WOTTLE DAVE (1950- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Américain Dave Wottle, coureur de demi-fond, fut champion olympique du 800 mètres en 1972 en appliquant sa stratégie habituelle, qui déconcertait ses adversaires comme les observateurs : il construisait ses courses en couvrant les deux tours de la piste de 400 mètres dans le même temps ou presque ; de ce fait, il se trouvait le plus souvent rejeté loin à l'arrière du peloton à la fin du premier tour, puis tentait de remonter tous ses rivaux.

Né le 7 août 1950 à Canton (Ohio), Dave Wottle étudie à l'université d'État de Bowling Green (Bowling Green State University), dans l'Ohio. Durant ses études, il pratique l'athlétisme et devient un bon coureur de demi-fond. Jusque-là quasi inconnu du grand public, il réalise plusieurs performances de choix en 1972. Dave Wottle remporte ainsi le 1 500 mètres des Championnats de la National Collegiate Athletic Association (N.C.A.A.) ; trois semaines plus tard, il s'adjuge le titre de l'Amateur Athletic Union sur 800 mètres. Puis il participe aux épreuves de sélection américaines pour les jeux Olympiques : bien qu'il se considère avant tout comme un coureur de 1 500 mètres, il gagne le 800 mètres en égalant le record du monde détenu par le Néo-Zélandais Peter Snell et l'Australien Ralph Doubell (1 min 44,3 s) ; il obtient également sa sélection pour disputer le 1 500 mètres à Munich.

Malgré son récent record du monde, l'Américain est loin d'être le favori du 800 mètres olympique. Le Soviétique Yevgeniy Arzhanov, champion d'Europe en 1971, invaincu depuis quatre ans, rallie la majorité des suffrages ; néanmoins, le Kenyan Mike Boit, qui semble en grande forme, paraît pouvoir contrarier ses ambitions. Quant à Dave Wottle, il surprend spectateurs et téléspectateurs à la fois par sa stratégie et par son look : lors des séries éliminatoires, il se situe loin de la tête durant le premier tour, se rapproche peu à peu et parvient à se qualifier ; il est perpétuellement coiffé d'une casquette de golf défraîchie. À l'occasion de la finale, il n'abandonne ni sa stratégie ni sa casquette : alors que les Kenyans Mike Boit et Robert Ouko impriment un train soutenu en tête du peloton, Arzhanov, dont le finish est redoutable, place une franche attaque à 300 mètres de l'arrivée et se porte en tête ; Wottle, qui naviguait en queue de peloton et entamait alors son habituelle remontée, doit s'employer pour tenter de rejoindre son rival ; à moins de 20 mètres de la ligne d'arrivée, il est encore devancé et jette ses dernières forces dans la bataille ; sur le fil, alors que Wottle est revenu, Arzhanov trébuche et chute ; Wottle est champion olympique (1 min 45,9 s, pour les deux hommes, le chronométrage électronique indiquant que l'Américain devance le Soviétique de 0,03 s). Durant la cérémonie protocolaire, Wottle conserve sa casquette vissée sur la tête alors que retentit l'hymne national des États-Unis. Dans le contexte de l'époque – les Noirs américains Tommie Smith et John Carlos furent exclus des Jeux de Mexico en 1968 pour avoir manifesté sur le podium du 200 mètres et l'on ne sait pas encore que dans quelques jours Vincent Matthews et Wayne Collett adopteront une attitude dédaigneuse sur le podium du 400 mètres, ce qui leur vaudra aussi l'exclusion –, cette casquette dérange les États-Unis. En fait, Wottle a tout simplement oublié de l'ôter et présentera par la suite des excuses émues au peuple américain, assurant qu'il ne fallait voir là en aucun cas un geste de contestation. Dans le 1 500 mètres, il ne connaît pas la même réussite que dans le 800 mètres et ne parvient pas à se qualifier pour la finale.

Dave Wottle termine sa carrière universitaire en 1973, remporte la même année le mile aux Championnats de la N.C.A.A. ; en 1974, il rejoint l'éphémère circuit professionnel d'athlétisme. Il devient par la suite entraîneur d'athlétisme.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« WOTTLE DAVE (1950- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dave-wottle/