POTASSIUM-ARGON DATATION PAR LE

ARCHÉOLOGIE (Traitement et interprétation) - L'archéométrie

  • Écrit par 
  • Loïc BERTRAND, 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Loïc LANGOUET, 
  • Martine REGERT
  •  • 4 373 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La datation »  : […] Dans toute étude archéologique, la nécessité de situer une civilisation, une production mobilière, des monuments sur l'échelle continue du temps passé s'impose fondamentalement. Le classement chronologique établi à partir de comparaisons typologiques ou d'observations stratigraphiques répondait déjà à cette préoccupation. Les méthodes de datation en laboratoire permettent de vérifier ces classemen […] Lire la suite

MÉTÉORITES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY, 
  • Paul PELLAS
  •  • 14 743 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Datation « à l'argon » »  : […] La décennie de quatre-vingt a vu la mise au  point  de  la  méthode  de  datation «  40 Ar- 39 Ar » (méthode des âges plateaux ) qui permet de mesurer avec une bonne précision l'âge de rétention de l'argon 40, produit par la décroissance du potassium 40. Le principe en est le suivant : si une roche ou un minéral  x , d'âge inconnu et contenant du potassium, est irradié par un flux de neutrons rapi […] Lire la suite

VITREUSES ROCHES ou VERRES NATURELS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Gérard POUPEAU
  •  • 2 094 mots

Dans le chapitre « Datation »  : […] Deux méthodes permettent de déterminer l'âge d'épanchement des roches éruptives vitreuses : la méthode K-Ar (potassium-argon) et celle des traces de fission. La méthode K-Ar semble d'un emploi pratiquement limité à certaines roches vitreuses continentales non altérées. En effet, une hydratation secondaire trouble le chronomètre K-Ar (rajeunissement de l'âge K-Ar), ce qui élimine la possibilité de […] Lire la suite