker Prize, sur la rupture d'un fils de mineur avec la vie dans son village. Parmi ses romans plus tardifs on trouve A Prodigal Child (1982, « Un enfant prodigue ») et Present Times (1984, « Les temps présents »). Sa brève carrière de rugbyman professionnel et ses origines modestes fournissent ainsi à Storey le matériau d'une prose simple et puissante qui lui vaut d'être reconnu rapidement.

Storey se fait aussi une réputation en tant que dramaturge. Sa première pièce, The Restoration of Arnold Middleton (1966, « La renaissance d'Arnold Middleton »), remporte un succès immédiat. In Celebration (1969, « En hommage »), porté à l'écran en 1974 par Anderson, reprend un thème récurrent chez Storey : l'impossibilité de rompre complètement avec ses racines modestes. Ses pièces plus récentes comprennent The Contractor (1969, « L'entrepreneur »), Home (1970, Home, adapté en français par Marguerite Duras), qui se déroule dans un asile d'aliénés, The Changing Room (1971, « Le vestiaire »), qui a pour décor les vestiaires d'une équipe de rugby semi-professionnelle, Life Class (1974, « Leçon de vie »), à propos d'un artiste raté, Mother's Day (1976, « Fête des mères »), Sisters (1978, « Sœurs »), Early Days (1980, « Débuts ») et The March on Russia (1989, « Marche sur la Russie »).

David Malcolm Storey meurt à Londres, le 27 mars 2017.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  STOREY DAVID MALCOLM (1933-2017)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Le théâtre socio-politique »  : […] L'école de la cuisine fait place à un théâtre socio-politique, dans lequel le naturalisme exacerbé est remplacé par un éclectisme de style où se succèdent le drame dialectique à la Shaw, la bande dessinée et une sorte d'opéra populaire ou de spectacle pop. David  Storey reste néanmoins le plus proche du naturalisme sociologique, ajoutant à la coule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_2660

Pour citer l’article

« STOREY DAVID MALCOLM - (1933-2017) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-malcolm-storey/