LODGE DAVID (1935- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un écrivain caméléon

Romancier accompli, dramaturge, scénariste et critique littéraire, David Lodge commence sa carrière en publiant des romans de facture réaliste tels que The Picturegoers (1960), Ginger, You're Barmy (1962) – inédits en France – et Hors de l'abri (1970), qui évoquent la Grande-Bretagne de la Seconde Guerre mondiale, le quotidien de la vie militaire mais aussi les milieux traditionnels catholiques de l'après-guerre. Dans le sillage d'écrivains catholiques qu'il admire, comme Evelyn Waugh ou Graham Greene, Lodge place au cœur de ses ouvrages suivants, La Chute du British Museum (1965), Jeux de maux (1980), Nouvelles du Paradis (1991), des questions cruciales sur les conséquences dramatiques, traitées sur un mode comique ou grinçant, des règles édictées par l'Église catholique sur la vie quotidienne de ses personnages (en particulier en matière de contraception et de sexualité). Professeur de littérature britannique moderne à l'université de Birmingham de 1960 à 1987, Lodge connut surtout un grand succès avec les romans universitaires satiriques qui forment sa trilogie de Rummidge : Changement de décor (1975), Un tout petit monde (1984) et Jeu de société (1988).

Quelques années plus tard, Thérapie (1995) s'éloigne des frasques universitaires et du mode comique pour se pencher sur la question très contemporaine de la dépression, tandis que Pensées secrètes (2001), situé à l'université de Gloucester et adapté pour le théâtre en 2011, explore les mécanismes de la conscience en opposant la perspective d'un scientifique guidé par le seul intellect et celle d'une romancière éprise de Henry James et de son utilisation du monologue intérieur. David Lodge revient au genre universitaire sur un mode plus mélancolique avec La Vie en sourdine (2008) qui met en scène un ancien professeur de linguistique confronté aux affres de la vieillesse et à l'approche de la mort. L'Auteur ! l'auteur ! (2004) consacré à Henry James et U [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeure des Universités en littérature britannique contemporaine et en littératures postcoloniales à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Vanessa GUIGNERY, « LODGE DAVID (1935- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lodge/