DAODE JING [TAO-TÖ KING]Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Composition

Le Daode jing est actuellement divisé en 81 chapitres selon deux sections : une première allant du chapitre 1 au chapitre 37 sur le Dao, la Voie, une seconde des chapitres 38 à 81 sur le De, la Vertu ou puissance efficiente émanant de la Voie. Cette division n'existait pas dans les anciennes versions, que nous connaissons mieux grâce à plusieurs découvertes archéologiques de ces décennies. En 1973, on a retrouvé à Mawangdui près de Changsha dans le Hunan, dans la tombe de la marquise de Dai scellée en 168 avant J.-C., deux manuscrits du livre de Laozi. Plus récemment, en octobre 1993, ce sont des lamelles de bambou comportant le texte de Laozi qui ont été excavées d'une tombe des Royaumes combattants (453-221) à Guodian près de Jingmen dans le Hubei. Ces anciens manuscrits permettent d'étudier l'évolution du texte. Une version légèrement abrégée, celle dite en 5 000 caractères, avec son titre désormais officiel de Daode jing, devint le texte canonique du taoïsme religieux lorsque Laozi fut divinisé sous le titre de Très Haut Seigneur Lao (Taishang Laojun), en tant que protecteur de la dynastie Tang (618-905).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Autres références

«  DAODE JING [ TAO-TÖ KING ]  » est également traité dans :

LAOZI [LAO-TSEU]

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 1 014 mots
  •  • 1 média

Sage taoïste de l'Antiquité chinoise, auteur présumé du livre qui porte son nom ( Laozi ) et qui est plus connu sous le titre de Daode jing , Livre de la Voie et de la Vertu . De la vie de Laozi (littéralement, le « Vieux Maître ») ne sont connues que des légendes : aucune identification avec un personnage historique n'a été possible jusqu'ici. La première biographie du Vieux Maître par Sima Qian […] Lire la suite

TAOÏSME

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 8 930 mots
  •  • 1 média

Le terme de taoïsme ( daojia ) s'est appliqué d'abord aux écrits de certains mystiques de la Chine antique. C'est là une classification établie a posteriori par les bibliographes impériaux de l'époque des Han antérieurs (206 av.-9 apr. J.-C.). Parmi les nombreuses écoles philosophiques de la Chine pré-impériale, on chercherait vainement en effet une école « taoïste ». Le Dao [ Tao en ancienne tr […] Lire la suite

WANG BI [WANG PI] (226-249)

  • Écrit par 
  • Kristofer SCHIPPER
  •  • 486 mots

Philosophe chinois, principal représentant de l'école des Mystères (Xuanxue), Wang Bi expose ses idées dans des commentaires des textes classiques, notamment du Daode jing et du Yi jing . Il se sert de ces ouvrages comme de prétexte à démontrer son propre système, procédé qui, par la suite, devint courant chez les philosophes chinois et qui impliquait que les « commentaires » fussent souvent éloi […] Lire la suite

ZHANG DAOLING [TCHANG TAO-LING] (IIe s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 378 mots

Fondateur légendaire de l'Église taoïste en Chine, Zhang Ling serait né dans les années 30 apr. J.-C. ?, dans le Jiangsu (Chine), et mort en 156 ? à Hanzhong, dans le Shaanxi. Il s'installe dans le Sichuan pour y étudier le Dao (la « Voie ») pendant le règne de l'empereur Shun (125-144 de la dynastie des Han. C'est alors qu'il prend le nom de Daoling. Il compose par la suite un ouvrage taoïste po […] Lire la suite

Pour citer l’article

Catherine DESPEUX, « DAODE JING [TAO-TÖ KING] - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/daode-jing-tao-to-king-fiche-de-lecture/